Spotify, 400 millions de dollars pour ne pas être submergé

Spotify règne en leader incontesté sur le streaming musical payant. Avec 15 millions d'abonnés (dont 300 000 en France), la start-up suédoise a réussi une partie de son pari, malgré une absence de bénéfices depuis son lancement. Spotify a pu s'appuyer sur de lourds investissements depuis le démarrage de son aventure, signe que ses investisseurs croient dans cette aventure toujours risquée. Alors que se profile à l'horizon des adversaires d'un tout autre calibre, Apple avec Beats, ou Jay Z avec Tidal, Spotify finalise un nouveau tour de table de 400 millions de dollars (selon le Wall Street Journal) valorisant la société à 8,4 milliards de dollars - un record dans cette catégorie. Depuis 2008, Spotify a levé 533 millions de dollars au cours de six levées successives. En ajoutant 400 millions de dollars - auprès de Goldman Sachs et du fonds Abu Dhabi - Spotify entre dans le cercle très fermé des sociétés qui approchent le milliard de dollars d'investissements, sans avoir jamais dégagé de bénéfices. Rappelons que les majors, Universal Music, Warner Music et Sony Music sont au capital de la société depuis pratiquement le démarrage. Avec cet argent, Spotify a donc plusieurs fronts à mener : entrer dans la course aux exclusivités lancée par Tidal - et dans laquelle Apple serait aussi partie prenante, Taylor Swift aurait été approchée -; accélérer la conquête d'abonnés, certainement en proposant d'autres tarifs, le 10 euros par mois reste trop cher pour le grand public; étendre ses partenariats qui représentent les meilleurs moteurs de sa croissance.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct

Les commentaires sont fermés.