el

Facebook refont Atlas

Facebook va proposer une nouvelle version de ses outils à destination des marketeurs....

Facebook va proposer une nouvelle version de ses outils à destination des marketeurs. Il s'agit d'une refonte du service Atlas - que Facebook a racheté à Microsoft l'an dernier. Comme souvent dans ce cas, Facebook promet plus de fonctionnalités pour mesurer l'effet d'une publicité diffusée sur son réseau, ou encore une analyse plus fine des comportements des internautes. Nouveauté, cette fois, ces outils permettent aussi d'avoir un compte rendu des activités hors du réseau social des internautes possédant un compte Facebook ! Facebook revendique plus de 1,5 million de publicitaires et annonceurs. La progression est particulièrement visible sur le mobile où l'activité pub de Facebook a fait un bon de 151% en un an, et représente maintenant 62% du total des revenus publicitaires.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
23 septembre 2014 à 17h08 | Marketing Room
8 septembre 2014
el

J-P Bozo : certaines dépenses des annonceurs sur le web ne sont pas comptabilisées

Le directeur général de l'Union des Annonceurs s'agace de ce que certaines dépenses...

Le directeur général de l'Union des Annonceurs s'agace de ce que certaines dépenses des annonceurs sur le web ne soient pas comptabilisées, minimisant ainsi la taille du marché publicitaire français. C'est dans une interview au Parisien Economie que Jean-Pierre Bozo a soulevé cette anomalie, disant qu'il fallait relativiser la décroissance du marché publicitaire, car le montant de 30,1 milliards généralement cité - soit une baisse de 3% en un an - ne comptabilise pas les dépenses que font les annonceurs pour mettre en place des sites internet ou des applications mobiles. Or ces dépenses atteindraient selon lui le montant considérable de 3,9 milliards d'euros par an.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
08 septembre 2014 à 14h36 | Marketing Room
1 septembre 2014
el

Publicis serait sur le point de s’offrir Criteo

Publicis serait en train de négocier le rachat de Criteo, le spécialiste français...

Publicis serait en train de négocier le rachat de Criteo, le spécialiste français du retargeting publicitaire entré en bourse en novembre 2013. Les négociations auraient commencé il y a trois mois, soit à un moment financièrement propice, car le taux de l'action de Criteo, qui avait atteint 60 dollars en mars 2014, était redescendu sous son prix d'introduction de 35 dollars. Les rumeurs de rachat par Publicis ont permis à l'action Criteo (CRTO) de prendre 21 % aujourd'hui. La transaction, dont les conditions financières sont encore inconnues, pourraient se faire dans les prochains jours. Le retargeting, parfois faussement considéré comme du "ciblage", est une technologie qui permet, grâce à des cookies, de garantir que le visiteur d'un site web reverra une publicité pour un site déja visité, lors de visites futures sur d'autre sites. Le chiffre d'affaires 2013 de Criteo était de 444 millions de dollars, soit une progression de 60% par rapport à l'année précédente. L'union des deux sociétés permettrait à Publicis d'offrir ce service à ses clients, et à la division retargeting de Publicis issue de Criteo de lutter contre la crise qui sévit dans le secteur publicitaire, et qui risque de miner ses résultats 2014.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
01 septembre 2014 à 18h33 | Marketing Room
29 août 2014
el

L’Europe à la traine sur le marché de la pub TV

Selon l'institut Digital TV Research, le marché de la publicité à la télévision...

Selon l'institut Digital TV Research, le marché de la publicité à la télévision devrait connaitre une forte croissance jusqu'à 2020, approchant les 38% de hausse, soit plus de 4% par an et par marché. Cependant, l'Europe ne sera pas à la fête selon DTR. Au sein du Vieux Contient quelques pays ne sont pas totalement remis de la crise, ajoute l'institut, qui voit donc la croissance ne pas dépasser 2% par marché pour un total de 26% à l'horizon 2020. De l'avis même des médias, le début d'année 2014 fut particulièrement difficile avec un marché publicitaire compliqué. La rentrée est au contraire plus optimiste, avec un certaine visibilité. La croissance jusqu'en 2020 se fera surtout sur la zone asiatique (Chine), ou encore le Brésil. Avec un top 5 mondial dominé par les Etats-Unis, devançant la Chine justement, le Japon.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
29 août 2014 à 18h02 | Marketing Room
30 juin 2014
el

SFR, la régie qui vous épaule sur le mobile

SFR Régie a annoncé en fin de semaine dernière, le lancement de "SFR Régie...

SFR Régie a annoncé en fin de semaine dernière, le lancement de "SFR Régie Creative Factory". Il s'agit de faciliter le développement des créations publicitaires sur mobile pour les annonceurs. SFR propose ainsi à ses clients annonceurs d'adapter aux spécificités du terminal leurs campagnes de communication. Cette création s'inscrit dans la stratégie "mobil first" de l'opérateur. Elle démontre aussi que les annonceurs ont encore besoin d'être pris par la main pour le mobile, dont les modes de communication sont relativement différents du Web.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
30 juin 2014 à 12h38 | Marketing Room
20 juin 2014
el

Scooter Braun : « mon business, c’est le branding, pas la musique »

Scooter Braun, l'homme qui a découvert Justin Bieber sur YouTube en 2007, a...

Scooter Braun, l'homme qui a découvert Justin Bieber sur YouTube en 2007, a surpris le journaliste du Guardian aux Lions de Cannes en affirmant qu'il est dans le business du branding, et non pas dans l'industrie musicale. Il a également expliqué que son espoir, quand il mettait en forme une offre de "contenu extraordinaire", était d'être assez ordinaire pour savoir comment la "packager" pour d'autres gens ordinaires comme lui. Il considère en outre que le packaging de contenu doit nécessairement fournir une expérience de plus en plus intime, dans la mesure où énormément de contenu est désormais consommé sur les petits écrans très personnels des smartphones.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
20 juin 2014 à 14h29 | Marketing Room
19 juin 2014
el

Les recettes de la Coupe du Monde

Le prix d'achat des droits est si élevé qu'il est habituel avant une...

Le prix d'achat des droits est si élevé qu'il est habituel avant une Coupe du Monde de constater que les diffuseurs ne rentrent pas dans leurs frais. TF1 n'échappe pas à la règle et encore moins BeIN Sports. Cependant, le premier ne peut pas refuser de diffuser le plus gros événement médiatique, et ainsi de remporter à coup sûr la plus forte audience. Avec 15,8 millions de téléspectateurs, soit 57% de part d'audience, le match France-Honduras a établi le record de ce début d'année. La société Kantar a publié le compte des recettes estimées : 7,4 millions d'euros (il s'agit d'un chiffre calculé sur les prix annoncés par le diffuseur avant les traditionnels rabais), pour un total de 46 annonceurs recensés. A noter que le match d'ouverture de la Coupe du Monde avait intéressé 44 annonceurs pour un total brut de 3,5 millions d'euros. La prime à l'équipe de France explique la différence.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
19 juin 2014 à 18h23 | Marketing Room
16 juin 2014
el

Havas prépare des acquisitions

Yannick Bolloré a accordé au Parisien un entretien avant l'ouverture du festival de...

Yannick Bolloré a accordé au Parisien un entretien avant l'ouverture du festival de la publicité de Cannes - le grand rendez-vous du métier. Le patron de Havas, dont la famille est l'actionnaire de référence, en profite pour faire le point sur sa stratégie. Le groupe de Communication devrait ainsi bientôt annoncer une acquisition dans le sud-est asiatique. Une réserve de 1 milliard d'euros peut être mobilisée au besoin pour accroître le périmètre du groupe, indique le jeune patron. Havas représente le quart du marché français de la publicité, mais Yannick Bolloré assure que la croissance du groupe a été supérieure à la moyenne l'an dernier : "Dans un marché en baisse de 2 %, nous avons enregistré une croissance de 3 %". Comme la plupart des groupes de communication, Havas mise sur le développement de la classe moyenne dans les pays en développement pour soutenir sa croissance globale. Interrogé sur l'échec de la fusion entre Omnicom et Publicis, le fils de Vincent Bolloré y voit la confirmation de la validité de la stratégie d'Havas, qui ne compte pas grossir pour aller disputer le marché aux géants sur le numérique.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
16 juin 2014 à 18h01 | Marketing Room
13 juin 2014
el

ROI des campagnes digitales : peut mieux faire

Le baromètre 2014 de Qlik et de l'Electronic Business Group montre un usage...

Le baromètre 2014 de Qlik et de l'Electronic Business Group montre un usage toujours prudent des campagnes de publicité digitale par certaines entreprises, prudence qui peut être due au fait que la moitié des répondants se disent toujours insatisfaits de la mesure du retour sur investissement de leurs campagnes sur le web. Les incertitudes sur le ROI de leurs campagnes sur internet concerne 47 % des entreprises, qui jugent "peu satisfaisante leur capacité à mesurer précisément la performance de leur marketing digital". Ce souci semble faire partie d'une question plus générale de gestion de la data, non pas seulement publicitaire, sur internet. En effet, 62,8% des entreprises ont admis dans le cadre du baromètre rencontrer des difficultés à suivre le parcours de leurs clients sur internet. In fine, le baromètre montre que le marché du marketing digital n'est pas prêt de devenir majoritaire par rapport aux autres formes de marketing à disposition des entreprises. "La part du marketing digital reste encore minoritaire dans le budget global des entreprises puisque 43% des entreprises interrogées déclarent consacrer moins de 20% de leur budget marketing dans le digital", affirme le baromètre.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
13 juin 2014 à 18h08 | Marketing Room
28 mai 2014
el

Un gros chèque pour Twitter

C'est la mode. Les réseaux de communication nouent des accords publicitaires avec des...

C'est la mode. Les réseaux de communication nouent des accords publicitaires avec des acteurs du Web. Facebook et Publicis avaient signé pour 500 millions de dollars, donnant à l'agence un ascendant sur ses concurrents en matière de communication en ligne. C'est le même principe qui s'applique à l'accord annoncé entre Omnicom et Twitter. Le réseau social compte 400 millions de membres, on est loin du milliard de Facebook, mais c'est tout de même 230 millions de dollars à la clef pour les 2 prochaines années. De plus, Omnicom Media va pouvoir s'appuyer sur des tarifs bloqués et sur une option de "first look" sur les nouveautés de Twitter. Omnicom avait déjà frappé fort en signant aussi avec Instagram un deal sur 100 millions de dollars.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
28 mai 2014 à 17h42 | Marketing Room
19 mai 2014
el

Axel Dauchez revient à la publicité

Axel Dauchez va être nommé président de Publicis France. L'ancien patron de Deezer...

Axel Dauchez va être nommé président de Publicis France. L'ancien patron de Deezer a fait ses armes dans le marketing, chez Procter et Gamble, ou encore BDDP.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
19 mai 2014 à 19h01 | Marketing Room
11 avril 2014
el

WPP remporte le budget Vodafone

Il existe encore des gros gâteaux dans la publicité. GroupM, la filiale de...

Il existe encore des gros gâteaux dans la publicité. GroupM, la filiale de WPP, vient de remporter le budget d'investissement médias de l'opérateur Vodafone, soit la somme rondelette de 600 millions de Livres ! Omnicom perd donc l'un de ses clients historique au profit de son plus grand adversaire. Avec ce nouveau budget, le réseau WPP consolide sa position vis à vis de l'opérateur britannique, puisque la création est déjà assuré par WPP, en partie par son agence Grey.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
11 avril 2014 à 12h22 | Marketing Room
9 avril 2014
el

WPP signe avec eMarketer

WPP est le plus important réseau dans le monde de la communication. Son...

WPP est le plus important réseau dans le monde de la communication. Son développement dans l'univers du "digital" n'a pas été facilité par les intrusions de sociétés comme Google qui sont venus prendre le pas sur les acteurs classiques. WPP entend bien reprendre le dessus en investissant dans les nouveaux outils liés au numérique, précisément. Dans cette logique, le réseau vient de signer avec eMarketer. Via sa filiale Kantar, le géant de la communication, a obtenu de eMarketer un accès prioritaire aux données générées par ce dernier. L'objectif est de consolider les présentations faites par les agences de WPP dans le monde en y adjoignant de la data. Les "Pitches" (ces compétitions qui sont organisées pour l'attribution d'un budget publicitaire d'une marque) de WPP pourront désormais être nourris avec des graphiques, des analyses, etc., issus des bases de données de eMarketer.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
09 avril 2014 à 13h55 | Marketing Room
1 avril 2014
el

A la recherche de coupons perdus

Une étude menée par Kantar sur l'attrait des marques sur les réseaux sociaux...

Une étude menée par Kantar sur l'attrait des marques sur les réseaux sociaux a permis d'éclaircir les raisons de l'attachement des internautes. L'étude qui a porté sur 15 000 personnes à partir de novembre dernier indique que 5,7 millions d’internautes sont en liaison avec une marque sur l'un des deux réseaux sociaux mesurés, Twitter ou Facebook. Un quart des utilisateurs de ces services "suivent" une marque, au moins. Un chiffre qui est plus important chez les populations jeunes, et plutôt féminine. Les motivations de cette "affinité" sont assez triviales : pour 29% d'entre eux, il s'agit d'obtenir des bons d'achat, d'ailleurs près de 63% sont tout à fait capables de changer de marque en fonction des offres promotionnelles.  Et ça marche, puisque 68% de cette population active sur les réseaux sociaux a fait un achat en ligne lors de des douze derniers mois.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
01 avril 2014 à 17h55 | Marketing Room
21 mars 2014
el

La concurrence des écrans tourne en faveur des smartphones

Millward Brown a étudié la consommation des écrans dans quelques pays en interrogeant...

Millward Brown a étudié la consommation des écrans dans quelques pays en interrogeant au total 12 000 personnes. Selon l'institut, les smartphones auraient dépassé la télévision en temps d'attention. Les usages ne sont pas les mêmes, et parfois ils se superposent, mais sans vraiment se concurrencer. L'attention portée au smartphone atteint donc 2h27 par jour contre 1h53 pour la télévision, en moyenne. En France, la télévision tient encore la dragée haute avec 134 minutes en moyenne contre 79 pour le smartphone. Millward Brown rappelle que les dépenses publicitaires sont en majorité portées vers l'écran de télévision, alors que le mobile peine à s'imposer. La progression de l'un pouvant d'ailleurs se faire au détriment d'un autre (presse, affichage) ce qui n'est pas une bonne nouvelle pour le secteur de la publicité.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
21 mars 2014 à 11h18 | Marketing Room
7 mars 2014
el

UK : le prix du spot télévisé n’a jamais été aussi bas

Le temps de cerveau disponible se vend plus cher au Royaume-Uni. Thinkbox a publié...

Le temps de cerveau disponible se vend plus cher au Royaume-Uni. Thinkbox a publié les chiffres du marché de la publicité pour l'année 2013. La progression est de 3,5%, un résultat encourageant après la crise. C'est la quatrième année consécutive que la marché britannique enregistre une croissances des revenus publicitaires à la télévision. Au total la publicité sur les chaînes privées (tous types de format) a atteint le nouveau recors de 4,63 milliards de livres.  Paradoxalement le prix du spot n'a jamais été aussi bas, du fait de la concurrence des autres médias. Mais la multiplication des formats, sponsoring, etc., tout comme la création de nouvelles chaines ont permis la croissance. Un anglais regarde en moyenne 47 spots par jour, indique Thinkbox. Et au total c'est près de 2,8 milliards de spots qui sont vus par jour par l'ensemble de téléspectateurs... Les annonceurs les plus vus sur les petits écrans anglais sont DFS, Aldi et Currys PC World.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
07 mars 2014 à 16h44 | Marketing Room
17 février 2014
el

Publicis vante ses prouesses numériques

Jeudi dernier, Publicis dévoilait ses résultats financiers pour 2013. Comme en 2012, l'année...

Jeudi dernier, Publicis dévoilait ses résultats financiers pour 2013. Comme en 2012, l'année aura été bénéfique à la compagnie de Maurice Levy, qui termine avec un chiffre d'affaires en hausse de 5,2% à 9,5 milliards de dollars et des bénéfices en augmentation de 11,5% à 1 milliard de dollars. Le groupe parvient donc à battre (et plutôt largement) les prévisions des analystes qui tablaient sur moins de 764 millions d'euros de revenus, puisque, conversion faite, il en a récolté 792 millions. Et c’est notamment le "digital" qui porte la croissance de Publicis, puisque le chiffre d'affaires de ce secteur en particulier a cru de 13,9% sur l'année et a pesé pour 30% du chiffre d'affaires global (et même jusqu'à 40% sur le dernier trimestre). Tandis qu'il présentait ce bilan, Maurice Levy en a profité pour revenir sur la fusion avec Omnicom qui doit intervenir dans la seconde partie de 2014 après avoir été repousée. Selon lui ce groupe serait plus solide en termes de créativité, en faisant un partenaire idéal. D'autant que leurs modèles économiques différeraient sensiblement selon le patron de Publicis, qui estime que sa compagnie poursuit plutôt un but lucratif, la où sa future mariée serait plus concentrée sur la croissance.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
17 février 2014 à 12h47 | Marketing Room
12 février 2014
el

Publicité : le native en place de supplanter les bannières

Alors que les chiffres pour 2013 ont montré que la publicité sur le...

Alors que les chiffres pour 2013 ont montré que la publicité sur le web et sur mobiles restait largement minoritaire face aux poids-lourds de la télévision et, dans une moindre mesure, de la radio, de la presse ou de l'affichage traditionnel, il semblerait que la "nouvelle" génération qui pourrait sortir ces secteurs de cet enlisement soit celle des "native advertisings". Là où les bannières ont été depuis longtemps décriées pour leur inefficacité à "engager" le lecteur, internaute, mobinaute ou futur client, l'investisseur Terence Kawaja, prévoit que les publicités dites "natives" devraient parvenir à leurs fins. On note cependant que cette catégorie recouvre une grande diversité de publicité, des "contenus" propres au publicités insérées de manière plus attractive (méthode du "pull" qui est censée pousser l'internaute ou mobinaute à interagir de sa propre initiative, là où les bannières sont l'exemple type du "push" où, comme son nom l'indique, on pousse la publicité vers la cible, quitte à être intrusif ou mal à propos). Et pour savoir quels seront les gros acteurs du secteur à l'avenir, Terence Kawaja propose ce graphique qui rassemble clients et créateurs de "native advertising"

screen shot 2014-02-11 at 5.06.18 pm

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
12 février 2014 à 11h57 | Marketing Room
31 janvier 2014
el

La publicité retrouve des couleurs en 2013

Après des années de disette le marché français de la publicité a enregistré...

Après des années de disette le marché français de la publicité a enregistré en 2013 un léger rebond de 2,5%, tiré par la télévision. L'institut Kantar Media a révélé que le marché (investissement en brut, avant abattement) a atteint 28,4 milliards d'euros l'année dernière. La télévision progresse de 6,4%, mais dans l'ensemble l'année 2013 a été difficile au quatrième trimestre qui est ressorti en légère baisse. En 2012, les investissements publicitaires étaient stables à 0,2%. Grâce aux performances de stations comme RMC, le marché de la radio est en progression de 8,1%, en revanche la presse ne tire pas son épingle du jeu avec une baisse de 1,5%, qui suit aussi l'essoufflement du secteur tout entier.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
31 janvier 2014 à 15h22 | Marketing Room
23 janvier 2014
el

70% des campagnes de publicité ne servent à rien du tout

Un gros pavé dans la mare. The Fournaise Marketing Group vient de publier une...

Un gros pavé dans la mare. The Fournaise Marketing Group vient de publier une étude sur les effets du marketing. Selon cet institut, près de 70% des actions dans le marketing ont échoué à faire progresser les ventes d'un produit ou même à ce que celui-ci ne voit ses parts de marché progresser. Pour ce faire, The Fournaise Marketing Group a interrogé 1200 directeurs dans le marketing sur tous les continents. Les résultats de cette étude ne sont pas totalement désespérants pour les markéteux, puisqu'elle souligne par ailleurs que les outils actuels apportés par le numérique auraient un rôle un jouer pour limiter la casse... si tant est qu'ils soient bien utilisés.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
23 janvier 2014 à 19h17 | Marketing Room
10 janvier 2014
el

Orange et SFR dans le trio de tête des marques « digital »

Lot de consolation pour les opérateurs de télécommunication, dont l'existence n'est pas si...

Lot de consolation pour les opérateurs de télécommunication, dont l'existence n'est pas si évidente ces derniers temps. Selon le cabinet NPA, Orange et SFR sont respectivement première et troisième dans le classement des marques qui ont le plus de présence dans l'univers numérique. Le second est la SNCF, Free est huitième devançant Microsoft ou encore Samsung. Sur le Web, Orange arrive premier avec un score de 90 - les scores sont des notes exprimées de 0 à 100 points en fonction de variables prenant en compte la présence des marques, leur activité et l’engagement des communautés dans un périmètre français (compte, site, publication en langue française), mais l'opérateur l'emporte aussi sur les réseaux sociaux selon NPA. Free n'est pas très loin avec une troisième place sur le Web, avec un score de 75, se permettant de devancer SFR. En revanche la société de Xavier Niel n'apparait pas dans le Top 5 sur les réseaux sociaux où SFR prend sa revanche. A noter que Bouygues Télécom n'apparait que dans le Top 5 mobile.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
10 janvier 2014 à 18h35 | Marketing Room
el

Android est un téléphone pas un smartphone

On le sait, les parts de marché ne veulent rien dire surtout lorsqu'il...

On le sait, les parts de marché ne veulent rien dire surtout lorsqu'il s'agit des smartphones écoulés sur les marchés. Cependant, il serait vain de remettre en cause la domination des appareils équipés des différentes versions d'Android dans le monde. Il est certain que les déclinaisons de l'OS lancé par Google dominent, cependant, qu'en est il pour ce qui concerne les usages ? On sait qu'un smartphone sert essentiellement à consulter sur le réseau des réseaux des données, via un navigateur, un emailer, ou autre. La société Actix a réalisé une étude sur la question en Europe et aux Etats-Unis. Les résultats sont sans appel, les utilisateurs d'iPhone devancent très largement ceux qui utilisent Android. Le fossé reste monumental entre les deux familles, malgré l'amélioration de l'OS mobile de Google, ou encore la bonne qualité relative des smartphones Samsung. En moyenne, un utilisateur iOS est deux à trois fois plus souvent connectés que son homologue sur un Samsung, et cet écart devient colossal avec les possesseurs de HTC ou de Blackberry. Ces résultats confortent évidemment la stratégie d'Apple, mais pose aussi la question des revenus publicitaires. Google avait lancé Android pour phagocyter le marché pub sur les mobiles, et il s'avère que ces revenus sont surtout issus d'iOS pour le géant de Mountain View.

Actix-hourly-users-of-phones

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
10 janvier 2014 à 18h21 | Marketing Room
9 janvier 2014
el

L’Europe accorde son feu vert à la fusion Publicis – Omnicom

C'est le futur géant de la publicité et de la communication. Le numéro...

C'est le futur géant de la publicité et de la communication. Le numéro Un français s'allie à Omnicom pour tenter de peser sur un marché qui glisse vers le Web, où règne en maitre Google. « La Commission a conclu que l’opération ne poserait aucun problème de concurrence », a t-elle indiqué après avoir étudié le cas sur le plan de la libre concurrence intérieure. Un accord des autorités chinoises est maintenant attendue pour terminer la fusion du futur numéro Un. Le géant aura un chiffre d'affaires total de 17,7 milliards d’euros. Le processus devrait être achever avant l'été.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
09 janvier 2014 à 16h33 | Marketing Room
8 janvier 2014
el

David Jones quitte Havas

David Jones, numéro deux de Havas, a annoncé aujourd'hui qu'il quittait le groupe...

David Jones, numéro deux de Havas, a annoncé aujourd'hui qu'il quittait le groupe pour fonder sa propre entreprise. PDG d´Havas Wordwide depuis 2009, le britannique David Jones y avait inventé l'idée de "société sociale", expliquant que pour faire du bon business il fallait aussi qu'une entreprise se place dans une perpective socialement constructive. C'est ce concept, allié aux réseaux sociaux, que David Jones à décidé de faire vivre dans sa propre société. C'est Andrew Benett, co-président d'Havas Worldwide depuis plusieurs années, qui le remplacera, sous la houlette de Yannick Bolloré, PDG du groupe.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
08 janvier 2014 à 19h11 | Marketing Room
20 septembre 2013
el

Publicité en août: TV et radios rattrapent la chute du display

Selon les dernières analyses de KantarMedia, les tendances ne se sont pas vues...

Selon les dernières analyses de KantarMedia, les tendances ne se sont pas vues infirmées dans le marché publicitaire au mois d'août en dépit du ralentissement traditionnel du à la période estivale. Ce sont donc les publicités à la télévision et à la radio qui mènent la danse et enregistrent respectivement 50 millions d'euros et 42,4 millions d'euros de revenus en plus par rapport à la même période l'an passé (soit des augmentations de 11,7% et  19,4%) De qui rattraper les score médiocres voire mauvais d'autres secteurs comme la presse écrite qui stagne à -0,9%, ou le display qui accuse le coup à -3,3% pour les régies déclarant leurs revenus à KantarMedia. Au final, le marché plurimédia présente une évolution de +5,4%.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
20 septembre 2013 à 14h49 | Marketing Room
16 septembre 2013
el

NRJ Group : promotion d’Alexis Rateau

Arrivé en 2005 dans le grouep NRJ par le biais d'NRJ Global en...

Arrivé en 2005 dans le grouep NRJ par le biais d'NRJ Global en tant que directeur commercial du pôle télévision, puis promu en 2009 au poste de directeur général adjoint en charge des radios et des télévisions d'NRJ Global, Alexis Rateau monte encore en galon avec l'annonce de son accession au titre de directeur délégué du pôle développement commercial du groupe NRJ, comme l'annoncé la société dans un communiqué. Le groupe met en avant son parcours professionnel "exemplaire", et notamment ses 10 ans au sein de la régie M6 publicité. Il remplacera à ce nouveau poste Kevin Benharrats, qui a démissioné après avoir occupé cette fonction pendant 5 ans.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
16 septembre 2013 à 16h29 | Marketing Room, Old fashion media
10 septembre 2013
el

Havas et Music Dealers associés pour aider les « stratégies marketing musicales »

Le secteur de la musique réalise un peu plus chaque jour qu'il lui...

Le secteur de la musique réalise un peu plus chaque jour qu'il lui est nécessaire, avec la mort annoncée du disque, et la montée du streaming bien moins rémunérateur, de diversifier ses revenus. L'agence Havas et la société de licensing Music Dealers viennent ainsi d'annoncer un partenariat international destiné à faciliter l'intégration de musique dans les stratégies marketing des marques. Chez Havas, c’est la branche Sports & Entertainment, présente dans 20 marchés grâce à ses 35 bureaux, qui s'occupera de ce partenariat avec Music Dealers donc, qui s'occupe elle de quelque 20 000 artistes "montants" dans 80 pays, précise le communiqué. Parmi la gamme de produits marketing musicaux proposés, on devrait bien-sûr retrouver la création de contenus originaux, mais aussi "l'élaboration de programmes avec les meilleurs artistes sur la nouvelle scène musicale, et des partenariats avec des enseignes musicales et des événements Live."

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
10 septembre 2013 à 12h27 | Marketing Room, So_cult’
9 septembre 2013
el

France Télévisions s’allie avec Viacom

Coup de force sur la publicité télévisée. Les deux régies Be Viacom (régie...

Coup de force sur la publicité télévisée. Les deux régies Be Viacom (régie publicitaire des chaînes de Viacom International Media Networks en France) et France Télévisions Publicité s’associent pour "proposer une offre média unique articulée atour d’une chronologie de diffusion de programmes premium Nickeloedeon entre l’univers des chaînes thématiques et celui des chaînes généralistes". Un partenariat qui permet aux deux groupes de se consolider sur la cible jeunesse, puisqu'il implique les chaînes Nickelodeon et sa déclinaison "junior", France 3 et France 5. L'accord couvre aussi l'offre numérique des chaînes.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
09 septembre 2013 à 19h18 | Marketing Room
5 septembre 2013
el

Aurélie Filippetti scanne la publicité à la télévision

Qui triche ? la ministre de la Culture et de la Communication a...

Qui triche ? la ministre de la Culture et de la Communication a annoncé lors des rencontres de l'Udecam, l'association des agences médias, que ses services allaient se pencher sur le rapport commandé lors des assises de l'audiovisuel qui se sont déroulées en mai dernier. Ce rapport revient sur les actions publicitaires de la grande distribution sur les chaînes de la TNT. Jusqu'à présent, pour préserver les autres médias comme la radio et la presse,  la grande distribution est interdite de publicité à la télévision - sauf dans un cadre très précis sur quelques produits. Mais, un grand nombre d'émissions sur la TNT profitent d'une faille de la législation en proposant du "sponsoring" ou des "partenariats" avec des enseignes.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
05 septembre 2013 à 15h01 | Marketing Room
19 juillet 2013
el

Publicis et AOL signent un partenariat stratégique

Le groupe de Maurice Levy, spécialiste de la publicité, et le groupe médias...

Le groupe de Maurice Levy, spécialiste de la publicité, et le groupe médias américain AOL, actuellement aux mains de Tim Armstrong, vont joindre leurs forces dans une nouvelle entité appelée PAL (acronyme de Publicis AOL Live) et qui sera la "première initiative mondiale de publicité en temps réel, à l’ère du marketing multi-écrans" ont expliqué les compagnies dans un communiqué conjoint. Un partenariat stratégique qui devrait offrir aux annonceurs une solution complète pour gérer et diffuser leur publicité en direct. Cette nouvelle unité est en fait la concrétisation de tests menés depuis le début de l'année, puisque Publicis et AOL avaient commencé à expérimenter sur les principaux sites détenus par AOL (The Huffington Post, TechCrunch, Engadget, Mapquest et quelque 250 autres éditeurs).

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
19 juillet 2013 à 9h35 | Marketing Room