Aurélie Filippetti défend les ayants droits, Montebourg un peu moins…

Le Point a rapporté les propos d'Aurélie Filippetti sur la copie privée. La ministre de la Culture et de la Communication s'est bien entendu rangée prudemment du côté des ayants droit contre les "industriels" démissionnaires de la commission présidée par Raphaël Hadas-Lebel. "La commission peut tout à fait continuer son travail même sans les industriels. Tant pis pour eux. Je n'accepterai pas le coup de force" estime la ministre.   Pas certain que cette position soit aussi tranchée à Bercy. Le ministre du redressement productif saura lui être plus sensible aux plaintes des industriels qui fustigent les montants "exorbitants" selon eux de la rémunération pour copie privée.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct

Un commentaire sur cet article