Presstalis toujours sans président

Alors que tout semblait boucler pour sa désignation à la tête de Presstalis, Arnaud Marion aurait refusé le poste, malgré les bonnes dispositions d’une partie des éditeurs, dont Le Monde. Presstalis se retrouve donc sans président depuis la démission de Dominique Bernard, en fin de semaine dernière. La mandataire judiciaire, Hélène Bourbouloux va devoir s’employer pour maintenir la société, avant une éventuelle nomination d’un président. En parallèle, la guerre entre les quotidiens et les magazines se poursuit. La plupart des représentants démissionnent du conseil d’administration de Presstalis.. Seuls trois pourraient rester en fonction, dont Nicolas Sauzay (Bauer), et François Dieulesaint (Côté Maison). La situation est très tendue.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct

Les commentaires sont fermés.