Amazon, une ardoise de 252 millions !

Le fisc français a lancé les grandes offensives. Après Google, les services de Bercy réclament 252 millions de dollars (198 millions d'euros) d'arriérés d'impôts, intérêts et pénalités comprises à Amazon ! Le géant de la distribution s'est arrangé comme d'autres géants américains tels que Google et Apple aussi, pour déclarer le moins possible de revenus sur le territoire national. Une mission est menée par Nicolas Colin et Pierre Collin pour tenter de trouver un terrain de négociation qui mette en exergue les véritables revenus générés par les filiales locales de ces multinationales. Amazon a annoncé vouloir répliquer au fisc et donc contester ce montant.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct

Les commentaires sont fermés.