L’autorité de l’ARCEP très secouée par le Conseil Constitutionnel Verouillé

Résultat des agacements du secteur des télécommunications avec une ARCEP contre laquelle ils ne souhaitaient pas se battre, la décision du Conseil Constitutionnel d'annuler les articles de loi donnant à l'Autorité les pouvoirs de poursuite des opérateurs, est plus qu'une péripétie technique. Le Conseil Constitutionnel a pris aujourd'hui une décision qui risque d'être un scud pour l'Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes. Par cette décision, l'institution suprême a, sans aucune réserve, abrogé les douze premiers alinéas de l'article 36-11 du Code des Postes et Télécommunications, relatifs à la sanction par l'ARCEP des manquements des opérateurs de réseaux. le Conseil est même allé encore plus loin, en mettant techniquement fin à ... (Contenu réservé aux abonnés)

Abonnement à ElectronLibre

Profitez de tous les articles d'ElectronLibre pendant 7 jours grace à notre offre spéciale pour iPhone. Téléchargez notre application dès maintenant sur l'appstore via ce lien : Application EL et activez votre compte !

Ou bien,

Abonnez-vous pour un an et profitez d'un accès illimité à ElectronLibre !

Nous vous invitons à faire votre demande à cette adresse email

Une fois la demande soumise, nous vous contacterons par email (vérifiez vos spams si vous ne recevez rien de notre part, cela peut arriver...) !

Toute l'équipe d'ElectronLibre vous remercie pour votre confiance.

Nouveau recevez notre newsletter hebdo ! Nous offrons périodiquement des articles pour ces abonnés.

Les commentaires sont fermés.