Valerian fait une première victime chez EuropaCorp

Valerian connaît une second semaine difficile sur le marché chinois. Après l'échec aux Etats-Unis, et une performance moyenne en France pour un film dont le budget de production est de 197 millions d'euros (plus 100 millions pour le marketing, EuropaCorp avance 188 millions d'euros), le studio vient d'annoncer l'éviction de son directeur général délégué, Edouard de Vésinne. Officiellement, son départ est du à une incompatibilité entre son activité propre et son rôle chez EuropaCorp. Cependant, l'avenir du studio s'annonce difficile. Les marchés parient désormais sur une recapitalisation (l'action perd plus de 8% ce matin), certainement au profit de l'actionnaire chinois, Fundamental. Les analystes jugent en effet que l'échec de Valerian met un terme à l'éventure et éteint l'ambition de Luc Besson de construire une franchise autour de son héros, avec des pertes que la société ne pourra encaisser sans une augmentation de capital.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct

Les commentaires sont fermés.