Les États-Unis pas loin de mettre la main sur le pactole des multinationales Verouillé

"Protectionnisme", "jalousie", "foutaises politiques" : les éléments de langage utilisés par les multinationales américaines contre la Commission Européenne sont les mêmes que ceux utilisés par la Maison Blanche. Tim Cook ne se cache pas d'être "totalement d'accord" avec un Jack Lew auquel il refusait il y a quelque temps de payer le moindre impôt sur l'argent gagné par Apple à l'étranger. C'est là l'un des signes du rapprochement en cours - au détriment de l'Europe - entre ceux qui gardent des monceaux de cash en dehors des États-Unis d'un côté, et l'administration fiscale de l'Oncle Sam qui veut cet argent de l'autre. Ce n'est un secret pour personne : depuis des années, la Maison Blanche regarde avec envie le magot gagné hors de son territoire - 2000 milliard ... (Contenu réservé aux abonnés)

Abonnement à ElectronLibre

Profitez de tous les articles d'ElectronLibre pendant 7 jours grace à notre offre spéciale pour iPhone. Téléchargez notre application dès maintenant sur l'appstore via ce lien : Application EL et activez votre compte !

Ou bien,

Abonnez-vous pour un an et profitez d'un accès illimité à ElectronLibre !

Nous vous invitons à faire votre demande à cette adresse email

Une fois la demande soumise, nous vous contacterons par email (vérifiez vos spams si vous ne recevez rien de notre part, cela peut arriver...) !

Toute l'équipe d'ElectronLibre vous remercie pour votre confiance.

Nouveau recevez notre newsletter hebdo ! Nous offrons périodiquement des articles pour ces abonnés.

Les commentaires sont fermés.