urgent

Un nouveau président pour l’AFP

Emmanuel Hoog avait jeté l’éponge à quelques jours de la nomination considérant qu’il...

Emmanuel Hoog avait jeté l’éponge à quelques jours de la nomination considérant qu’il n’était pas le candidat du gouvernement. Le président sortant ne souhaitait pas rempiler. La nomination de Fabrice Fries devenait inevitable. Ancien patron chez Publicis, Havas et Vivendi, Fabrice Fries suscite une certaine défiance sur son projet de la part des personnels de l’agence. Certains l’accusent de vouloir privatiser l’AFP à terme. Le conseil d'administration a fini par valider la nomination de Fabrice Fries.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
12 avril 2018 à 18h36 | Politique
11 avril 2018
urgent

Isabelle Giordano rejoint la rue de Valois

Selon Le Parisien, l’actuelle directrice d’UniFrance va rejoindre l’équipe chargée de la réforme...

Selon Le Parisien, l’actuelle directrice d’UniFrance va rejoindre l’équipe chargée de la réforme de l’audiovisuelle rue de Valois. Cette équipe formée autour de Catherine Smadja doit épauler le cabinet et la ministre. La réforme devrait être devant les députés à la rentrée. A noter qu’Isabelle Giordano ne quitte pas son poste à UniFrance.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
11 avril 2018 à 11h34 | Politique
10 avril 2018
urgent

Vincent Bolloré quitte la présidence du conseil de surveillance de Canal Plus Verouillé

Comme il l'avait annoncé, Vincent Bolloré quitte le conseil de surveillance de Canal...

Comme il l'avait annoncé, Vincent Bolloré quitte le conseil de surveillance de Canal Plus. Le patr ...
Abonnez-vous pour lire la suite

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
10 avril 2018 à 10h54 | So_cult’
9 avril 2018
urgent

Accord culturel entre la France et l’Arabie Saoudite Verouillé

Le prince Mohamed ben Salman est actuellement en visite à Paris. En supplément...

Le prince Mohamed ben Salman est actuellement en visite à Paris. En supplément des discussions éc ...
Abonnez-vous pour lire la suite

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
09 avril 2018 à 9h27 | Politique
6 avril 2018
urgent

Chronologie des médias : La vidéo refuse la proposition du médiateur

C’est le premier gros revers de la médiation sur la chronologie des médias....

C’est le premier gros revers de la médiation sur la chronologie des médias. Les deux syndicats de la video, le SEVN et le Sevad refusent la nouvelle chronologie proposée par le médiateur, Dominique D’Hinnin. Les deux syndicats refusent de signer une chronologie qui ne proposerait pas une fenêtre Vod à trois mois après la salle. Les deux syndicats se déclarent « consternés » par la proposition du 29 mars. « Pour la majorité de nos membres, la fenêtre vidéo doit pouvoir démarrer au 1er jour du 4èmemois pour tous les films et, dans ce cas, nous accepterions de voir sa durée d’exclusivité divisée de moitié, c’est-à-dire ramenée à 3 mois. Le SEVAD et le SEVN ne pourront donc pas, en l’état despropositions du 29 mars de la Médiation, être signataires du compromis proposé », déclare les membres de l’édition vidéo. Unis dans cette protestation, les deux syndicats avaient cependant signé la chronologie de 2009.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
06 avril 2018 à 20h36 | Web 1,2,3
5 avril 2018
urgent

Presstalis : le jugement de conciliation

Nous publions le jugement de conciliation obtenu par Presstalis, alors que Eric Fottorino,...

Nous publions le jugement de conciliation obtenu par Presstalis, alors que Eric Fottorino, patron du 1, demande une enquête parlementaire sur le versement de l’Etat. Ce jugement s’assimile en fait à un plan de continuation plaçant la gouvernance de Presstalis sous tutelle du tribunal de commerce. Michèle Benbunan, pdg de l’ex NMPP, doit rendre des comptes sur sa trésorerie tous les mois et sur l’exécution du plan de sauvegarde chaque trimestre.
Les 90 millions d’euros de prêts d’Etats sont payés sur deux ans, les éditeurs versent 50 millions d’euros et sont caution sur 30 millions d’euros. On apprend également dans ce jugement que l’entreprise n’avait pas payé ses charges sociales et qu’un plan d’étalement de cette dette sociale sur deux ans a été négocié et accepté par la puissance publique.

 

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
05 avril 2018 à 12h44 | Old fashion media
4 avril 2018
urgent

IPO Spotify : Sony engrange

Hier lors de l’introduction sur le marché de Spotify, Sony a indiqué avoir...

Hier lors de l’introduction sur le marché de Spotify, Sony a indiqué avoir écoulé 17% de ses actions. Sans révéler le prix de vente, il est toutefois possible d’estimer que la major a encaissé au moins 260 millions de dollars dans cette opération. Rappelons que Sony détient 5,7% du capital du numéro un du streaming, ce qui pourrait représenter 1 milliard de dollars. La major s’est engagé à redistribuer l’argent à ses artistes.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
04 avril 2018 à 19h28 | Le_Flouze
urgent

Lagardère va céder Elle

Comme attendu, le groupe Lagardère s’apprète à démanteler sa branche médias. Le groupe...

Comme attendu, le groupe Lagardère s’apprète à démanteler sa branche médias. Le groupe entend ne conserver que le pôle news autour d’Europe 1, Match et le JDD. Ce qui signifie que Elle va être céder, certainement au groupe Hearst qui en possède déjà la licence pour l’international. Le groupe avait envisagé pendant plusieurs semaines de fusionner ses magazines avec Mondadori. L’affaire avait trainé en longueur. Il semble que le groupe ait privilégié la piste d’une vente de ses actifs dans la presse. Lagardère conserve aussi l’activité studios, qui fonctionne bien. Le groupe veut désormais se concentrer sur ses activités d’édition et de vente en point relais. Selon Le , Lagardère espère obtenir entre 400 et 700 millions d’euros de ces cessions.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
04 avril 2018 à 12h34 | Old fashion media
3 avril 2018
urgent

Spotify déjà +25% !

Dès les premières minutes de cotation, le cours de l’action Spotify s’est envolé...

Dès les premières minutes de cotation, le cours de l’action Spotify s’est envolé de 25%, pour atteindre une valorisation de 29 milliards de dollars. L’action s’échangeait autour de 169 dollars après un prix d'introduction de 132 dollars. Les dernières études des analystes estiment que le leader du streaming pourrait dépasser les 43 milliards de valorisation. D’autres sont plus pessimistes, ou réalistes selon le point de vue, estimant que Spotify devait faire plus tôt la preuve que le modèle du streaming était rentable. 10 millions d’actions ont été échangées dès les premières minutes de cotation.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
03 avril 2018 à 19h28 | Le_Flouze
21 mars 2018
urgent

Le plus gros site pirate ferme, juste à temps…

Le site 123Movies s’est sabordé. L’annonce d’une fermeture arrive à point nommé pour...

Le site 123Movies s’est sabordé. L’annonce d’une fermeture arrive à point nommé pour les dirigeants de ce site alors que la RIAA avait entamé une enquête. 123Movies est le premier site de piratage de films ou séries dans le monde avec une audience approchant les 98 millions d’internautes mensuel. Le site était opéré depuis le Vietnam.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
21 mars 2018 à 12h15 | Peer2peer
urgent

Radio France : La liste des candidats

Le CSA a publié la liste des six candidats retenus pour la procédure...

Le CSA a publié la liste des six candidats retenus pour la procédure de nomination à la présidence de Radio France : Jérôme Batout, Bruno Delport, François Desnoyers, Guillaume Klossa, Christophe Tardieu et Sibyle Veil. Les auditions commenceront début avril. Le CSA veut aller vite dans cette affaire.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
21 mars 2018 à 10h26 | Old fashion media
20 mars 2018
urgent

Vivendi sort d’Ubisoft

Vivendi vient d’annoncer la cession de sa participation détenue dans Ubisoft pour 2...

Vivendi vient d’annoncer la cession de sa participation détenue dans Ubisoft pour 2 milliards d’euros. Vivendi rappelle que le coût de l’acquisition de 27,27% du capital du studio s’élèvait à 794 millions d’euros sur trois ans. Vivendi réalise un bénéfice conséquent dans cette opération mais lache une proie importante. La cession se fait en trois parties : 18 368 088 actions seront vendues auprès d’investisseurs qualifiés; 3 030 303 actions sont cédées à Guillemot Brothers SE; 9 090 909 actions sont vendues à Ubisoft. Vivendi ne quitte pas complètement le monde du jeu video. La holding détient toujours Gameloft.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
20 mars 2018 à 18h29 | Gaming
19 mars 2018
urgent

Chronologie des médias : la proposition du SEVN

La SEVN, syndicat de la video, a entrepris de répondre aux propositions des...

La SEVN, syndicat de la video, a entrepris de répondre aux propositions des médiateurs dans l’affaire de la réforme de la chronologie des médias. Le syndicat regrette l’abandon dans le « scénario de compromis » de la sortie en video des films au 1er jour du quatrième mois. Cependant, le syndicat de l’édition video est d’accord pour ne pas trop bousculer la proposition des médiateurs à condition d’accepter en retour une nouvelle condition « (une) dérogation automatique (qui) s’applique au 1er jour du 4ème mois pour tous les films qui réalisent moins de 90.000 entrées durant leur 4ème semaine d’exploitation en France. Ainsi l’essentiel des films qui ne seraient plus disponibles en salle au 1er jour du 4ème mois pourraient sortir en vidéo et renforcer l’attractivité de l’offre légale ». Ainsi, c’est près de 500 films sur les 600 qui sortent tous les ans en France qui bénéficierait d’une exploitation video plus attractive pour les consommateurs.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
19 mars 2018 à 19h29 | So_cult’
15 mars 2018
urgent

Premiers pas vers l’harmonisation fiscale : le Parlement européen avance

C'est important. Le rapport Lamassoure-Tang sur la proposition de directive du Conseil concernant une...

C'est important. Le rapport Lamassoure-Tang sur la proposition de directive du Conseil concernant une assiette commune consolidée pour l’impôt sur les sociétés a été adopté aujourd'hui par le Parlement européen, par une majorité de 451 voix. Même si le Parlement européen n'a pas de pouvoir décisionnel en la matière - il s'agit d'une directive du Conseil - son opinion a un poids considérable. C'est d'autant plus vrai que les deux rapporteurs ont suivi les recommandations de l'OCDE, qui affirme depuis des années qu'il ne faut pas déployer de taxes spécifiques au numérique pour être efficace, mais qu'il faut modifier la définition d'établissement stable. "Ce texte est le bon véhicule pour imposer le numérique", nous a confié Alain Lamassoure en sortant de la plénière du Parlement européen. Il ajoute : "nous y avons introduit une définition de l’établissement numérique stable." Cette définition permettrait, in fine, de permettre aux instances nationales d'exiger des impôts de sociétés comme Google, même si leur établissement dans le pays n'est pas considéré comme "stable" selon les règles actuelles. Les règles en vigueur ne le permettent en effet pas, comme on l'a vu lorsque le tribunal administratif français a estimé que le redressement fiscal de Google par Bercy ne respectait pas la définition actuelle de l'établissement stable.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
15 mars 2018 à 18h39 | Politique
urgent

iHeartMedia en faillite

Après quelques jours d’annonces contradictoires, iHeartMedia a finalement demandé à être placé sous...

Après quelques jours d’annonces contradictoires, iHeartMedia a finalement demandé à être placé sous la protection du Chapter 11. Le conglomérat de radios croule sous une dette colossale de 20 milliards de dollars. Dans un communiqué, la société affirme avoir obtenu un accord avec les actionnaires sur une partie de cette dette (environ 10 milliards de dollars), condition sine qua none pour que la société ne soit pas liquidée immédiatement. IHeartMedia (ex Clear Channel) possède 850 radios aux Etats-Unis et un service de streaming en ligne qui revendique près de 5 millions d’abonnés. La dette de iHeartMedia envers différents acteurs du secteur de la musique s’élève à près de 2 milliards de dollars dont Nielsen ($20 millions); SoundExchange ($6.4 millions); Warner Music Group ($3.9 millions); Universal Music Group ($1.3 million) et Spotify ($2.1 millions).

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
15 mars 2018 à 11h46 | Web 1,2,3
14 mars 2018
urgent

Presstalis placée en redressement judiciaire de facto

Le tribunal de commerce, inquiet de la situation financière de Presstalis, notamment de...

Le tribunal de commerce, inquiet de la situation financière de Presstalis, notamment de sa trésorerie a décidé à l’expiration du délai légal de la procédure de conciliation qui faisait suite à la déclaration de cessation de paiements de placer l’entreprise sous surveillance judiciaire. La société devra rendre compte à Hélène Bourbouloux de l’état d’exécution du plan de sauvetage chaque trimestre et devra effectuer un reporting mensuel sur la trésorerie. Il s’agit, en fait, d’un redressement judiciaire qui ne dit pas son nom car l’entreprise n’a pas été placée en dépôt de bilan pour des raisons encore inexpliquées.

En rendant compte de cet accord, le conseil d’administration de la  coopérative des magazines demande à Presstalis de restituer la retenue de 25% aux éditeurs effectuée en décembre et janvier dernier. Nul ne sait si la gouvernance de Presstalis obtempérera mais cette décision démontre que la CDM a la souci d’éviter des plaintes pénales pour détournement de fonds:

Chères et chers coopérateurs,
 
Par jugement rendu en date du 14 mars 2018, le Tribunal de commerce de Paris a homologué le protocole de conciliation conclu le 8 mars 2018 par l’Etat, Presstalis, ses filiales, la CDM et la CDQ.
 
Cette étape est l’aboutisssement de 4 mois d’intenses travaux et négociations entre les parties prenantes, avec un sens des responsabilités des organisations syndicales à souligner, la mobilisation d’un grand nombre d’éditeurs coopérateurs pour permettre la continuité d’exploitation de notre filière et l’exercice de notre métier d’éditeurs.
 
Ce protocole stipule explicitement que Presstalis mettra en place, avec effet immédiat, un comité de suivi trimestriel d’exécution du plan avec l’Etat, en lien avec le conciliateur Maître Bourbouloux, (dont la mission est étendue à la durée du plan) incluant un suivi de trésorerie mensuel et un audit financier trimestriel. Ces informations seront communiquées au Conseil d’Administration de la CDM qui mettra aussi en place de son côté un comité de suivi, pour s’assurer du respect du cadencement de ce plan de transformation, de la rigueur du reporting financier de Presstalis et de la mise en place d’un barème qui reflète la réalité des coûts d'exploitation de Presstalis. Ce comité sera aussi force de proposition pour accompagner Presstalis dans son processus de transformation et tiendra informé trimestriellement l’ensemble des coopérateurs.
 
Presstalis va dorénavant pouvoir se concentrer sur la mise en place de son plan, sur la qualité de services aux éditeurs et sur le développement commercial. D’ores et déjà, la direction commerciale de Presstalis a décidé de mettre en place des réunions mensuelles, dont la première aura lieu le 27 mars à 10h00, afin de présenter les états d’avancement sur ces points et de prendre en compte les propositions des éditeurs. Cette approche nous paraît très positive et nous ne pouvons qu’encourager les coopérateurs à apporter des contributions constructives lors de ces échanges.
 
Enfin, concernant le versement des retenues par Presstalis des 25% de notre chiffre d’affaires de décembre 2017 et de janvier 2018, nous avons demandé à la direction générale que les modalités de versement soient communiquées à l’ensemble des éditeurs et que ceux-ci soient effectifs avant fin avril.
 
Nous vous assurons de la poursuite de notre entière mobilisation et ne manquerons pas de continuer à vous tenir informés,
 
Très cordialement,
 
Le Conseil d’administration de la CDM
Partagez sur Facebook
Image du lien direct
14 mars 2018 à 19h19 | Old fashion media
13 mars 2018
urgent

La médiation chronologie des médias en sursis

Les organisations du cinéma et quelques chaînes de télévision se sont entendues pour...

Les organisations du cinéma et quelques chaînes de télévision se sont entendues pour poser des conditions à une réforme de la chronologie des médias, selon les termes proposés par le médiateurs Dominique D’Hinnin. Ce soir TF1, et Canal Plus seraient d’accords avec plusieurs représentants du cinéma l’API, la FICA, la FNCF, la FNDF, le SEVN et aussi probablement le BLOC, M6 fait encore attendre sa réponse. Les termes d’un prochain communiqué indiquent que la réforme n’est possible qu’à partir du moment où le gouvernement s’engagera à « adopter des mesures fortes et concrètes pour mettre en fin à la destruction considérable de la valeur tenant au piratage massif des œuvres cinématographiques et des contenus audiovisuels ». Après une telle déclaration, la balle est dans le camp de la rue de Valois. Si la ministre ne répond pas correctement, la médiation aura échoué. Ce qui arrange certains, qui préféraient que la loi passe au parlement.

Mise à jour : le Bloc n’a pas signé, au contraire de M6.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
13 mars 2018 à 18h46 | So_cult’
9 mars 2018
urgent

La vente d’EMI Publishing se précise

Sony s’est positionné pour s’emparer de EMI Publishing. Le capital de la société...

Sony s’est positionné pour s’emparer de EMI Publishing. Le capital de la société est largement éparpillé entre différents fonds - Sony en possède une partie d’ailleurs à la faveur de différents rachats via Sony ATV. Len Blavatnik le patron d’Access Industries qui possède déjà dans la musique, Warner Music et le service de streaming Deezer, serait également intéressé, dans ce contexte de retour de la croissance dans la musique. Selon Reuters, Mubadala, l’un des fonds principale qui détient 60% d’EMI Publishing via une holding espère faire monter les enchères pour atteindre 4 milliards de dollars de valorisation.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
09 mars 2018 à 19h55 | So_cult’
urgent

La subvention des téléphones mobiles par les opérateurs : c’est fini

C'est une immense victoire pour Free. La Cour de Cassation vient de trancher...

C'est une immense victoire pour Free. La Cour de Cassation vient de trancher : la subvention du terminal de téléphonie mobile est une opération de crédit à la consommation qui à ce titre doit en respecter les règles du crédit. "L'arrêt de la Cour de Cassation rend donc impossible, sans le respect des règles du crédit à la consommation, le paiement étalés du prix de téléphones dans le cadre de forfaits mobiles" vient d'indiquer Free. Or ses concurrents utilisent tous ce type de montage.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
09 mars 2018 à 9h38 | So_amazing
8 mars 2018
urgent

TF1 accepte les conditions d’Orange

TF1 n’a pas osé risquer la coupure chez Orange, le premier FAI français....

TF1 n’a pas osé risquer la coupure chez Orange, le premier FAI français. Sous la pression, la Une a accepté de signer aux conditions proposées par l’opérateur. Le signal de TF1 ne sera donc pas coupé. En revanche l’ultimatum avec Free s’achève ce soir. Pour revenir à Orange, l’opérateur historique n’a pas payé les 28 millions d’euros demandés, mais bien moins de 15 millions d’euros. Une somme qui s’entend uniquement pour les services adjacents et non pas la diffusion des chaines de télévision. Un point sur lequel Orange n’entendait pas transiger. Enfin, selon nos sources cet accord est valable 4 ans, et il est assorti de clauses sur les audiences pour les prochaines échéances.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
08 mars 2018 à 19h17 | Web 1,2,3
7 mars 2018
urgent

Canal Plus rétablit TF1 sur le satellite

Le CSA et la rue de Valois se sont démenés pour obtenir de...

Le CSA et la rue de Valois se sont démenés pour obtenir de Canal Plus le retour de TF1 sur TNT Sat. C'est chose faite, le groupe Canal Plus vient d'indiquer "A la suite de la demande du CSA, et du communiqué du ministère de la culture qui a précisé que les programmes des chaînes gratuites devaient être gratuits pour les clients servis par satellite, le Groupe CANAL+ va rétablir le signal dans la soirée."

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
07 mars 2018 à 19h25 | Old fashion media
2 mars 2018
urgent

Départ de Francis Morel

L’arrivée attendue de Pierre Louette, actuel secrétaire général d’Orange, à la tête du...

L’arrivée attendue de Pierre Louette, actuel secrétaire général d’Orange, à la tête du groupe Les Échos n’y est certainement pas étrangère. Francis Morel, le Pdg des Echos, quittera ses fonctions le 15 mars prochain. Le bilan de l’ancien patron du Figaro à la tête des Echos est remarquable. Il a pris le risque de racheter Le Parisien et su développer les activités de diversification avec Viva Tech avec Publicis. Francis Morel devrait aussi quitter son siège au conseil d’administration des messageries de presse.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
02 mars 2018 à 10h38 | Old fashion media
28 février 2018
urgent

Spotify entre en bourse officiellement

C'est officiel ! Après plusieurs mois de spéculation, Spotify vient d'adresser aux autorités...

C'est officiel ! Après plusieurs mois de spéculation, Spotify vient d'adresser aux autorités de marché américaines sa demande pour être enfin coté au New York Stock Exchange (NYSE), sous le symbole SPOT. Le leader du streaming, avec 71 millions d'abonnés payants pour 159 millions d'utilisateurs et près de 5 milliards de dollars de revenus en 2017, n'utilise pas l'IPO mais sera coté en direct à un prix qui n'est pas fixé mais devrait se situer entre 90 et 132,5 dollars l'action, selon les documents de la SEC.

Retrouvez tous nos articles sur ce sujet brûlant pour l'industrie de la musique.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
28 février 2018 à 20h53 | Le_Flouze
24 février 2018
urgent

Aude Rossigneux évincée de la rédaction en chef du Média

Par une lettre à la rédaction Aude Rossigneux vient d’annoncer son départ. Une...

Par une lettre à la rédaction Aude Rossigneux vient d’annoncer son départ. Une éviction sans ménagement  qui n’a rien à envier à ce qui se fait chez d’autres entreprises de média. Nous publions la lettre dans laquelle Aude Rossigneux commente ce départ et s’interroge sur l’avenir du Média. L’objectif premier était sûrement de ne pas apparaître comme un vecteur médiatique de la France Insoumise. Ce départ Interroge forcément sur l’avenir de ce nouveau média et de son indépendance.

Chers pilotes, copilotes, stewards et cher(e)s camarades,

Hier, l’annonce de mon éviction du journal, et de mon licenciement du Media m’a assommée au point que je n’étais pas en mesure de répondre comme je l’aurais voulu. Je ne suis pas sûre d’être encore en état d’affronter un dialogue direct. Écrire est une façon de parler sans être interrompue. Voilà ce que j’aurais pu dire si la force ne m’avait manquée.

Je suis arrivée au Média parce qu’on est venu me chercher. J’étais alors la femme de la situation, parée de toutes les vertus. Trop, peut-être… L’idée d’une télé différente, engagée mais libre, portée par ses téléspectateurs et non par l’argent, d’une rédaction unie par un idéal commun mais où seraient respectées les individualités m’a enthousiasmée. Je m’y suis lancée à corps perdu, et pendant la période de pré-lancement, j’ai été envoyée au charbon chez les confrères plus ou moins bien disposés, pour présenter et défendre le projet. Le moins que l’on puisse dire, c’est que je me suis exposée…

J’ai été chargée de la plus lourde responsabilité, celle de recruter une équipe. Je n’ai pas à rougir du résultat : avec ses faibles moyens, la rédaction est performante, unie, et d’un engagement total. Trop, peut-être, j’y reviendrai.

Tout ce travail, je l’ai fait bénévolement, sans recevoir un sou pendant plusieurs mois. Je ne le regrette pas, je demande seulement qu’on s’en souvienne.

Pendant la période de lancement proprement dite, je n’ai pas davantage ménagé ma peine. L’organisation, qui n’est pas mon fait, était sans doute perfectible. L’autogestion c’est plus simple sur le papier que sur le terrain. Mais il a bien fallu faire avec. Et on a fait ! Jusqu’à la limite de nos forces. Ce devrait être une préoccupation majeure du Comité de pilotage : les troupes sont toujours motivées, mais épuisées, et pas loin du « burn out » comme le montrent plusieurs arrêts de travail.

Dois-je porter seule la responsabilité des difficultés, des tensions, et des imprécisions de réglage ? En quoi ai-je démérité ? Qu’est ce qui me vaut ce traitement d’une violence et d’une brutalité qui me laisse dans un état de sidération. Une brutalité qui n’est pas exactement conforme à l’idée que chacun se fait d’un « management » de gauche. Une brutalité qui serait peut-être un sujet pour LeMédia si elle était le fait d’un Bolloré…

Un dernier mot sur la brève conversation que j’ai eue, à la fin de notre rendez-vous d’hier, avec Sophia, qui m’a demandé comment on allait « gérer la communication, » à l’extérieur, et si j’allais faire du mal au Média en popularisant mon éviction. Comment peut-on me soupçonner d’une telle petitesse ? J’ai tissé avec la rédaction des liens de confiance, d’estime, et d’amitié. Mes camarades peuvent compter sur ma loyauté. Et si mon éviction risque de « faire du mal » au Media, qui en est responsable, ceux qui le décident ? ou ceux qui en parlent ? Cet épisode est une blessure. Je ne renie rien de l’esprit du projet que j’ai défendu. Et que je continuerai à défendre. Le voir abimé n’est pas un plaisir, c’est une souffrance.

Je n’avais peut-être pas mérité, il y a quelques mois, cet excès d’honneurs. Le Comité de pilotage s’honorerait en m’expliquant en quoi je mérite à présent cet excès d’indignité.

Salut et fraternité

Aude

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
24 février 2018 à 18h16 | Web 1,2,3
14 février 2018
urgent

Dominique Nora succède à Matthieu Croissandeau

Dominique Nora va remplacer Matthieu Croissandeau à la tête de la rédaction de...

Dominique Nora va remplacer Matthieu Croissandeau à la tête de la rédaction de l’Obs. Un choix des actionnaires qui doit encore être confirmé par le bureau de la société des rédacteurs, comme le confirme l’hebdomadaire sur son site. Matthieu Croissandeau avait été nommé à la direction de la rédaction de l’Obs En 2014 après la prise de pouvoir du trio des actionnaires du Monde, Bergé, Niel, Pigasse. Sa mission était de redresser le titre. Depuis les ventes se sont écroulées (de 430 000 en 2014 pour la diffusion payée à 280 000 en juin dernier selon l’ACPM) et la stratégie du titre dans l’univers « numérique »  n’a pas été plus couronnée de succès. Le titre perdait 3 millions d’euros en 2016. Dominique Nora et Dominique Levy -Saragossi, directrice générale, auront la lourde tâche de redresser le journal et réussir sa transformation vers le numérique.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
14 février 2018 à 18h53 | Old fashion media
13 février 2018
urgent

Un directeur adjoint à la rue de Valois

L’annonce se fait attendre. Pierre-Emmanuel Lecerf a été nommé directeur adjoint du cabinet...

L’annonce se fait attendre. Pierre-Emmanuel Lecerf a été nommé directeur adjoint du cabinet de Françoise Nyssen. Une bonne nouvelle pour les industries de la culture avec la promotion d’un ancien du CNC, qui connaît parfaitement les dossiers et les enjeux de ces industries. Après le départ de Frédérique Gerardin, cette promotion devrait clore cette séquence rue de Valois.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
13 février 2018 à 12h33 | Politique
8 février 2018
urgent

Hulu enregistre une perte record

Comcast, 21st Century Fox, Disney et Time Warner avaient prévenu : les résultats...

Comcast, 21st Century Fox, Disney et Time Warner avaient prévenu : les résultats d’Hulu seraient largement alourdi par les investissements dans les contenus. Hulu n’a pas déçu avec une perte de 920 millions de dollars sur l’année, qui suit une perte de 531 millions l’an passé ! Cette perte s’explique bien entendu par l’investissement important du service dans des contenus originaux, pour suivre une stratégie à la Netflix. Hulu TV a ainsi profité de 2,5 milliards de dollars investi dans les contenus par ses actionnaires. Et ce n’est pas fini, puisque les pertes du portails devraient culminé à 1,7 milliard l’an prochain ! Le modèle d’abonnement Hulu parait pour l’instant peu pertinent. Le bouquet Hulu TV revendique 17 millions d’abonnés. Cependant, le module Svod fait partie d’une option premium à 40 dollars par mois. Hulu n’a pas communiqué sur le nombre d’abonnés qui payent pour cette option.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
08 février 2018 à 19h36 | Web 1,2,3
6 février 2018
urgent

Orange a reçu l’assignation de TF1

Cette fois TF1 a bien l’intention de faire couper le signal de ses...

Cette fois TF1 a bien l’intention de faire couper le signal de ses chaines en passant par la voie légale. L’opérateur a confirmé avoir reçu l’assignation lui intimant de couper le signal sur ses box pour les chaines du groupe. L’opérateur n’a pas voulu cette situation. Orange affirme en effet que c’est TF1 qui a rompu les négociations. Cependant, tout comme pour les abonnés Free, les clients Orange ont la possibilité de recevoir les programmes de TF1 via la TNT, à condition de posséder une antenne râteau ou satellitaire.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
06 février 2018 à 18h58 | Old fashion media
31 janvier 2018
urgent

Paul Quinio nommé à la direction de Libération

SFR vient d’annoncer la nomination de Paul Quinio. Le journaliste quitte L’Obs pour...

SFR vient d’annoncer la nomination de Paul Quinio. Le journaliste quitte L’Obs pour prendre la direction déléguée de la rédaction du journal, il succède à Johan Hufnagel, qui vient de lancer le pure player video Loopsider. Paul Quinio est rédacteur en chef de l’Obs, il prendra ses fonctions le 12 février prochain aux cotés de Laurent Joffrin. La presse est un secteur en pleine mutation. Le support papier devrait disparaître pour les quotidiens dans les prochaines années. Les chiffres de Libération sont au plus bas, avec une moyenne de 15 000 ventes en kiosque selon l’ACPM en novembre dernier, pour une diffusion totale autour de 68 000 exemplaires. Le titre n’a pas encore réussi sa transition vers le numérique.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
31 janvier 2018 à 12h15 | Old fashion media
30 janvier 2018
urgent

Une croissance de 53% pour le streaming

Les premières estimations pour le streaming musicals aux Etats-Unis montrent une croissance attendues...

Les premières estimations pour le streaming musicals aux Etats-Unis montrent une croissance attendues de 53% des revenus. Une progresssion forte dans un marché qui devrait aussi être en croissance de 15% entre 2016 et 2017. Le streaming est premier moteur de croissance du marché, que ce soit en payant avec Apple Music et Spotify mais aussi pour les plateformes gratuites, dont YouTube. Les revenus du « digital » sont estimés pour 2017 à 6,5 milliards de dollars contre 5,65 milliards un an plus tôt. Le streaming passe lui de 2,2 millards à 3,4 milliards de dollars sur la même période.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
30 janvier 2018 à 19h33 | Web 1,2,3