Presstalis : liquidation partielle

Le tribunal de commerce de Paris a rendu son verdict. Il a suivi le plan de la direction de Presstalis qui proposait de placer l'entreprise en redressement judiciaire, avec une période d’observation de deux mois. Deux filiales locales vont être liquidées, il s’agit de SAD et Soprocom. 500 emplois sont concernés. Mercredi dernier, l’Etat a décidé d’accorder un prêt de 35 millions d’euros à la structure de distribution de la presse.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct

Les commentaires sont fermés.