2000 films en moins sur Netflix

Netflix va-t-il trop bien ou les majors du cinéma commencent-elles à pressentir que l'exploitation de leur contenu leur échappe tandis que les plateformes de streaming par abonnement développent de plus en plus les leurs propres? Il y a peut-être un peu de tout cela derrière la décision conjointe de Warner Bros., MGM et Universal qui ont choisi de retirer près de 2000 films de chez Netflix afin de les mettre à disposition dans le Warner Bros. Instant Archive, un service maison lancé en avril par la major et qui présente pour le moment un catalogue extrêmement limité pour des prix supérieurs aux offres des autres plateformes, non affiliées à une major du cinéma comme Netflix donc, mais aussi Amazon ou Hulu. Une stratégie de fragmentation du marché qui risque bien de n'être bénéfique à personne, puisque les utilisateurs ne sont pour la plupart pas disposés à payer plusieurs services similaires. Avertis de la disparition imminente de ces films, des consommateurs se sont lancés dans des sessions "marathon" de visionnage, mais il est peu probable que cela les incite à souscrire à l'offre de Warner Bros, qui ne s'attire aucune sympathie avec cette décision, bien au contraire. A croire que la lutte contre le piratage ne fait pas partie des priorités de la major, puisqu'il a été largement démontré qu'une offre visible, accessible, diversifiée et bon marché est l'un des clés de ce combat.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct

Les commentaires sont fermés.