Libération, un besoin urgent d’argent frais Verouillé

Le journal ne vit pas cette fois une crise comme il en a déjà connu tant. Cette fois sa survie est engagée. Les caisses sont vides. Les actionnaires auraient mandaté une banque et ont interpellé Bercy. Le plan des actionnaires présenté après trois mois de mensonges a été la goutte qui a fait déborder la colère des salariés. Une réaction brutale qui n'arrange rien, qui cristallise le conflit entre les salariés du journal et ses propriétaires, que l'on peut bien moquer, mais qui finalement n'est pas la pire des solutions. Car, de toutes les façons, la situation financière de Libération exige une solution d'urgence. Le journal est à quelques semaines de la banqueroute, et finalement du tribunal de commerce. Les caisses sont vides et ce ne sont pas les quelques budgets p ... (Contenu réservé aux abonnés)

Abonnement à ElectronLibre

Profitez de tous les articles d'ElectronLibre pendant 7 jours grace à notre offre spéciale pour iPhone. Téléchargez notre application dès maintenant sur l'appstore via ce lien : Application EL et activez votre compte !

Ou bien,

Abonnez-vous pour un an et profitez d'un accès illimité à ElectronLibre !

Nous vous invitons à faire votre demande à cette adresse email

Une fois la demande soumise, nous vous contacterons par email (vérifiez vos spams si vous ne recevez rien de notre part, cela peut arriver...) !

Toute l'équipe d'ElectronLibre vous remercie pour votre confiance.

Nouveau recevez notre newsletter hebdo ! Nous offrons périodiquement des articles pour ces abonnés.

Les commentaires sont fermés.