Retrait de contenus problématiques : l’IA n’est pas prête, selon Facebook

Commentaires haineux, contenu à caractère pornographique, spam : Facebook a communiqué aujourd'hui, et pour la première fois, sur le nombre et la nature de contenus retirés de sa plateforme. Rien qu'au premier trimestre 2018, "3,5 millions de contenus violents ou haineux",  "21 millions de contenus comprenant de la nudité adulte ou de la pornographie", et "837 millions de contenus relatifs à des spams" ont été supprimés du réseau social numéro Un. Facebook n'a en revanche pas communiqué au sujet des éventuelles "fake news" retirées. Point central de l'annonce, le fait que Facebook reconnait que l'intelligence artificielle n'est pas encore près de résoudre le problème des contenus problématiques, qui sont en grande partie gérés par des agents humains : "la technologie comme l’intelligence artificielle, bien que prometteuse, est encore loin d’être efficace pour la plupart des contenus non conformes à nos politiques", a expliqué Facebook. Ils ont ajouté : "en effet, le contexte prend une place importante dans la décision. Par exemple, l’intelligence artificielle n’est pas encore assez efficace pour déterminer si quelqu’un appelle à la haine ou s’il décrit une situation vécue à des fins de sensibilisation de l’opinion publique."

Partagez sur Facebook
Image du lien direct

Les commentaires sont fermés.