Elections européennes : la culture perd ses alliés

Posté par Isabelle Szczepanski le 3 mai 2024

Avec chaque jour qui passe, cette campagne électorale européenne porte son lot de mauvaises nouvelles pour le secteur culturel, dont nombre d’alliés historiques ne seront pas dans la nouvelle assemblée. Ces derniers jours, on a appris qu’Ivan Garcia del Blanco ne se représenterait pas, tandis que Geoffroy Didier et Emmanuel Maurel sont en position quasiment inéligible sur leurs listes respectives. Le secteur créatif va devoir espérer que Laurence Farreng soit à nouveau élue, et tisser de nouveaux liens de confiance parmi les prochains élus. Il sera sans doute utile de reconnaitre l’action de Virginie Joron, qui sera élue dans la liste Rassemblement National, est membre des deux commissions les plus importantes du PE, et a déjà défendu l’exception culturelle.

Le secteur de la création a beaucoup de dossiers ouverts à Bruxelles : continuation du géo-blocage, fixation des conditions de l’obligation de transparence des développeurs d’IA, lutte contre le piratage d’évènements sportifs, obligation de financement des oeuvres par les plateformes ne sont que quelques exemples. En plus de cela, il est fort possible que la directive droit d’auteur de 2019 soit re-ouverte au cours du prochain mandat, ainsi que – c’est du moins ce qui se dit dernièrement – la directive de 2004 sur le respect des droits de propriété intellectuelle. La Scam et la Sacd ont toutes deux formulé leur voeux pour le secteur audiovisuel…

Profitez d'un accès illimité à nos articles :

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ? Connectez-vous ici. Connectez-vous ici.

xvideos com xnxx brazzers porn parisporn desenho porno