Brexit : l’indigence de l’article 50 Verouillé

Le compte à rebours est lancé : suite à la notification aujourd'hui par Theresa May de la décision du Royaume-Uni de quitter l'Union européenne, l'on sait désormais que la séparation doit avoir lieu dans deux ans au plus tard, soit pour le 29 mars 2019. En attendant, les Britanniques demeurent au sein des institutions européennes, et l'Article 50 ne prévoit rien ou presque à leur sujet, ce qui préfigure des situations pénibles, voire préoccupantes. À moins d'une - improbable - décision à l'unanimité prorogeant le délai prévu par l'article 50, le traité sur l'Union européenne ne s'appliquera plus au Royaume-Uni d'ici à la fin mars 2019. L'Article 50, introduit dans le traité par le Traité de Lisbonne de 2007, aura donc servi plus rapidement que quiconque ne po ... (Contenu réservé aux abonnés)

Abonnement à ElectronLibre

Profitez de tous les articles d'ElectronLibre pendant 7 jours grace à notre offre spéciale pour iPhone. Téléchargez notre application dès maintenant sur l'appstore via ce lien : Application EL et activez votre compte !

Ou bien,

Abonnez-vous pour un an et profitez d'un accès illimité à ElectronLibre !

Nous vous invitons à faire votre demande à cette adresse email

Une fois la demande soumise, nous vous contacterons par email (vérifiez vos spams si vous ne recevez rien de notre part, cela peut arriver...) !

Toute l'équipe d'ElectronLibre vous remercie pour votre confiance.

Nouveau recevez notre newsletter hebdo ! Nous offrons périodiquement des articles pour ces abonnés.

Les commentaires sont fermés.