Ciné et télé, « je t’aime moi non plus » Verouillé

                  Le 21 mai, le CNC présentait à Cannes son bilan pour l’année 2012, avec des recettes en recul et, entre les lignes, le portrait de la guerre intestine entre petit et grand écran… La télévision et le cinéma en France forment une famille étrange, incestueuse et co-dépendante, chamailleuse aussi. Et les chiffres du bilan 2012 du Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) qu’a présenté son président Eric Garandeau lors d’une conférence de presse à Cannes le 21 mai en brossent un portrait contrasté et passionnant. Cercle vertueux mais incestueux De la naissance d’un film à son interminable exploitation sur les petits écrans (qui n’en ont pour certains plu ... (Contenu réservé aux abonnés)

Abonnement à ElectronLibre

Profitez de tous les articles d'ElectronLibre pendant 7 jours grace à notre offre spéciale pour iPhone. Téléchargez notre application dès maintenant sur l'appstore via ce lien : Application EL et activez votre compte !

Ou bien,

Abonnez-vous pour un an et profitez d'un accès illimité à ElectronLibre !

Nous vous invitons à faire votre demande à cette adresse email

Une fois la demande soumise, nous vous contacterons par email (vérifiez vos spams si vous ne recevez rien de notre part, cela peut arriver...) !

Toute l'équipe d'ElectronLibre vous remercie pour votre confiance.

Nouveau recevez notre newsletter hebdo ! Nous offrons périodiquement des articles pour ces abonnés.

Les commentaires sont fermés.