Radio : le paradoxe américain Verouillé

Le réseau public NPR enregistre ses meilleures audiences en 2017, faisant mentir les Cassandres. La radio a un avenir. Dans un monde où la consommation est fragmentée entre les nouveaux médias, comme YouTube ou des plateformes telles Netflix ou Spotify, la radio est considérée depuis longtemps comme le perdant. La France n’a pas su prendre le virage du numérique hertzien, et à cause de cette image d’un média accroché à l’analogique, le consensus des observateurs s’est établi en sa défaveur. Et pourtant, cela pourrait être totalement l’inverse. L’exemple américain montre à quel point la radio peut jouer un rôle majeur dans ce nouvel environnement. Les premiers signes sont apparus en 2017. Selon l’institut Nielsen qui mesure l’audience des radios outre ... (Contenu réservé aux abonnés)

Abonnement à ElectronLibre

Profitez de tous les articles d'ElectronLibre pendant 7 jours grace à notre offre spéciale pour iPhone. Téléchargez notre application dès maintenant sur l'appstore via ce lien : Application EL et activez votre compte !

Ou bien,

Abonnez-vous pour un an et profitez d'un accès illimité à ElectronLibre !

Nous vous invitons à faire votre demande à cette adresse email

Une fois la demande soumise, nous vous contacterons par email (vérifiez vos spams si vous ne recevez rien de notre part, cela peut arriver...) !

Toute l'équipe d'ElectronLibre vous remercie pour votre confiance.

Nouveau recevez notre newsletter hebdo ! Nous offrons périodiquement des articles pour ces abonnés.

Les commentaires sont fermés.