Archives mensuelles : février 2013

el

Universal Music Publishing veut aussi quitter la gestion collective aux US Verouillé

A la suite de Sony/ATV avec son catalogue et celui d'EMI, qui fut...

A la suite de Sony/ATV avec son catalogue et celui d'EMI, qui fut la première major de l'édition à tenter l'aventure avant son rachat, c'est au tour d'Universal Music Publishing, la branche édition d'Universal Music Group, de songer à retirer aux sociétés d'auteurs américaines ASCAP et BMI la gestion collective de ses droits dans le numérique. Ce afin de pouvoir aller négocier en direct avec les plateformes de musique en ligne une meilleure rétribution de ses répertoires. Cette stratégie a plutôt bien réussi à Sony/ATV, qui, libéré de la gestion collective aux États-Unis depuis le 1er janvier dernier, a déjà renégocié en direct avec la radio interactive Pandora un taux de royalties supérieur de 25 % à celui négocié par ASCAP et BMI. Selon Billboard, ce taux serait passé de 4 % à 5 % des revenus générés par Pandora grâce aux répertoires de Sony/ATV et EMI. « Si vous le comparez au taux que les maisons de disques ont obtenu, il est ridicule », a commenté Martin Bandier, le PDG de Sony/ATV. Et de demander : « Comment différenciez-vous la valeur d'une chanson et celle de la performance de l'artiste ? Sont-elles si éloignées pour justifier un tel écart ? » Les producteurs empochent 50 % des revenus de Pandora via l'organisme SoundExchange, contre 4,1 % pour les auteurs et les éditeurs dans le cadre de la gestion collective, soit un rapport de 1 à 12, quand il n'est que de 1 à 5 dans le téléchargement, observe le magazine. Un partage de la valeur que les grands éditeurs espèrent pouvoir renverser en leur faveur, en prenant en otage les plateformes de musique en ligne, qui n'ont pas d'autre choix que de signer. Pandora « ne voulait pas payer plus cher, rapporte Martin Bandier, mais ils ont réalisé qu'entre Sony/ATV et EMI nous représentions un catalogue de 2,5 millions de chansons. » En clair, ou plutôt en langage de cow-boy,  c'est « la bourse ou la vie ». Universal Music Publishing s'apprête à entrer dans la danse, BMG Rights l'envisage également par la suite, dans la plus grande absence de transparence sur les taux de rémunération obtenus. Un sacré coup de poignard dans le dos de la gestion collective, et peut-être aussi, dans celui de la concurrence libre et non faussée..

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
04 février 2013 à 18h34 | So_cult’
el

NRJ, des résultats 2012 en trompe l’oeil

NRJ Group avance dans le brouillard. La station phare décroche de belles progressions...

NRJ Group avance dans le brouillard. La station phare décroche de belles progressions sur la mesure de son audience, mais l'argent ne rentre plus. A se demander si NRJ ne devrait pas se délester de son activité historique, touchée par une crise de la publicité historique. Le groupe enregistre pour 2012 un chiffre d'affaires de 393 millions d'euros, en progression de 4,1%, mais il s'agit d'un trompe l'oeil : l'activité radio-musicale est en chute de 5,5% sur l'année (-6,3% sur le dernier exercice) passant de 214 à 202 millions d'euros ! Le groupe tire sa faible croissance de la télévision et des activités "événementiels", comme la comédie musicale 1789. Les revenus des chaînes de télévision s'établissent pour le groupe à 83,5 millions d'euros, une hausse de 7,5%, quand les "Spectacles et Autres Productions" progressent de 390% (!) sur un an, à 15,2 millions d'euros. NRJ Group bénéficie aussi du chiffre d'affaire de son activité diffusion, anciennement Towercast, qui diffuse essentiellement les chaînes et les stations maisons, avec un chiffre d'affaires de 48,9 millions d'euros (16,2%). Le groupe demeure d'ailleurs très prudent dans ses estimations pour 2013, mais indique cependant avoir des revenus publicitaires stables ou positifs sur ce début d'année. Il est peut-être temps pour le groupe de penser à une cession de tout ou partie de ses activités radio, dans un environnement grevé par la fuite des annonceurs sur le Net, au détriment de ce média.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
04 février 2013 à 18h31 | Old fashion media
el

L’Europe corrige ses copies (privées)

Remis jeudi à la Commission européenne, un rapport pointe du doigt les systèmes...

Remis jeudi à la Commission européenne, un rapport pointe du doigt les systèmes de redevance pour copie et reproduction privée d'œuvres artistiques. L'ancien commissaire européen à la Justice, Antonio Vitorino, propose de favoriser la rémunération des créateurs avec des licences sur mesure et d'uniformiser les législations des pays membres. Il existe dans l'UE une forte disparité en matière de législation des droits de propriété intellectuelle qui nuit au marché intérieur selon le rapport du commissaire. Depuis 2011, la Commission a engagé un dialogue sur la question des droits d'auteurs qui doit aboutir d'ici décembre 2013. L'UE légiférera si les solutions induites par le marché lui semblent insuffisantes. La guerre autour de la copie privée semble se cristalliser autour de l'Europe. Cette dernière semble prendre comme élément déterminant la notion "préjudice" par lequel les ayants-droit établissent un barème de rémunération. Ce dernier doit être uniformisé et "plus transparent" note le commissaire. L'inverse aurait été surprenant...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
04 février 2013 à 16h14 | So_cult’
el

EuropaCorp : un ticket Besson-sarkozyste

Les accointances sarkozystes de Luc Besson se multiplient. On savait déjà qu'une recapitalisation était...

Les accointances sarkozystes de Luc Besson se multiplient. On savait déjà qu'une recapitalisation était dans les tuyaux pour EuropaCorp, avec quelque 10 millions d'euros qui seraient utilisés pour de nouveaux investissements et 20 autres pour renflouer les caisses. On apprend aujourd'hui que cette manne financière pourrait, en grande partie, provenir de chez Dassault. En effet, si la société FrontLine, qui appartient à Luc Besson, et détient déjà 62% du capital d'EuropaCorp s'est engagées à souscrire à l'augmentation de capital à hauteur de 5 millions d'euros, la société Habert Dassault Finances devrait investir 9 millions et la Caisse des Dépôts pour 5 millions. Si ce montage fonctionne, Besson n'aura plus que 53,3% des parts de son studio, et Dassault, via sa division finances passera à 8,06%. En 2009 déjà, Luc Besson participait à la création de la plateforme articulée autour de Nicolas Sarkozy " les créateurs de possible"avec Christophe Lambert, et celui-ci est devenu directeur général d'EuropaCorp, le studio de cinéma du réalisateur de Taxi en juin 2010. En parallèle, Emmanuelle Mignon, une des éminences grises pendant les campagnes et la présidence de Nicolas Sarkozy a aussi officié chez EuropaCorp avant de retourner, en janvier 2012, au Conseil d'Etat.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
04 février 2013 à 15h39 | So_cult’
el

Transparency sur Dailymotion

Dailymotion vient de signer avec Transparency. Il s'agit d'une société qui permet aux...

Dailymotion vient de signer avec Transparency. Il s'agit d'une société qui permet aux ayants droit d'avoir des chiffres indépendants concernant l'utilisation et l'exposition de leurs oeuvres sur la plateforme de streaming. Cette activité de "tiers de confiance" dans le numérique est en plein développement. Elle s'appuie sur une utilisation concertée des données, ce qui a manqué justement dernièrement entre la Sacem et Youtube. L'accord avec Transparency porte sur la chaîne musique de Dailymotion.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
04 février 2013 à 15h38 | Web 1,2,3
urgent

Parlophone ne s’en laisse pas conter par Google

Selon le site Musicweek, Parlophone aurait repoussé une offre de collaboration commerciale avec...

Selon le site Musicweek, Parlophone aurait repoussé une offre de collaboration commerciale avec Google ! D'après le label, le cloud Google streaming n'offrirait aucun avantage évident à ses artistes. Ce service permet aux internautes de sauvegarder dans le "nuage" de Google les morceaux de musique de leur disque dur. Les œuvres du catalogue Parlophone sont déjà disponibles au téléchargement via Google Play. Parlophone se méfie de la tendance de Google à enfeindre le droit d'auteur. Lancé aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne, Google Play a déjà signé des accords avec de nombreuses sociétés d'octroi de licence musicale. 5,5 millions d'œuvres sont déjà accessibles sur le cloud.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
04 février 2013 à 14h49 | So_cult’
el

CSA : non le salaire de Schrameck n’a pas doublé. Mais c’est pire.

Ce matin, paraissait au Journal Officiel un arrêté fixant "le montant annuel de...

Ce matin, paraissait au Journal Officiel un arrêté fixant "le montant annuel de l'indemnité de fonction [...] allouée au président du Conseil supérieur de l'audiovisuel, est fixé à 100 500 euros". Se référant au dernier arrêté fixant le montant de "l'indemnité forfaitaire" du président du CSA  à 55 307 euros (le 26 novembre 2002), bon nombre d'observateurs ont cru y voir un doublement du salaire d'Olivier Schrameck, qui a récemment remplacé Michel Boyon. Il n'en est rien si l'on en croit une source interne citée par le Huffington Post, et qui affirme que "l'arrêté en question est une officialisation de ce que gagnait déjà le précédent président du Conseil supérieur de l'audiovisuel. Olivier Schrameck gagnera exactement la même somme que Michel Boyon." Il ne s'agirait donc que d'appliquer une décision prise en 2008 précisent d'autres sources. Mais dans le détail les divers émoluments de Schrameck sont bien au dessus des 100 500 euros annoncés au J.O : 82.986 euros brut annuels de "traitement de fonctionnaire hors-échelle", auxquels viennent s'ajouter 58 658 euros bruts annuels d'"indemnités de fonction forfaitaire" et 43 000 euros de primes et avantages en nature. Soit un total qui avoisine les 184 000 euros bruts par an. Pas question pour autant que Schrameck soit le seul à subir l'épreuve du pilori, un de ses proches a ainsi tenu à préciser que l'indemnité forfaitaire du président du CSA est "exactement" celle que touche son homologue de l'Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) Jean-Ludovic Silicani. Il a ajouté que  "Olivier Schrameck perçoit un fixe (salaire et indemnité) qui est exactement celui qu’il touchait comme président de section au Conseil d’état: à vrai dire, il perd même de l’argent puisqu’il doit renoncer à ses charges d’enseignement".

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
04 février 2013 à 14h36 | Old fashion media

La presse divisée face au fonds Google

Après trois mois de négociations chapeautées par Marc Schwartz, les éditeurs de presse qui réclamaient une compensation de Google pour utiliser leurs contenus dans sa page « Actualités » ont obtenu gain de cause. Ou presque. Et la solution finalement dénichée ne …

04 février 2013 à 10h38 | Old fashion media
web

Marc Schwartz pressenti pour présider le fonds Google – Le Lab

Un accord a été conclu entre les éditeurs de presse et Google. Principal...

Un accord a été conclu entre les éditeurs de presse et Google. Principal élément de l'accord : la mise en place d'un fonds financé par Google doté de 60 millions d'euros pour "faciliter la transition de la presse vers le monde numérique". Selon les informations du Lab, la présidence du fonds Google est proposée à Marc Schwartz, médiateur sur ce dossier entre les éditeurs de presse et la firme américaine.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
04 février 2013 à 9h20 | Old fashion media
web

Le Spiil demande que l’accord Google/ presse IPG soit rendu public

Les éditeurs du Syndicat de la presse indépendante d’information en ligne (Spiil) se félicitent de...

Les éditeurs du Syndicat de la presse indépendante d’information en ligne (Spiil) se félicitent de la décision des pouvoirs publics de ne pas légiférer sur la création d’un « droit voisin » ciblant les moteurs de recherche. Dès le 12 septembre 2012, le Spiil avait exprimé sa vive opposition à l’idée d’une loi prévoyant de taxer des liens hypertextes au profit des éditeurs de presse.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
04 février 2013 à 9h19 | Old fashion media
twitter

Olivier Schrameck double son salaire au CSA

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
04 février 2013 à 8h38 | Old fashion media
web

Le marché du livre résiste encore – Le Figaro – Média

INFOGRAPHIE - Les ventes des libraires ont reculé de 1,5% l'an dernier. Les...

INFOGRAPHIE - Les ventes des libraires ont reculé de 1,5% l'an dernier. Les graves difficultés de Virgin ne doivent pas cacher les performances de plusieurs enseignes très dynamiques.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
04 février 2013 à 8h28 | So_cult’
web

Télévision : Filippetti envisage une taxation sur la revente des chaînes – Le Point

Un tel dispositif s'imposerait sur des opérations de revente comme celles de TMC...

Un tel dispositif s'imposerait sur des opérations de revente comme celles de TMC et de NT1 à TF1 ou de Direct 8 à Canal+.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
04 février 2013 à 8h28 | Old fashion media
3 février 2013
web

N. Collin et M. Schwartz : « La valeur des contenus produits par la presse est enfin reconnue » – Les Echos

Nathalie Collin, co-présidente du « Nouvel Observateur » et Marc Schwartz, médiateur choisi par le...

Nathalie Collin, co-présidente du « Nouvel Observateur » et Marc Schwartz, médiateur choisi par le gouvernement pour trouver un accord entre les éditeurs de presse et Google, ont été les pièces maîtresse de ce dossier, côté éditeurs...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
03 février 2013 à 22h34 | Old fashion media
2 février 2013
web

Android web share falls, Apple rises, and what that really means – NewsPaper Death Watch

Android's web share is down 13% from November and Apple is up 1%....

Android's web share is down 13% from November and Apple is up 1%. But what does that really mean...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
02 février 2013 à 23h34 | So_amazing
web

Sony announces the end of the MiniDisc – Ars Technica

CD and MP3 prematurely killed the MiniDisc star...

CD and MP3 prematurely killed the MiniDisc star...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
02 février 2013 à 23h33 | So_amazing
web

"L’accord avec Google ne sauvera pas la presse" – Le Point

Louis Dreyfus, le président du directoire du Monde, commente le pacte passé entre...

Louis Dreyfus, le président du directoire du Monde, commente le pacte passé entre le géant américain et les éditeurs de presse...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
02 février 2013 à 23h33 | Old fashion media
web

Le patron de Google : « La Chine, puissance la plus dangereuse au monde » – Rue89

Dans un livre à paraître, le patron de Google, Eric Schmidt, s’en prend...

Dans un livre à paraître, le patron de Google, Eric Schmidt, s’en prend violemment à la Chine, qualifiée de « superpuissance la plus dangereuse au monde ». Le hasard fait que les extraits de ce livre sortent alors que des hackers chinois sont accusés d’intrusions dans les systèmes informatiques des grands médias américains, et que Twitter a annoncé que les données de 250 000 détenteurs de comptes ont été piratées, se bornant à constater qu’il ne « s’agit pas d’un travail d’amateurs ». Google et la Chine, c’est une longue histoire, faite de compromis, puis de ruptures lorsque la...Articles en rapportNord-Mali : « C’est maintenant que la guerre va commencer »Google dote un fonds de 60 millions pour aider la presse françaiseFrançois Hollande au Mali à l’heure des premiers doutesAprès la polémique sur le Nobel de Mo Yan, et si on lisait ses livres ?Cyber-arnaques : voyage au pays de la mafia en ligne ...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
02 février 2013 à 23h32 | Web 1,2,3
web

Procès Trenet : "Ils doivent avoir mal à la tête, les magistrats !" – Nouvel Obs – Culture

Le dernier épisode en date de la saga autour de l'"héritage infernal" de...

Le dernier épisode en date de la saga autour de l'"héritage infernal" de Charles Trenet se tient devant la cour d'appel de Paris...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
02 février 2013 à 14h01 | So_cult’
1 février 2013

Google met 60 millions d’euros sur la table pour s’offrir l’innovation de la presse française

Les éditeurs et Google sont arrivés à un accord in extremis. Le géant du Net va créer un fonds de 60 millions d’euros. Aux autres éditeurs européens maintenant d’aller voir le moteur de recherche pour obtenir l’équivalent… Finalement Google n’a …

01 février 2013 à 20h01 | Old fashion media
twitter

Google : Un fonds de 60 millions d’euros pour la presse IPG

 

 

 

 

 

 

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
01 février 2013 à 18h48 | Old fashion media
urgent

Accord à l’amiable entre Google et les éditeurs de presse – Le Lab

Il n'y aura pas de loi Google. C'est François Hollande qui doit l'annoncer...

Il n'y aura pas de loi Google. C'est François Hollande qui doit l'annoncer depuis l'Elysée ce vendredi selon l'agence Reuters.

Cette annonce intervient après un rendez-vous avec le président de Google Eric Schmidt, le chef de l'Etat a annoncé qu'un accord a été trouvé entre la firme américaine et les éditeurs de presse français.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
01 février 2013 à 18h38 | Old fashion media
el

Apple « first one » aux Etats-Unis

Apple prend la tête de la vente de téléphones mobiles (smartphones et téléphones...

Apple prend la tête de la vente de téléphones mobiles (smartphones et téléphones classiques confondus) sur un marché américain en hausse de 4% en 2012 (52 millions de produits vendus). Selon Strategy Analytics, "le succès d'Apple est suscité par son puissant éco-système, de larges subventions opérateurs et de fortes dépenses marketing autour de l'iPhone 5". Au 4e trimestre 2012, la firme américaine aurait ainsi conclu 34 % des ventes, soit 17,7 millions d'appareils. En deuxième position, Samsung occupe 32,3 % du marché, soit 16,8 millions de téléphones. Le troisième opérateur LG est loin derrière, avec 4,7 millions de téléphones vendus. Pour la première fois, Apple devient le premier vendeur de mobiles aux Etats-Unis, toutes catégories confondues, preuve que les smartphones remplacent progressivement les autres types d'appareils.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
01 février 2013 à 14h19 | So_amazing
web

Just 5% of today’s best-selling songs are written solely by their performer – MusicWeek

Just one in 20 of the UK's best-selling tracks in 2012 were both...

Just one in 20 of the UK's best-selling tracks in 2012 were both soley written and performed by the same act, Music Week research shows.
In the Official Top 100 Singles of 2012, 90% involved at least some additional songwriting to the recording act, whilst 5% were cover versions.
[READ: Music Week's 2012 songwriters analysis in full through here]
That left just five of the top 100 sellers penned by the artist/s alone - including The Lumineers (pictured, Ho Hey), Swedish House Mafia (Greyhound), Sam & The Womp (Bom Bom) and Calvin Harris & Example (We'll be Coming Back).
Some cases see artists write up to 95% of the track - for example, if producer Brian Eno contributes to a Coldplay song.
However, the Top 10-selling tracks of the year, which you can see below, were all either cover versions or songs that had multiple song-writing credits.
The highest-selling track written solely by the artist was Rudimental & John Newman (Feel The Love), which was the 15th bigg...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
01 février 2013 à 14h18 | So_cult’
el

Android vs Iphone : raison et sentiment

Posséder un iPhone rendrait plus euphorique... et surtout plus accro. C'est la conclusion...

Posséder un iPhone rendrait plus euphorique... et surtout plus accro. C'est la conclusion du dernier sondage publié par Rebtel, concurrent de Skype. Les 1632 Américains propriétaires de smartphones interrogés ont été divisés en deux groupes, selon la marque de leur appareil. Les détenteurs d'iPhone sont 80% à se déclarer "très heureux" contre 68% des détenteurs d'Android. 73% des adeptes d'Apple sont satisfaits des nouvelles possibilités de leur appareil comparé aux performances de leurs anciens téléphones polyvalents, contre 65% des détenteurs d'Android. Apple est synonyme d'enthousiasme du consommateur mais aussi de fidélité à une gamme de produits. Quand 83% des propriétaires d'iPhone possèdent aussi un iPad, seuls 43,9% des propriétaires de smartphones Android possèdent également un objet de la même marque.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
01 février 2013 à 14h17 | So_amazing
web

Nintendo veut attirer les développeurs d’autres plateformes – PCinpact

Satoru Iwata, l'emblématique PDG de Nintendo, a publié un communiqué en marge de...

Satoru Iwata, l'emblématique PDG de Nintendo, a publié un communiqué en marge de l'annonce des résultats de sa firme, dans lequel il souhaite permettre aux développeurs de porter plus facilement leurs titres vers ses différentes consoles...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
01 février 2013 à 14h16 | Gaming
web

DVD and Blu-ray are still Hollywood’s big earners, while iTunes dominates online VOD – Silicon Republic

A report on how US viewers are watching films shows that physical discs...

A report on how US viewers are watching films shows that physical discs are still providing Hollywood with plenty of revenue, while Apple’s iTunes dominates next-generation video-on-demand services.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
01 février 2013 à 13h27 | So_cult’

« Enrichissement sans cause », encore un gros caillou dans la chaussure de Google ! Verouillé

C’est un gros coup que les majors de la musique espèrent bien réussir. Nous révélons la note juridique du professeur Pierre-Yves Gautier sur l’enrichissement sans cause, dont le moteur de recherche Google serait coupable selon les producteurs de musique. Une …

01 février 2013 à 12h34 | So_cult’
el

Pflimlin 2.0 aux commandes du navire amiral

Après avoir resserré l'exécutif, le président de France Télévisions annonçait hier les lignes...

Après avoir resserré l'exécutif, le président de France Télévisions annonçait hier les lignes directrices que le groupe devrait s'efforcer de suivre pour les dernières années de son mandat, qui doit s'achever en 2015. Pour cela, Pflimlin se fixe deux principaux objectifs : "la refonte des lignes éditoriales" de l'ensemble des chaînes et "la réinvention de la télévision et de ses usages". Rien que ça. Dans le détail, il souhaite enrichir l'offre d'information, avec l'accent mis sur le sport et l'ouverture d'une "plateforme rénovée mettant en scène les contenus culturels" ainsi qu'une poussée sur les télévisions connectées.  Des "chaînes interactives spécifiques à l'univers numérique" devraient voir le jour à destination du jeune public et France 4, pendant la journée, sera désormais une chaîne jeunesse - ce qui ouvre certainement à la cession des parts dans Gulli, dont Lagardère est un acquéreur déclaré. Pour ce qui est de l'information, la rédaction unique France 2 / France 3 devrait bien finir par arriver, et ce en dépit d'un accueil glacial des journalistes de la 3. Mais si France 2 devra concurrencer les grandes chaînes privées, la 3, elle se voit confirmée dans son rôle pleinement régional. Pour autant, le président de France Télévisions a bien conscience que le contexte est assez défavorable, puisque le groupe doit économiser 150 millions s'il espère retrouver l'équilibre d'ici 2015, la faute aux coupes budgétaires, et à un retrait de la publicité avant 20H dont il ne s'est toujours pas remis. Autre obstacle de taille : la multiplication des chaînes, qui ne fait pas l'affaire de l'audiovisuel public, et dont le nouveau président du CSA lui-même juge qu'elle "présente des risques".

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
01 février 2013 à 12h19 | Old fashion media
urgent

La musique a rendez-vous à l’Hadopi… Verouillé

... avec Jacques Toubon pour parler de la fameuse charte Hoog. Le rendez-vous...

... avec Jacques Toubon pour parler de la fameuse charte Hoog. Le rendez-vous est prévu pour le 27 ...
Abonnez-vous pour lire la suite

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
01 février 2013 à 11h30 | So_cult’