Vivendi : Embarras autour du trésor d’Activision

Il faut parfois crier au loup pour éviter la morsure... C'est ce qui pourrait être l'attitude d'Activision si l'on en croit le très sérieux Financial Times. La filiale jeu vidéo détenue par Vivendi renferme un véritable trésor, sous la forme d'une trésorerie positive de 4,6 milliards de dollars. De l'argent qui n'est jamais remonté à la holding, qui au passage ne détient qu'un peu moins de 62% de la société. Vivendi a un manque cruel de liquide, avec une dette encore rondelette, de 15 milliards d'euros, en grande partie due au rachat de la part de Vodafone dans SFR - un rachat effectué à quelques mois du lancement de Free Mobile, et dont les analystes estiment aujourd'hui qu'il a été surpayé. Mettre le main sur l'argent d'Activision serait donc profitable, mais pas décisif pour Vivendi. Ce pendant, il reste encore 38% d'actionnaires de la filiale qui ne seraient pas forcément d'accord, de plus comme le fait remarquer le FT, les bénéfices d'Activision sont en grande partie bloqués dans des filiales hors des Etats-Unis - une astuce fiscale qui permet de moins payer d'impôts, à l'image de ce que font les Amazon, Apple ou Google. Bref, la tâche s'annonce ardue pour les experts de Vivendi.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct