YouTube ne monétise que 35% de la musique Verouillé

YouTube est le nouvel adversaire de l'industrie du disque. La SPPF s'est exprimée sur ce sujet par la voix de son président, Emmanuel de Buretel. Le portail devrait payer aussi pour la diffusion gratuite de musique. Les labels indépendants ont aussi annoncé la création d'un prix et d'un marché. Il y a comme un air de revanche. Emmanuel de Buretel, président de la SPPF, en veut toujours aux majors de la musique - le patron de Because préfère dire "multinationales" - d'avoir laissé tomber le combat contre YouTube, contre le versement à l'époque d'une grosse somme d'argent. Selon la rumeur, il s'agissait de "plusieurs centaines de millions de dollars", souligne t-il. La patience est une vertu cardinale, puisque ce combat redevient d'actualité. Aux Etats-Unis, des artistes, et ... (Contenu réservé aux abonnés)

Abonnement à ElectronLibre

Profitez de tous les articles d'ElectronLibre pendant 7 jours grace à notre offre spéciale pour iPhone. Téléchargez notre application dès maintenant sur l'appstore via ce lien : Application EL et activez votre compte !

Ou bien,

Abonnez-vous pour un an et profitez d'un accès illimité à ElectronLibre !

Nous vous invitons à faire votre demande à cette adresse email

Une fois la demande soumise, nous vous contacterons par email (vérifiez vos spams si vous ne recevez rien de notre part, cela peut arriver...) !

Toute l'équipe d'ElectronLibre vous remercie pour votre confiance.

Nouveau recevez notre newsletter hebdo ! Nous offrons périodiquement des articles pour ces abonnés.

Les commentaires sont fermés.