L’Adami met en demeure la Spedidam Verouillé

Entre l'Adami et la Spedidam le torchon brule une fois encore. Cette fois l'Adami réclame un paiement de 8 millions d'euros en faveur de ses membres. Pour l'instant c'est un courrier. L'Adami a adressé à la Spedidam une mise en demeure. Entre les deux organismes de gestion collective en charge des artistes interprètes, c'est un nouveau front qui s'ouvre. L'Adami met en demeure la Spedidam de payer 8 millions d'euros à ses ayants-droit. Il s'agit selon l'Adami d'une somme due depuis 2016, date à laquelle un arbitrage du ministère de la culture avait tranché en faveur d'une répartition entre les deux OGC d'artistes. 8 millions d'euros A l'époque, un équilibre avait été trouvé sous les ors de la rue de Valois en faveur d'une répartition des sommes dues aux ayants-droit ... (Contenu réservé aux abonnés)

Abonnement à ElectronLibre

Profitez de tous les articles d'ElectronLibre pendant 7 jours grace à notre offre spéciale pour iPhone. Téléchargez notre application dès maintenant sur l'appstore via ce lien : Application EL et activez votre compte !

Ou bien,

Abonnez-vous pour un an et profitez d'un accès illimité à ElectronLibre !

Nous vous invitons à faire votre demande à cette adresse email

Une fois la demande soumise, nous vous contacterons par email (vérifiez vos spams si vous ne recevez rien de notre part, cela peut arriver...) !

Toute l'équipe d'ElectronLibre vous remercie pour votre confiance.

Nouveau recevez notre newsletter hebdo ! Nous offrons périodiquement des articles pour ces abonnés.

Les commentaires sont fermés.