Qualcomm : Trump limite sérieusement les options de la Silicon Valley Verouillé

Donald Trump a des pouvoirs en matière de défense et les utilise lourdement pour protéger les technologies made in the US : en conséquence, on a appris hier que Qualcomm ne fusionnerait jamais avec la société singapourienne Broadcom. Et ce même si Broadcom à des dizaines de milliers d'employés aux Etats-Unis. Ce faisant, Donald Trump limite les voies de sortie pour les sociétés technologiques de la Silicon Valley, dont un grand nombre vont perdre de la valeur en n'étant disponibles à l'achat ou à la fusion - de facto - que par d'autres sociétés américaines. Qualcomm écope d'ailleurs en bourse.  Ça devient une habitude : c'est la deuxième fois depuis le début de son mandat que Donald Trump utilise le "Defence Production Act" de 1950 pour bloquer une transaction ... (Contenu réservé aux abonnés)

Abonnement à ElectronLibre

Profitez de tous les articles d'ElectronLibre pendant 7 jours grace à notre offre spéciale pour iPhone. Téléchargez notre application dès maintenant sur l'appstore via ce lien : Application EL et activez votre compte !

Ou bien,

Abonnez-vous pour un an et profitez d'un accès illimité à ElectronLibre !

Nous vous invitons à faire votre demande à cette adresse email

Une fois la demande soumise, nous vous contacterons par email (vérifiez vos spams si vous ne recevez rien de notre part, cela peut arriver...) !

Toute l'équipe d'ElectronLibre vous remercie pour votre confiance.

Nouveau recevez notre newsletter hebdo ! Nous offrons périodiquement des articles pour ces abonnés.

Les commentaires sont fermés.