el

Catherine Morin-Desailly : « il faut réformer durablement l’audiovisuel français »

La sénatrice Catherine Morin-Desailly déplore l'abandon par le gouvernement d'une réforme de fond...

La sénatrice Catherine Morin-Desailly déplore l'abandon par le gouvernement d'une réforme de fond de l'audiovisuel public. Le projet de loi relatif à la régulation et à la protection de l'accès aux oeuvres culturelles à l'ère numérique, portant fusion du CSA et de l'Hadopi avec la création de l'Arcom, avance. Les conclusions de la commission mixte paritaire seront discutées cet après-midi en séance publique du Sénat. C'est l'occasion pour la sénatrice Catherine Morin-Desailly, qui prendra la parole à ce sujet pour le groupe de l'Union Centriste, de rappeler qu'il faut aller plus loin. Si elle "salue la création de l’Autorité de Régulation de la Communication Audiovisuelle (ARCOM), fusionnant le CSA e la HADOPI" elle regrette par ailleurs "la venue tardive de ce texte tant attendu qui était un engagement de campagne du Président de la République, aujourd’hui réduit à peau de chagrin par rapport au projet de loi initial dont l’examen avait été abandonné en pleine procédure parlementaire suite à la survenue de la crise sanitaire. » Elle ajoute à ce sujet que « les conclusions de la Commission Mixte Paritaire seront donc l’occasion de rappeler les efforts qui doivent encore être menés pour réformer durablement l’audiovisuel français alors qu’il ne pourra pas y avoir de nouvelle loi consacrée à ce secteur avant au mieux 2023 ! » Rappelant la proposition de Marine le Pen de privatiser l'audiovisuel public, qu'elle considère comme une "menace", Catherine Morin-Desailly "alerte de nouveau sur le risque de ne pas avoir voulu traiter la question du modèle économique et de la gouvernance de l’entreprise publique à l’heure du numérique. "

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
21 septembre 2021 à 12h07 | Non classé
20 septembre 2021
el

OVHCloud vers l’introduction en bourse

L'hébergeur et fournisseur de services cloud OVH a confirmé ce matin son projet...

L'hébergeur et fournisseur de services cloud OVH a confirmé ce matin son projet d'introduction en bourse à Paris. L'objectif pour la société fondée par Octave Klaba est de lever 400 millions d'euros, pour une valorisation globale de 4 milliards d'euros. Octave Klaba possède 80% de la société, qui se présente comme le plus grand prestataire européen sur le marché du cloud. Jusqu'à présent OVH s'était financé surtout par la dette, avec notamment un emprunt de 400 millions d'euros en 2017. L'introduction en bourse s'effectuera dans un contexte où OVH a de plus en plus de difficultés face à la concurrence internationale. Pour que son introduction soit une réussite, il sera nécessaire de prouver aux investisseurs potentiels que la société a la capacité de croitre face à Amazon Web Services - 40,8% du marché global du cloud selon Gartner - ou Microsoft - qui a une part de marché de 19,7%. A titre de comparaison, OVH annonçait un chiffre d'affaires de 632 millions d'euros en 2020, contre plus de 22 millards d'euros pour Amazon Cloud. OVH avait promis un CA de un milliard en 2020, et avait finalement reporté cette ambition pour 2021. OVH Cloud, dont la moitié des revenus sont issus de l'Hexagone, a indiqué ce matin que « la réalisation de l'introduction en Bourse est soumise à l'approbation par l'Autorité des Marchés Financiers d'un Prospectus, ainsi qu'à des conditions de marché favorables ».

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
20 septembre 2021 à 12h53 | Non classé
16 septembre 2021
el

Virgin Media signe un accord avec Google sur la publicité

Virgin Media annonce la signature d'un accord avec Google Irlande visant "à diversifier...

Virgin Media annonce la signature d'un accord avec Google Irlande visant "à diversifier ses sources de revenus sur ses plateformes de streaming grâce à une approche innovante de sa publicité numérique". Il s'agit, explique le spécialiste de la télévision câblée, "de fournir une offre commerciale sur mesure aux annonceurs, tout en assurant une expérience transparente pour les utilisateurs". En pratique, Virgin Media intègre Pause Ads pour Google Ads Manager, ce qui permet de faire apparaitre des publicités à l'écran lorsque les téléspectateurs mettent la lecture en pause sur leur appareil.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
16 septembre 2021 à 17h17 | Non classé
13 septembre 2021
el

DSA : le calendrier de la commission Marché intérieur est maintenu

La commission Marché intérieur est la commission de référence pour l'examen de la...

La commission Marché intérieur est la commission de référence pour l'examen de la proposition de Digital Services Act de la Commission européenne. Elle est censée examiner et intégrer le travail des sept autres commissions impliquées, dont certaines avaient espéré un délai supplémentaire pour terminer leur travail de négociation, retardé notamment du fait des élections fédérales allemandes du 26 septembre. Il n'en sera rien, nous a indiqué l'équipe de Christel Schaldemose, la députée en charge du rapport pour IMCO. La réunion politique des co-rapporteurs du 9 octobre est donc maintenue, afin de finaliser les amendements de compromis. Cette réunion était initialement prévue début septembre, mais avait été reculée d'un mois, afin, semble-t-il, de laisser le temps aux autres commissions de terminer leur travail. La Commission IMCO maintient donc son cap, vers un vote du texte avec lequel le Parlement ira négocier avec le Conseil en commission fin novembre et en plénière courant décembre.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
13 septembre 2021 à 18h50 | Non classé
el

Régulation des entrepôts Amazon : la Californie avance

La majorité démocrate du parlement californien a adopté une proposition de loi visant...

La majorité démocrate du parlement californien a adopté une proposition de loi visant à réguler les entrepôts de sociétés de e-commerce. C'est évidemment Amazon qui est visé au premier chef. Second employeur des Etats-Unis en termes de nombre d'employés, avec 950000 salariés, dont la majorité travaille à la préparation de commandes dans des entrepôts, Amazon est sous le feu de critiques notamment pour son taux d'accidents du travail, plus élevé que la moyenne américaine. Dans la ligne de mire des députés californiens, les exigences de cadence et de productivité dans les centres de livraison d'Amazon.  La loi californienne prévoit que le gouverneur peut mettre son véto aux lois adoptées : le gouverneur actuel, le Démocrate Gavin Newsom, n'a pas encore communiqué sur la question. Si cette loi était confirmée, il fait peu de doutes qu'elle aurait un effet boule de neige notamment dans les autres états démocrates. A noter, le poste de gouverneur de l'état de Californie fait l'objet d'une élection mardi prochain, ce qui ajoute une inconnue au dossier.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
13 septembre 2021 à 18h18 | Non classé
9 septembre 2021
el

Privatisation de l’audiovisuel public : la SACD s’oppose aux propositions de Marine Le Pen

"Clientélisme électoral" : c'est ainsi que la SACD qualifie la proposition de Marine...

"Clientélisme électoral" : c'est ainsi que la SACD qualifie la proposition de Marine le Pen de privatiser l'audiovisuel public, formulée à l'occasion d'une interview au Figaro. "La SACD est convaincue que l’avenir de l’audiovisuel public mérite mieux que ces propositions démagogiques qui reflètent malheureusement une méconnaissance complète de l’offre de programmes du service public, un désintérêt pour la création et une incompréhension de l’économie de l’audiovisuel", estime la maison des réalisateurs, des dramaturges et des scénaristes, qui ajoute que la proposition de la candidate n'est pas patriotique, puisque "face à l'essor des plateformes numériques, la nécessaire consolidation du secteur privé français doit avoir un corollaire clé : le renforcement du service public afin de faire progresser l’ensemble de l’audiovisuel français et de garantir un équilibre utile dans le paysage audiovisuel pour enrichir l'offre à destination de l'ensemble des citoyens et accroitre les engagements dans la création, notamment française."

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
09 septembre 2021 à 15h30 | Non classé
el

Concerts live : les producteurs indépendants signent un accord avec Radio France

Les concerts Radio France seront accessibles 3 mois au public, contre 7 à...

Les concerts Radio France seront accessibles 3 mois au public, contre 7 à 15 jours habituellement négociés jusque-là, grâce à un accord avec les producteurs indépendants annoncé aujourd'hui par la SPPF. Chaque année, Radio France capte et diffuse pas moins de 500 concerts, dans ses propres locaux ou organisés par des tiers. Pour ces concerts extérieurs, l'accord signé aujourd'hui prévoit qu'ils seront "accessibles 1 mois contre 7 jours habituellement négociés précédemment", précise la SPPF, qui ajoute que "de leur côté, les labels pourront exploiter par tous modes d’exploitation les enregistrements sonores et audiovisuels de ces live." "Les concerts exceptionnels organisés par Radio France constituent un formidable tremplin promotionnel et créatif pour les artistes à l’occasion de la sortie d’un nouvel album. Grâce à cet accord, les producteurs de musique pourront partager avec le public des moments d’une grande intensité concernant leurs artistes", s'est réjoui Pascal Nègre, président de la SPPF. Sibyle Veil, PDG de Radio France, est tout aussi enthousiaste : "grâce à cet accord avec la SPPF, nous pourrons offrir à nos captations une visibilité à la hauteur de leur valeur durable et donner plus de temps et donc de plaisir d’écoute à nos auditeurs."

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
09 septembre 2021 à 14h46 | Non classé
el

Sea Group va lever 6 milliards de dollars

La société singapourienne Sea Group, spécialiste du e-commerce et du gaming, va lever...

La société singapourienne Sea Group, spécialiste du e-commerce et du gaming, va lever 6 milliards de dollars supplémentaires sur les marchés. Créée en 2009, Sea est listée au New York Stock Exchange depuis 2017, où sa capitalisation a explosé ces derniers temps.La levée se fera par le biais d'une vente d'actions nouvelles aux Etats-Unis, et d'obligations. Les nouveaux fonds serviront à étendre la société - qui opère notamment le géant asiatique du e-commerce Shopee - et à réaliser des acquisitions stratégiques.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
09 septembre 2021 à 14h17 | Non classé
8 septembre 2021
el

Zoom investit dans le hardware

Zoom poursuit sa conquête du marché du travail hybride et des évènements à...

Zoom poursuit sa conquête du marché du travail hybride et des évènements à distance, avec un nouvel investissement de 30 millions de dollars dans la start up Neat. Zoom avait déjà investi 11 millions de dollars auparavant dans la société norvégienne. Neat conçoit des dispositifs hardware permettant d'améliorer la qualité de la vidéo et du son dans le cadre de réunions à distance ou hybrides, ce qui explique la synergie avec Zoom. Les deux sociétés travaillent en effet ensemble depuis plusieurs années, notamment sur un tableau multifonctions permettant de filmer, de diffuser des vidéos de participants à des réunions, mais aussi d'écrire ou de poster des documents. "Nous avons connu un énorme succès avec Neat jusqu'à présent, et nous sommes impatients de continuer à stimuler conjointement l'innovation et à offrir des expériences remarquables à nos clients", s'est réjoui Oded Gal, en charge des produits pour Neat.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
08 septembre 2021 à 17h34 | Non classé
el

Laurent Coulon, de la Sacem à la diplomatie

Laurent Coulon a quitté la Sacem, où il exerçait les fonctions de directeur...

Laurent Coulon a quitté la Sacem, où il exerçait les fonctions de directeur des contenus éditoriaux depuis 2012, pour devenir attaché culturel de l'ambassade de France en Espagne. Ancien grand reporter - il a notamment été chef du service reportages de RFI - Laurent Coulon a déjà exercé des fonctions diplomatiques, puisqu'il a été attaché à l'audiovisuel à l'Ambassade de Prague. C'est son tropisme européen fort qui l'avait mené à la Sacem, au moment où la maison des auteurs-compositeurs commençait une bataille bruxelloise pour la directive droit d'auteur, mais aussi d'autres textes clés. De fait, Laurent Coulon parle couramment l'anglais, l'espagnol, le tchèque et l'allemand. Dans son nouveau poste, il suivra des dossiers qui lui étaient familiers à la Sacem. Il travaille d'ores et déjà sur les dossiers culture de la future présidence française de l'UE, à l'occasion de laquelle l'ambassade madrilène organisera des évènements avec des partenaires locaux.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
08 septembre 2021 à 16h48 | Non classé
6 septembre 2021
el

DSA : Thierry Breton soutient une adoption pendant la présidence française

Nous avions expliqué ici la stratégie du gouvernement français pour l'adoption du Digital...

Nous avions expliqué ici la stratégie du gouvernement français pour l'adoption du Digital Services et du Digital Markets Acts pendant la présidence française du Conseil de l'UE. Le commissaire français Thierry Breton, dont les services ont préféré la proposition de DSA, a affirmé aujourd'hui lors d'une conférence de presse à Paris "qu'il faut aller vite" et qu'il espère "une adoption des deux textes pendant la présidence française." Les textes sont actuellement examinés par les différentes commissions du Parlement européen. Ils feront l'objet d'une discussion entre les parlementaires et Margrethe Vestager, vice-présidente de la Commission européenne, en commission spéciale INGE, cet après-midi. Les propositions du député européen Geoffroy Didier, en charge du rapport pour la commission Affaires juridiques, seront examinées ce jeudi. Mais la volonté du Parlement européen est loin d'être finalisée. La commission principale en charge, la commission Marché intérieur, devra tenir compte des propositions des autres commissions avant de proposer un texte qui sera voté en plénière.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
06 septembre 2021 à 11h35 | Non classé
3 septembre 2021
el

Fiction : les investissements des plateformes en France ont triplé en 2021

Le CNC vient de publier une étude sur les tendances de la fiction...

Le CNC vient de publier une étude sur les tendances de la fiction dans le monde, qui analyse notamment l'investissement des plateformes de vidéo à la demande dans les séries. La stratégie française vis-à-vis des plateformes semble fonctionner, puisque les plateformes étrangères de VàD - Netflix, Amazon, Disney... - ont presque triplé leur investissement dans les séries originales dans l'Hexagone entre 2020 (37 millions d'euros) et 2021 (97 millions d'euros). D'un point de vue global, les opérateurs qui investissent le plus dans la fiction sont sans surprise les Américains (653 commandes en 2021). Disney a ainsi commandé 206 séries entre aout 2020 et juillet 2021 (98 pour ses chaines, et 108 pour sa plateforme), tandis que Netflix a commandé 188 fictions. Ils sont suivis par les producteurs chinois, qui ont commandé 611 programmes entre aout 2020 et juillet 2021. La BBC est le premier producteur européen de fictions, avec 85 programmes, dont la plupart dont destinés à ses chaines linéaires. Sur la même période, France Télévisions a commandé 36 programmes de fiction.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
03 septembre 2021 à 17h59 | Non classé
el

Daniel Ek : les concessions d’Apple ne suffisent pas

"C'est un pas dans la bonne direction, mais cela ne résout pas le...

"C'est un pas dans la bonne direction, mais cela ne résout pas le problème", a déclaré hier le fondateur de Spotify Daniel Ek au sujet des nouvelles measures annoncées mercredi par Apple. Apple a en effet concédé du terrain à certains développeurs d'applications présentes sur son AppStore - dont les médias et les application de streaming musical, en leur permettant de mettre sur leurs apps des liens vers leur propre méthode de paiement, plutôt que d'utiliser le système de paiement d'Apple et de payer une commission. Cette concession intervient après que les développeurs aient exprimé leur mécontentement suite à d'autres propositions d'Apple, dont nous avions parlé ici. Mais Daniel Ek estime qu'il faut un cadre plus transparent pour l'AppStore : "les développeurs d'applications veulent des règles claires et équitables qui s'appliquent à toutes les applications. Notre objectif est de rétablir la concurrence une fois pour toutes, et non pas une mesure arbitraire et intéressée à la fois. Nous continuerons à faire pression pour une vraie solution".

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
03 septembre 2021 à 11h03 | Non classé
1 septembre 2021
el

La commission culture veut une action européenne contre le buy out

La commission Culture et Éducation du Parlement européen réclame une action européenne contre...

La commission Culture et Éducation du Parlement européen réclame une action européenne contre la pratique du "buy out", par laquelle certaines plateformes de streaming video rachètent l'intégralité des droits liés à une oeuvre, avant sa diffusion. En conséquence, l'auteur n'a aucune retombée économique des diffusions successives de l'oeuvre. La Commission Culture, dans le cadre du vote de son avis sur le futur Plan d'action en faveur de la propriété intellectuelle, "constate avec inquiétude que les créateurs sont totalement privés de leurs droits d'auteur lorsqu'on leur impose d'accepter des contrats de rachat" et appelle la Commission européenne à "enquêter sur ces pratiques des plateformes mondiales de streaming". Cet avis sera transmis à la commission affaires juridiques, en charge du rapport final sur le plan d'action. Il s'agit à présent pour les députés de la commission Culture - et pour les parties prenantes de la culture - de convaincre les députés de la commission affaires juridiques d'intégrer cette disposition dans leur rapport.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
01 septembre 2021 à 18h09 | Non classé
6 juillet 2021
el

Edition musicale : des répartitions en forte baisse

La crise sanitaire a eu des effets très négatifs sur l'édition musicale, qui...

La crise sanitaire a eu des effets très négatifs sur l'édition musicale, qui a notamment perdu une grande partie des revenus liés au live, aux diffusions de musique dans les commerces, et à la vente et à la location de partitions. "La répartition de Juillet 2021 que la Sacem vient d’effectuer auprès de l’ensemble de ses sociétaires, auteurs, compositeurs et éditeurs de musique affiche -14,37% par rapport à la répartition de juillet 2020", annonce aujourd'hui la CSDEM. Il faut noter qu'il y a un effet différé des revenus dans l'édition : la répartition de juillet 2021 correspond principalement aux exploitations du deuxième semestre 2020. La chambre syndicale de l'édition musicale précise que "les secteurs du spectacle, du cinéma et de la sonorisation de lieux publics enregistrent les plus fortes baisses", avec heureusement, une compensation partielle grâce à la forte augmentation des droits numériques. Ceci dit, tous les éditeurs ne sont pas logés à la même enseigne en matière digitale : certains perçoivent moins sur ce type de diffusions que d'autres. La CSDEM le confirme : "en fonction de leurs activités de prédilection, les éditeurs ressentiront donc les effets de manière disparate. On doit néanmoins relever que pour une très grosse proportion d’éditeurs, la baisse moyenne se situe à plus de 50%."

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
06 juillet 2021 à 18h48 | Non classé
el

Le live demande une campagne publique pour relancer les ventes de billets

Jean-Philippe Thiellay, président du Centre National de la Musique, avait évoqué le problème...

Jean-Philippe Thiellay, président du Centre National de la Musique, avait évoqué le problème la semaine dernière : les ventes de billet de spectacles ont du mal à reprendre du poil de la bête, car les Français ne se bousculent pas au portillon. Aujourd'hui, plusieurs organisations de la culture confirment cette tendance, et estiment que les mesures d'assouplissement prises par le gouvernement ont été trop tardives que pour permettre aux évènements de rencontrer leur public. Les pertes financières risquent d'être faramineuses, pour un secteur déjà très affaibli. "Si les acteurs culturels ont accueilli avec soulagement la levée des restrictions de jauge en extérieur et la reprise des configurations debout annoncées par le président de la République à l’occasion de la fête de la musique, cette annonce de dernière minute, trop tardive, n’a pas rendu possible une véritable reprise. Le retour à la normale et à un rythme d’activité économiquement viable reste encore très incertain à moyen terme", estiment les signataires d'un communiqué commun incluant le Prodiss, la Sacem, l'Adami, ou encore France Festivals. Le secteur ajoute que "les acteurs culturels dans leur grande diversité réalisent aujourd’hui des investissements conséquents pour faire vivre la création, dans le respect des mesures sanitaires", et insistent sur le fait que les difficultés de redémarrage des billetteries ne peuvent durer. Ils appellent donc "à un soutien significatif de l’Etat, et notamment à une grande campagne d’information et de communication encourageant le public à retrouver le chemin des lieux de culture, en l’éclairant sur les conditions d’accès aux spectacles et aux expositions et sur les gestes simples à adopter."

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
06 juillet 2021 à 18h22 | Non classé
1 juillet 2021
el

Le CFC avance sur la pédagogie et le droit voisin

Le Centre Français de la Copie tenait son assemblée générale le 24 juin....

Le Centre Français de la Copie tenait son assemblée générale le 24 juin. Elle a été l’occasion, annonce aujourd'hui l'organisme, "pour les auteurs et les éditeurs de réaffirmer leur confiance dans le CFC et de partager les nouveaux enjeux qui entourent la rediffusion des contenus de la presse et du livre". Parmi ces enjeux, l'extension des mandats du CFC aux envois externes, dont nous avions parlé ici, mais aussi la gestion du droit voisin des éditeurs de presse issu de la directive droit d'auteur de 2019. "Parce qu’il gère les droits d’auteur de la rediffusion des contenus de la presse depuis 40 ans (28 M€ perçus en 2020), le CFC s’est mobilisé depuis 2019 sur la directive européenne puis sur la transposition en droit français du droit voisin des agences et éditeurs de presse.
Il souhaite donc aujourd’hui être un acteur central dans la mise en œuvre de ce nouveau droit en mettant à la disposition des éditeurs son expérience du secteur de la presse ainsi que son expertise opérationnelle et technique." Le CFC a annoncé 57,3 M€ de redevances perçues en 2020. La société de gestion collective de la presse réalise un travail de pédagogie auprès des entreprises qui distribuent des panoramas de presse ou redistribuent des articles de presse : dans ce cadre, en 2020, elle annonce 810 organisations supplémentaires en règle avec le droit d’auteur. Les frais de gestion du CFC s'élèvent à un peu plus de 10% des redevances perçues.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
01 juillet 2021 à 17h13 | Non classé
14 juin 2021
el

La transposition allemande de la directive droit d’auteur traduite en anglais

Dans le cadre de la préparation du groupe de travail droit d'auteur de...

Dans le cadre de la préparation du groupe de travail droit d'auteur de cet après-midi au Conseil de l'UE, la représentation permanente de l'Allemagne a envoyé à ses homologues une traduction de l'acte de transposition de la directive droit d'auteur en anglais. La transposition allemande a été très critiquée par certains représentants de la culture, qui estiment que le texte va bien au-delà du texte de la directive, en particulier sur l'article 17.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
14 juin 2021 à 17h04 | Non classé
8 juin 2021
el

La présence disproportionnée d’oeuvres britanniques sur les plateformes à l’agenda du Conseil

Les oeuvres britanniques doivent-elles être incluses dans les quotas d'oeuvres européennes sur les...

Les oeuvres britanniques doivent-elles être incluses dans les quotas d'oeuvres européennes sur les plateformes de vidéo à la demande ? Pour l'instant, elles le sont. Mais la présidence portugaise du Conseil de l'UE avait mis cet après-midi à l'agenda du "Audiovisual Working Party" un débat sur ce point. L'un des échanges de vues portait en effet sur "la présence disproportionnée du contenu britannique dans le quota européen de VOD et les effets sur la circulation et la promotion de diverses œuvres européennes." D'après nos informations, la Représentation permanente de la France à Bruxelles soutient le Portugal dans sa démarche d'entamer les discussions à ce propos. Si nombre d'acteurs du secteur de l'audiovisuel s'interrogent sur l'inclusion des oeuvres britanniques dans les oeuvres européennes, d'autres, et notamment certains producteurs continentaux ayant une présence à Londres, préfèreraient un statu quo. Affaire à suivre, donc.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
08 juin 2021 à 18h30 | Non classé
3 juin 2021
el

Directive droit d’auteur : les lignes directrices publiées demain

Les lignes directrices de la Commission européenne sur l'article 17 de la directive...

Les lignes directrices de la Commission européenne sur l'article 17 de la directive droit d'auteur seront publiées demain. Selon nos informations, la dernière phase de la procédure écrite se terminera demain à 10 heures, et il appartiendra ensuite au collège de les rendre publiques. Le texte est très attendu, même si nombre d'Etat membre ont d'ores et déjà transposé le texte, ou sont dans les phases finales de transposition. La période de préparation des lignes directrice a engendré de fortes inquiétudes du côté des ayants-droit, qui craignaient que la Commission conseille aux Etats membres de restreindre la portée de l'article 17. Ces craintes ont été quelque peu réduites ces derniers temps, du fait de déclarations positives vis-à-vis des droits des créateurs de la part du Commissaire Thierry Breton, mais aussi de nouvelles auditions par son cabinet. Pour rappel, l'article 17 vise à renforcer la responsabilité des plateformes vis-à-vis des contenus protégés par le droit d'auteur téléchargés par leurs usagers, en les engageant soit à signer des licence, soit à retirer - et à maintenir hors ligne - les oeuvres ne faisant pas l'objet de licences.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
03 juin 2021 à 16h23 | Non classé
20 mai 2021
el

Le Centre Français de la Copie élargit son offre à la presse

Le Centre Français de la Copie (CFC) étend son offre de gestion pour...

Le Centre Français de la Copie (CFC) étend son offre de gestion pour les usages numériques d'articles de presse par des organisations autres que leurs ayants-droit. Le CFC gérait déjà les panoramas de presse internes. Il permettra désormais, si les éditeurs le souhaitent, de couvrir des usages peu monétisés par la presse : il s'agit des panoramas externes, envoyés par des entreprises ou organisations à les clients, prospects ou administrés, ainsi que des re-publications d'articles ou extraits d'articles sur les sites internet d'organisations ou sur leurs réseaux sociaux. Ces usages ne couvrent pas la publication de liens, mais uniquement la publication d'extraits d'articles ou articles entiers. Le CFC a constaté que ces usages étaient déjà très répandus, et souvent non rémunérés. Parallèlement, le CFC poursuit son travail pédagogique auprès des organisations utilisant des articles de presse, afin de leur faire comprendre ce qui est autorisé, ce qui ne l'est pas, et ce qui doit être déclaré et rémunéré.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
20 mai 2021 à 11h35 | Non classé
19 mai 2021
el

Zoom se lance dans la billetterie pour évènements en ligne

Zoom a annoncé aujourd'hui le lancement de "Zoom Events", une plateforme destinée à...

Zoom a annoncé aujourd'hui le lancement de "Zoom Events", une plateforme destinée à gérer tous les aspects de l'organisation d'évènements, de leur production, à l'envoi d'invitations, en passant par leur monétisation. Il s'agit de permettre de "produire et de monétiser des événements en direct pour des publics internes ou externes de toute taille." Les cibles sont multiples. Il peut s'agir, par exemple, de l'organisation de réunions internes par des grandes structures, tels que des conseils d'administration, ou des congrès commerciaux. Mais la nouveauté la plus intéressante est la possibilité de vendre des billets pour des évènements sur Zoom via Zoom Events. Cette fonctionnalité de billetterie va permettre à des sociétés de toutes taille de rentabiliser conférences, cours en ligne, séances de yoga, ou de psychothérapie. "Il est ainsi possible de créer un centre d’événements pour gérer et partager facilement des événements, ponctuels ou en série, avec une billetterie et des inscriptions personnalisables. La solution intègre directement un outil de contrôle des accès et de la facturation à partir d’un portail unique. Zoom Events donne en outre une visibilité totale sur les statistiques des événements, telles que la participation, les inscriptions, les recettes, etc.", explique Zoom.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
19 mai 2021 à 18h32 | Non classé
el

Commissions déguisées : l’UFC-Que Choisir attaque Vinted

L'UFC-Que choisir a lancé hier une action judiciaire de groupe contre la plateforme...

L'UFC-Que choisir a lancé hier une action judiciaire de groupe contre la plateforme Vinted, pour pratique commerciale trompeuse. L'association de consommateurs estime que l'existence d' « une commission soi-disant optionnelle et dont le montant n'apparaît qu'au moment de payer » est trompeuse, dans la mesure où le spécialiste de la vente entre particuliers affirme dans ses publicités qu'il ne perçoit aucune commission. Pour l'UFC, il y a bien une commission "savamment camouflée", perçue par Vinted sous l'appellation "protection acheteurs" , qui est est en réalité obligatoire, car, poursuit l'UFC « aucune fonctionnalité ne permet de la refuser, de la désactiver ou de la supprimer ». Suite à de nombreux signalements par des utilisateurs de la plateforme, l'organisation de consommateurs a tout d'abord envoyé une mise en demeure, demandant des explications à Vinted. Mais "Vinted ayant maintenu sa position, notre association assigne donc aujourd’hui Vinted devant le Tribunal Judiciaire de Paris."

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
19 mai 2021 à 18h14 | Non classé
el

Le Parlement européen veut des mesures contre le piratage de matchs

Le Parlement européen a voté hier à une très forte majorité (479 +,...

Le Parlement européen a voté hier à une très forte majorité (479 +, 171 -, 40 abstentions) en faveur de la lutte contre le piratage d'évènements sportifs. Le rapport, présenté par Angel Dzhambazki (Bulg, CR)  sur les challenges des organisateurs d'évènements sportifs sera donc envoyé à la Commission européenne sous forme d'une résolution demandant à cette dernière de présenter des propositions mettant en place une obligation de retrait des matchs piratés dans la demi-heure. La Commission européenne a d'ores et déjà annoncé, lundi, qu'elle envisageait d'agir seulement après l'adoption du Digital Services Act. Le Parlement européen pourrait ne pas être satisfait de cet attentisme, et exiger une action plus rapide.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
19 mai 2021 à 11h26 | Non classé
18 mai 2021
el

1/3 des moins de 35 ans a déjà payé pour un spectacle en ligne

C'est l'un des résultats remarquables du dernier baromètre des pratiques culturelles en temps...

C'est l'un des résultats remarquables du dernier baromètre des pratiques culturelles en temps de confinement de l'Hadopi : près d'un tiers des internautes de moins de 35 ans déclare avoir payé pour regarder un spectacle en ligne. Plus spécifiquement, explique le Baromètre, "24% des internautes (soit 61 % des consommateurs de spectacle vivant en ligne) déclarent avoir déjà payé pour regarder au moins une représentation en direct ou en replay au cours des 12 derniers mois. Ces résultats atteignent des niveaux plus élevés chez les moins de 35 ans (32% d’entre eux l’ont déjà fait, contre 19% des 35 ans et plus) et les PCS+ (35%)." Mais le tout numérique, tout le temps, ne convient pas à tout le monde, et nombreux sont ceux qui sont enthousiastes à l'idée de retourner dans les salles : "près des deux tiers (64%) des consommateurs de biens culturels expriment de la lassitude à l’égard d’une consommation culturelle exclusivement numérique. Seul un peu plus d’un tiers (37%) des consommateurs de biens culturels dématérialisés interrogés disent préférer un mode de consommation numérique pour les biens culturels."

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
18 mai 2021 à 17h37 | Non classé
el

DSA : le calendrier de Geoffroy Didier rallongé

Geoffroy Didier (Fr, S&D) déposera son projet de rapport sur le Digital Services...

Geoffroy Didier (Fr, S&D) déposera son projet de rapport sur le Digital Services Act pour traduction le 18 juin. C'est près de trois semaines supplémentaires par rapport au calendrier extrêmement serré qui avait été présenté par la Commission Marché Intérieur il y a quelques jours. Il présentera son projet de rapport en commission Affaires juridiques après traduction, le 12 juillet, et les amendements pourront être déposés jusqu'au 15 juillet. L'été du député européen français s'annonce actif : il y aura en effet forcément des discussions de compromis en juillet et aout, pour pouvoir voter le texte en commission à la rentrée.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
18 mai 2021 à 16h25 | Non classé
23 décembre 2020
el

Season’s Greetings !

Meilleurs voeux de la part de la rédaction d'ElectronLibre. Rendez-vous en 2021 !

Meilleurs voeux de la part de la rédaction d'ElectronLibre. Rendez-vous en 2021 !

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
23 décembre 2020 à 10h44 | Non classé
15 septembre 2020
el

La Sacem signe avec Twitch

La Sacem annonce avoir signé aujourd'hui un accord avec Twitch, le service de streaming vidéo en...

La Sacem annonce avoir signé aujourd'hui un accord avec Twitch, le service de streaming vidéo en direct et de vidéo à la demande appartenant à Amazon. Twitch, à l'origine un outil de diffusion en direct de parties de jeux vidéo, s'est ensuite diversifiée. Comme l'indique la Sacem "Twitch propose de nouvelles expériences musicales partagées. Les artistes peuvent interagir avec leurs fans au travers de Foire aux questions, de jeux-vidéos, de cours de production et bien d’autres services." Le nouvel accord va permettre "de rémunérer les droits aux auteurs, compositeurs et éditeurs membres de la Sacem lorsque leur musique est partagée ou diffusée en livestream sur la plateforme Twitch." "Cet accord arrive à un moment crucial alors que de nombreuses salles sont encore fermées, les tournées et concerts annulés", indique la société de gestion collective des droits des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
15 septembre 2020 à 18h45 | Non classé
15 mai 2020
el

Presstalis : liquidation partielle

Le tribunal de commerce de Paris a rendu son verdict. Il a suivi...

Le tribunal de commerce de Paris a rendu son verdict. Il a suivi le plan de la direction de Presstalis qui proposait de placer l'entreprise en redressement judiciaire, avec une période d’observation de deux mois. Deux filiales locales vont être liquidées, il s’agit de SAD et Soprocom. 500 emplois sont concernés. Mercredi dernier, l’Etat a décidé d’accorder un prêt de 35 millions d’euros à la structure de distribution de la presse.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
15 mai 2020 à 18h03 | Non classé
5 mai 2020
el

Emmanuelle Zerbib Boutata chez Facebook France

Facebook France annonce l'arrivée d'une spécialiste de l'adaptation numérique des telcos dans ses...

Facebook France annonce l'arrivée d'une spécialiste de l'adaptation numérique des telcos dans ses rangs. Emmanuelle Zerbib Boutata sera désormais en charge de l'équipe accompagnant les acteurs de la tech, des télécoms, de l'éducation et des médias sur l’ensemble des plateformes de Facebook (Facebook, Instagram, Messenger et WhatsApp). Elle vient de Cap Gemini Invent, où elle conseillait les acteurs de la télécommunication. Elle a travaillé auparavant chez Sony Music, EMI et Orange.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
05 mai 2020 à 10h50 | Non classé