Vodkaster veut renforcer la VOD française avant l’arrivée de Netflix

Alors que le marché français de la vidéo à la demande, à l'acte (VOD) ou sur abonnement (sVOD) peine toujours à décoller et que le marché physique continue sa descente aux enfers, Vodkaster devrait annoncer aujourd'hui une levée de fonds d'1,2 million d'euros selon Les Echos, ainsi que sa fusion avec Riplay, un service de numérisation de DVD. Ces deux entreprises nouvellement mariées resteraient actionnaires majoritaires, tandis que les nouveaux financements proviendraient de la vente de parts minoritaires à trois fonds d'investissement, Partech Ventures, Elaia Partners et 3T. L'idée, qui sera développée dès le second trimestre, est d'étendre les fonctionnalités liées à la numérisation déjà proposée par Riplay, notamment en rendant les fichiers ainsi créés accessibles via PC, smartphone ou tablette, ce qui correspond aux modifications des usages. En replaçant le support physique au coeur de la consommation, Vodkaster le petit malin contourne certaines des règles de la chronologie des médias, puisque les films ne sont disponibles en SVOD que très tard dans le cycle de vie de l'oeuvre, un délai qui fait d'ailleurs l'objet de nombreuses propositions de racccourcissement, du rapport Lescure à celui, plus récent, du CSA. Par ailleurs, la nouvelle entité ainsi créée a fait l'acquisition d'une licence "ultraviolet", un DRM qui permet de partager la version numérique de son DVD avec cinq personnes. Alors que Netflix pourrait débarquer dans les prochains mois dans l'hexagone, quelques acteurs semblent avoir déjà préparé le terrain.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct