Pierre Moscovici distancé par Margrethe Vestager sur ses propres dossiers Verouillé

La future présidence de la Commission européenne sera forcément l'un des sujets de discussion de 2018. A l'heure où il est désormais établi que les Etats de l'UE perdent des milliards d'euros d'impôts chaque année du fait de la concurrence fiscale entre eux, Pierre Moscovici fait campagne pour obtenir la présidence de la Commission européenne en 2019. Pourtant, sur le plan fiscal - son principal dossier en tant que commissaire européen - il n'a obtenu que très peu de choses à part quelques maigres mesures de transparence entre administrations. Dernier camouflet, les déclarations sans complexes de la Hongrie et de l'Irlande, qui viennent de refuser toute harmonisation fiscale européenne, alors même que Pierre Moscovici avait prévu de présenter quelques dispositions ... (Contenu réservé aux abonnés)

Abonnement à ElectronLibre

Profitez de tous les articles d'ElectronLibre pendant 7 jours grace à notre offre spéciale pour iPhone. Téléchargez notre application dès maintenant sur l'appstore via ce lien : Application EL et activez votre compte !

Ou bien,

Abonnez-vous pour un an et profitez d'un accès illimité à ElectronLibre !

Nous vous invitons à faire votre demande à cette adresse email

Une fois la demande soumise, nous vous contacterons par email (vérifiez vos spams si vous ne recevez rien de notre part, cela peut arriver...) !

Toute l'équipe d'ElectronLibre vous remercie pour votre confiance.

Nouveau recevez notre newsletter hebdo ! Nous offrons périodiquement des articles pour ces abonnés.

Les commentaires sont fermés.