Les dessous de l’audition de Sylvie Goulard Verouillé

En désignant tardivement Sylvie Goulard comme la candidate de la France à la Commission européenne, Emmanuel Macron lui a permis de se soustraire à un débat public national qui aurait été plus que délicat, mais ne lui évitera pas une difficile audition au Parlement européen. La question principale à laquelle la candidate française devra répondre est quel travail elle a fourni au think tank du milliardaire Nicolas Berggruen pendant qu'elle était euro-députée ! Pour cette activité, qui demeure mystérieuse, Sylvie Goulard a reçu pendant près de trois ans un salaire mensuel de plus de 10 000 euros. C'est d'autant moins anodin qu'Emmanuel Macron, alors banquier chez Rothschild, avait également travaillé pour Nicolas Berggruen avant d'entrer au gouvernement de Franço ... (Contenu réservé aux abonnés)

Abonnement à ElectronLibre

Profitez de tous les articles d'ElectronLibre pendant 7 jours grace à notre offre spéciale pour iPhone. Téléchargez notre application dès maintenant sur l'appstore via ce lien : Application EL et activez votre compte !

Ou bien,

Abonnez-vous pour un an et profitez d'un accès illimité à ElectronLibre !

Nous vous invitons à faire votre demande à cette adresse email

Une fois la demande soumise, nous vous contacterons par email (vérifiez vos spams si vous ne recevez rien de notre part, cela peut arriver...) !

Toute l'équipe d'ElectronLibre vous remercie pour votre confiance.

Nouveau recevez notre newsletter hebdo ! Nous offrons périodiquement des articles pour ces abonnés.

Les commentaires sont fermés.