L’alternative présidentielle pour l’audiovisuel public : disparaitre ou être soumis Verouillé

A l'aube du deuxième tour de l'élection présidentielle, le secteur culturel ne cache plus son inquiétude vis-à-vis des deux projets présidentiels pour l'audiovisuel public, que Marine Le Pen propose de faire disparaitre, et qu'Emmanuel Macron suggère de soumettre à Bercy. "Les postulants à l’Élysée nous inquiètent", a écrit hier le réalisateur et président de la Scam Rémi Lainé dans une tribune ouverte, soulignant que la culture aura été "le parent pauvre de la campagne présidentielle". Cette inquiétude porte en grande partie sur les incertitudes concernant le service public audiovisuel, dont dépendent de nombreux auteurs français, des réalisateurs de documentaires et de fiction aux auteurs de doublage, en passant par les compositeurs de musique à l'image. L ... (Contenu réservé aux abonnés)

Abonnement à ElectronLibre

Profitez de tous les articles d'ElectronLibre pendant 7 jours grace à notre offre spéciale pour iPhone. Téléchargez notre application dès maintenant sur l'appstore via ce lien : Application EL et activez votre compte !

Ou bien,

Abonnez-vous pour un an et profitez d'un accès illimité à ElectronLibre !

Nous vous invitons à faire votre demande à cette adresse email

Une fois la demande soumise, nous vous contacterons par email (vérifiez vos spams si vous ne recevez rien de notre part, cela peut arriver...) !

Toute l'équipe d'ElectronLibre vous remercie pour votre confiance.

Nouveau recevez notre newsletter hebdo ! Nous offrons périodiquement des articles pour ces abonnés.

Les commentaires sont fermés.