el

Elections Européennes : Facebook filtre les publicités politiques

Facebook donne des gages à l'UE qu'il y aura un contrôle des publicités...

Facebook donne des gages à l'UE qu'il y aura un contrôle des publicités politiques pendant la campagne électorale, comme cela a été fait auparavant au Royaume-Uni et aux Etats-Unis. "Pour la campagne vers les élections européennes en mai, nous opérons des changements importants dans la manière dont les publicités à contenu politique fonctionnent sur Facebook", annonce Richard Allan, en charge des relations institutionnelles du groupe. L'objectif de ces changements : "empêcher l'utilisation de publicités en ligne par des puissances étrangères, et améliorer la transparence autour de toutes les formes de publicité politiques et sociétales." Les publicités politiques diffusées seront conservées pendant plusieurs années, ainsi que l'identité de leurs commanditaires. Ces changements arrivent alors que nombre d'élus commencent à réclamer une régulation de l'influence des réseaux sociaux sur les questions politiques, régulation qui concernerait Facebook au premier chef.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
29 mars 2019 à 18h24 | Non classé
27 mars 2019
el

Le Conseil adoptera la Directive droit d’auteur

Hier, Julia Reda annonçait que sa dernière carte pour faire tomber la directive...

Hier, Julia Reda annonçait que sa dernière carte pour faire tomber la directive droit d'auteur était "de convaincre l'Allemagne de ne pas voter ce texte au Conseil." Cette démarche est vouée à l'échec : d'abord, l'Allemagne ne prendra pas le risque politique de défaire ce qu'on fait deux votes parlementaires, et un trilogue. Mais surtout, du fait que le Parlement a adopté l'accord du trilogue sans modifications, "le texte de la Directive sera adopté sans discussion" par le Conseil, nous confie une source proche de cette institution. De même, les algarades du parlementaire Boris Johnson qui estime que la directive droit d'auteur "est une loi européenne typique pour aider les riches et puissants, et nous ne devrions pas l'appliquer", n'auront que peu d'effets.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
27 mars 2019 à 13h22 | Non classé
22 mars 2019
el

Les journalistes risquent tout le texte de la directive droit d’auteur pour modifier un considérant !

Certains à Bruxelles n'en croient pas leurs yeux : l'un des soutiens de...

Certains à Bruxelles n'en croient pas leurs yeux : l'un des soutiens de la directive droit d'auteur, la Fédération Internationale des Journalistes (IFJ) a envoyé ce matin un e-mail aux parlementaires européens afin de leur demander de voter un amendement à un considérant du texte qui sera voté mardi en plénière. "C'est totalement irresponsable", nous a expliqué un assistant parlementaire : "la procédure est très stricte, si on fait le moindre amendement, l'accord avec le Conseil sur le texte tombe intégralement, et il faut reprendre le trilogue." Comme nous l'avions expliqué ici, cela signifierait que la directive ne pourrait pas être adoptée pendant cette mandature parlementaire, et rien ne dit que la prochaine commission reprendra le texte à son compte. "C'est d'autant plus incompréhensible que ce que la IFJ réclame pourra être aménagé au moment de la transposition sans problème", nous signifie notre source.

Texte de l'e-mail envoyé aux Parlementaires européens ce matin par l'IFJ :

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
22 mars 2019 à 13h00 | Non classé
el

Uber prépare son entrée en bourse, presqu’en même temps que Lyft

C'est le New York Stock Exchange - et pas son petit frère technophile...

C'est le New York Stock Exchange - et pas son petit frère technophile le Nasdaq - qu'Über a  choisi pour faire son introduction en bourse. Elle devrait avoir lieu en avril, et serait basée sur une valorisation monstre - jusqu'à 120 milliards de dollars. Lyft, société plus petite mais opérant sur le même modèle qu'Über, est en train de préparer son introduction au Nasdaq, pour une valorisation d'environ 10 milliards de dollars. Les détails du prospectus d'Über sont très attendus : dans le sien, Lyft précise qu'il fournira à l'avenir à ses investisseurs seulement le revenu par course, sans préciser le paiement fait aux conducteurs et les autres frais. Über pourrait poser problème à Lyft s'il décidait d'être plus transparent. À suivre.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
22 mars 2019 à 11h00 | Non classé
el

Texte de la directive droit d’auteur

Le texte officiel de la directive droit d'auteur a été publié hier, en...

Le texte officiel de la directive droit d'auteur a été publié hier, en anglais. Il sera traduit avant le vote. Dans la rédaction définitive, et pour tenir compte des ajouts depuis la proposition de la Commission de 2016, l'article 13 devient l'article 17 et l'article 14 devient l'article 18. Les deux chiffres - l'ancien et le nouveau - figureront sur les listes de vote des parlementaires européens mardi à Strasbourg.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
22 mars 2019 à 10h09 | Non classé
20 mars 2019
el

Etude sur la taxe Gafas : elle sera payée par le consommateur français

Taj, cabinet d'avocats appartenant à Deloitte, vient de publier une étude sur l'application...

Taj, cabinet d'avocats appartenant à Deloitte, vient de publier une étude sur l'application de la "taxe Gafas" qui sera bientôt votée par la France. Premier constat, elle ne concernerait, selon leurs projections, pas que les GAFAs, mais plusieurs sociétés européennes, parmi lesquelles les Allemands Zalando et Axel Springer, le néerlandais Radstatd, et le français Critéo. Le géant norvégien Schibsted, qui possède Le Bon Coin, sera également concerné. Par ailleurs, TAJ confirme ce que nous disions dans nos articles sur le sujet : cette taxe sera payée essentiellement par le consommateur français : "il est probable que les ménages devront supporter un cout supplémentaire de 320 millions d'euros" du fait des augmentations de prix qui ne manqueront pas de répercuter la taxe, qui devrait rapporter, d'après Bercy, 400 millions d'euros en 2019.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
20 mars 2019 à 18h26 | Non classé
15 mars 2019
el

Une nouvelle amende pour Google

Google pourrait devoir régler une troisième amende à la Commission européenne pour abus...

Google pourrait devoir régler une troisième amende à la Commission européenne pour abus de position dominante dans le cadre des partenariats signés pour son produit "adSense", mais elle serait moins élevée que les amendes dues pour Google Shopping (2,4 milliards d'euros) et Android (4,3 milliards d'euros).  La Commission européenne, rendrait, selon Reuters, sa décision publique la semaine prochaine. Les services de Margrethe Vestager reprocheraient à Mountain View d'avoir imposé des restrictions à la capacité de certains sites web tiers partenaires de Google d’afficher les publicités contextuelles émanant de concurrents de Google. Google aurait également obligé ses partenaires à afficher un nombre minimum de publicités contextuelles. L'amende serait moins élevée que les fois précédentes car Google a d'ores et déjà modifié les conditions de ses contrats avec ses partenaires.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
15 mars 2019 à 18h08 | Non classé
6 février 2019
el

Nominations dans la musique

Emmanuelle Cuny rejoint Capital Record pour prendre en main la production de videos....

Emmanuelle Cuny rejoint Capital Record pour prendre en main la production de videos. Emmanuelle Cuny a déjà un lourd CV en la matière, notamment chez Roc-a-Fella, ou encore auprès d’artistes comme Janelle Monae ou Missy Elliott. D’autre part, au sein du groupe Warner Music, Eliah Seton est promu « president of Independent Music & Creator Services ».

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
06 février 2019 à 18h41 | Non classé
15 janvier 2019
el

Maïa Wirgin remplace Olivier Courson auprès du Premier ministre

Maïa Wirgin est la nouvelle conseillère culture et communication du Premier ministre, et...

Maïa Wirgin est la nouvelle conseillère culture et communication du Premier ministre, et remplace à ce poste Olivier Courson, ancien président de Studio Canal qui avait rejoint le cabinet d'Edouard Philippe en mai 2017. Maïa Wirgin connait bien l'audiovisuel public pour y avoir officié de nombreuses années : elle a été chef de cabinet de Mathieu Gallet à partir de 2014, puis secrétaire de Radio France. Elle a également été secrétaire générale de Public Sénat de 2011 à 2014. Plus récemment, Maïa Wirgin était devenue directrice des affaires publiques de Paris 2024.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
15 janvier 2019 à 10h07 | Non classé
21 décembre 2018
el

ElectronLibre vous présente ses meilleurs voeux !

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
21 décembre 2018 à 19h07 | Non classé
13 décembre 2018
el

La loi Google News allemande inapplicable, selon l’avocat général de la CJUE

Les règles allemandes introduisant une interdiction pour les moteurs de recherche de fournir...

Les règles allemandes introduisant une interdiction pour les moteurs de recherche de fournir des produits de la presse sans l'autorisation préalable de l'éditeur ne doivent pas être appliquées, estime l'avocat général de la CJUE. Il estime qu'il s'agit de "règles techniques" aux termes de la directive 98/34 et qu'à ce titre elles auraient du être notifiées à la Commission européenne. Comme elles ne l'ont pas été, il estime qu'elles sont inapplicables. Il précise que "le fait que la notification de ce projet de loi soit requise par la directive ne signifie pas non plus en lui-même que le projet de loi est nécessairement non conforme ou répréhensible du point de vue du marché intérieur."  En revanche il justifie son inâplicabîlité en cas d'absence de notification par l"’objectif visé par la directive", qui est selon lui que "la Commission (et, par extension, les autres États membres) prennent connaissance du projet et examinent à un stade précoce ses conséquences éventuelles sur le fonctionnement du marché intérieur." Notons que l'article 11 de la proposition de directive droit d'auteur actuellement discutée par les institutions européennes vise à introduire au niveau européen un droit voisin pour les éditeurs de presse similaire dans ses conséquences à la loi allemande. Il est probable que la CJUE adopte son arrêt dans cette affaire après l'adoption de la directive. L'Allemagne pourrait, si la cour va dans le sens de son avocat général, devoir retirer sa loi et en adopter une nouvelle quelques mois après.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
13 décembre 2018 à 17h48 | Non classé
16 novembre 2018
el

TDF se désengage de Médiamobile

Le groupe TDF annonce avoir cédé ses actions au sein de la société...

Le groupe TDF annonce avoir cédé ses actions au sein de la société Médiamobile, soit 71,2% à la société belge BeMobile. L’opérateur explique vouloir continuer son recentrage « sur son cœur d’activités en France, à savoir la diffusion audiovisuelle ».

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
16 novembre 2018 à 18h47 | Non classé
30 mai 2018
el

Olivier Delevingne réélu à la tête de l’UNAC

L'Union Nationale des Auteurs-compositeurs tenait ce matin son assemblée générale, à l'occasion de...

L'Union Nationale des Auteurs-compositeurs tenait ce matin son assemblée générale, à l'occasion de laquelle son président, Olivier Delevingne, a été réélu pour un deuxième mandat. Ces prochains mois, l'UNAC continuera de soutenir l'action commune de la culture pour résoudre le "value gap". Elle poursuivra également son travail en matière de CSG, les auteurs étant l'un des seuls groupes à perdre du pouvoir d'achat suite à l'augmentation de cet impôt.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
30 mai 2018 à 16h33 | Non classé
6 avril 2018
el

Svod : France Télévisions continue les discussions

France Télévisions a communiqué officiellement sur l’avancement de son projet de Svod après...

France Télévisions a communiqué officiellement sur l’avancement de son projet de Svod après un article du Figaro. Le journal avait révélé que la tutelle ne soutenait plus le projet d’une plateforme payante. France Télévisions a remis les points sur les i concernant ce projet “France Télévisions dément les informations du Figaro. Comme annoncé il y a quelques jours, France Télévisions est en discussion avec plusieurs partenaires afin d'élargir son offre pour créer un +Hulu à la française+, sur un modèle freemium (une offre de base gratuite et une offre haut de gamme payante, ndlr). C'est à dire de créer une plateforme donnant accès aux œuvres françaises partout et tout le temps". Du côté de Matignon, on indique n’avoir pas encore instruit ce dossier. L’audiovisuel public rappelle que le projet a été budgeté : “Le projet et son budget précis ont étés validés par le CA de France Télévisions. Un Comité stratégique du Conseil d'administration se tient ce vendredi 6 avril et fera le point sur l'avancée de ces travaux".

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
06 avril 2018 à 13h13 | Non classé
8 janvier 2018
el

La rédaction d’ElectronLibre vous souhaite une année 2018 lumineuse !

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
08 janvier 2018 à 11h29 | Non classé
24 novembre 2017
el

Mediaset et Vivendi, pas de règlement en vue

"Il n'y a rien pour l'instant et les négociations piétinent plutôt", a répondu...

"Il n'y a rien pour l'instant et les négociations piétinent plutôt", a répondu Marco Giordani, le directeur financier de Mediaset à propos de l’affaire qui oppose le groupe italien à Vivendi. "Les avocats se parlent mais rien encore au niveau du conseil d'administration", a souligné le directeur. Pourtant, la semaine dernière dernière, la presse avait fait état d’une solution possible. Le groupe italien souffle le chaud et le froid depuis le début de cette affaire. Pour l’instant, Mediaset maintient sa plainte contre Vivendi.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
24 novembre 2017 à 16h57 | Non classé
14 novembre 2017
el

21% de français utilisent la SVoD, et de plus en plus souvent

"En 2017, 1 internaute sur 5 (21%) âgé de 6 ans et plus...

"En 2017, 1 internaute sur 5 (21%) âgé de 6 ans et plus déclare utiliser un service de vidéo à la demande par abonnement, contre 15% en 2016, ce qui représente une augmentation de 40%" annonce Médiamétrie en ouverture de son baromètre SVoD. Sans surprise, cette croissance de la consommation de la SVoD est largement portée par l'américain Netflix, précise Médiamétrie sans fournir de chiffres. La plateforme qui diffuse Narcos et Stranger Things a pourtant été lancée seulement en 2014, soit trois ans après Canal Play. Autre élément important : l'augmentation de la fréquence d'utilisation des plateformes SVoD par leurs usagers : ainsi 44% des usagers utilisent leur plateforme tous les jours. C'est "2 points de plus qu’en 2016", rapporte Médiamétrie. Le baromètre n'en tire pas de conclusions chiffrées sur l'usage de la télévision.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
14 novembre 2017 à 13h14 | Non classé
6 novembre 2017
el

La BBC lance son show radio sur les enceintes connectées

Annoncé il y a plusieurs semaines, le nouveau show radio de la BBC...

Annoncé il y a plusieurs semaines, le nouveau show radio de la BBC produit pour les enceintes connectées est enfin « on air ». « The Inspection Chamber«  est disponible sur les enceintes connectées utilisant Alexa d’Amazon. Le feuilleton d’un nouveau genre pour la vénérable radio anglaise sera portée ensuite sur d’autres systèmes. Développé par BBC Research & Development, en collaboration avec Rosina Sound, The Inspection Chamber est l’une des premières tentatives pour le grand public d’un éditeur radiophonique d’entrée dans l’univers des enceintes connectées. Comme nous l’avions indiqué, ce marché est promis à grand avenir et il devrait bouleverser autant le marché de la musique que celui de la radio.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
06 novembre 2017 à 18h27 | Non classé
19 mai 2017
el

Pandora, un rachat par SiriusXM dans les tuyaux

Pandora est au coeur de toutes les rumeurs ces derniers temps. Le fonds...

Pandora est au coeur de toutes les rumeurs ces derniers temps. Le fonds KKR a récemment consenti un crédit de 150 millions de dollars au site de musique en ligne. Un investissement qui peut semblait risquer car Pandora perd des utilisateurs depuis quelques mois. Cependant, Pandora pourrait aussi bien être racheté. Selon les médias US, le service intéresse son concurrent SiriusXM. Né de la fusion entre deux radios payants par satellite, SiriusXM est un acteur qui pèse sur le marché de la musique en ligne aux Etats-Unis. SiriusXM est la propriété du groupe Liberty Media.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
19 mai 2017 à 17h11 | Non classé
9 mai 2017
el

UK : Facebook met en place une équipe dédiée aux campagnes électorales

Au Royaume-Uni, Facebook a mis en place une équipe dédiée à la vente...

Au Royaume-Uni, Facebook a mis en place une équipe dédiée à la vente d'emplacements publicitaires aux campagnes électorales. L'équipe est composée d'anciens conseillers de David Cameron à Downing Street et de membres d'équipes de campagne, du côté Conservative, mais aussi Labour. La société de Mark Zuckerberg a déclaré que le rôle de cette équipe "est d'aider les hommes politiques et gouvernements a faire bon usage de Facebook", mais nombre d'observateurs perçoivent cette spécialisation comme un danger pour la démocratie, par la création de bulles informationnelles toujours plus fermées du fait du ciblage du contenu mais aussi des publicités. Ces inquiétudes ne semblent pas toucher les équipes de campagne : le Labour Party et les Conservateurs envisageraient de dépenser un million de livres chacun pour de l'affichage électoral auprès des usagers de Facebook avant l'élection du 8 juin prochain.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
09 mai 2017 à 15h43 | Non classé
16 janvier 2017
el

La CNIL confirme qu’elle veut un droit au déréférencement mondial

Isabelle Falque-Pierrotin, présidente de la CNIL a défendu le droit au déréférencement dans...

Isabelle Falque-Pierrotin, présidente de la CNIL a défendu le droit au déréférencement dans les colonnes du Monde. Cette tribune, de décembre 2016, vient d'être publiée sur le site de la CNIL : "ni atteinte à la liberté d’expression, ni négation du droit au souvenir, le droit au déréférencement est un point d’équilibre, à l’ère numérique, entre la surexposition universelle et la protection de la vie privée." Dans cette tribune, elle a expliqué la position de la CNIL, qui veut que le droit au déréférencement concerne non seulement les versions françaises des moteurs de recherche mais aussi leurs déclinaisons internationales. Or elle s'oppose en cela au fondateur de Wikipédia, Jimmy Wales, et à Google qui ont très mal accueilli le droit au déréférencement quand il a été reconnu par la Cour de Justice des Communautés européennes en 2014, puis qui ont essayé d'en appliquer une vision nationale. Comme le souligne Isabelle Falque-Pierrotin, il appartiendra - tôt ou tard - au juge d'en décider, en interprétant l'arrêt de la CJUE. En attendant, chacun défend son point de vue.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
16 janvier 2017 à 15h21 | Non classé
9 décembre 2016
el

Revenus des locations AirBnB : bientôt la transparence fiscale

C'est connu : la plupart des personnes qui louent leur appartement ou maison...

C'est connu : la plupart des personnes qui louent leur appartement ou maison sur AirBnB ou autres plates-formes de location temporaire ne déclarent pas ce revenu. Le Sénat avait évalué que seulement 15% des loueurs respectaient cette règle. A partir de 2019, ce sera donc AirBnB qui le fera pour eux. Aujourd'hui, les conditions d'utilisation de AirBnB se contentes d'un sobre "renseignez-vous sur la fiscalité locale en vigueur et les autorisations professionnelles nécessaires. Cela peut concerner des prélèvements comme la taxe de séjour, la taxe sur les locaux professionnels, la TVA, la taxe sur les biens et services ou encore l'impôt sur le revenu." D'ici 2019, l'on imagine qu'elle préciseront que le détail des sommes payées par la plateforme aux hôtes seront transmis à Bercy. L'Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie se réjouit de cette "victoire" : "A titre indicatif, l’UMIH se fondant sur les quelques chiffres distillés par les plateformes – jamais confirmés, jamais justifiés, jamais cohérents - estime le montant annuel reversé aux loueurs entre 1 et 1,5 milliard d'euros. Sur une telle somme, effectivement une transmission aux services fiscaux méritait d’être débattue au Parlement", ont-ils déclaré.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
09 décembre 2016 à 13h03 | Non classé
6 décembre 2016
el

YouTube montre patte blanche à l’industrie musicale

YouTube travaille ses relations avec le monde de la musique, et a annoncé...

YouTube travaille ses relations avec le monde de la musique, et a annoncé aujourd'hui avoir versé un milliard en revenus publicitaires en un an.  "Au cours des douze derniers mois, YouTube a versé plus de 1 milliard à l'industrie musicale en revenus publicitaires, démontrant que des expériences et modèles multiples fonctionnent les uns avec les autres", déclare le blog officiel de la plateforme. Reste à voir si cette annonce - qui couvre l'industrie musicale mondiale - allègera les tensions avec les professionnels du secteur, qui en Europe continuent de réclamer un partage plus équitable de la valeur par les plateformes, dont YouTube. Les revenus globaux exacts de YouTube, perdus dans la masse de Google Inc après la restructuration qui a créé Alphabet, ne sont pas connus. Spotify, dont les revenus, qui sont connus, sont en forte augmentation sur 2016 - avait versé pas moins de 2 milliards de dollars à l'industrie musicale en 2015, et l'on s'attend à une forte augmentation de ce chiffre sur 2016.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
06 décembre 2016 à 18h52 | Non classé
20 octobre 2016
el

Lagardère préfère Google à l’OIP

Lagardère laisse tomber toute velléité contre Google, et s'est d'ailleurs retiré en février...

Lagardère laisse tomber toute velléité contre Google, et s'est d'ailleurs retiré en février dernier de l'Open Internet Project, annonce notre confrère Jamal Henni sur le site de BFMTV. L'OIP, qui réunit des sociétés qui estiment avoir été lésées financièrement par Google et réclament des pouvoirs publics français et européens des mesures pour éviter cela à l'avenir, avait été parrainé dès sa naissance en 2014 par Lagardère. Parmi ses autres mebres figures Axel Springer, Qwant ou encore la Sacem. A cette époque, Lagardère se démenait pour faire vivre son site LeGuide.com face à des modifications d'algorithmes du moteur de recherches de Google qui avaient fait baisser son audience. Depuis, Le Guide a été revendu à Kelkoo. Cette démission de Lagardère de l'OIP n'est pas sans faire penser à celle de Microsoft de l'ICOMP, lobby Bruxellois rassemblant les plaignants dans les affaires de dominance de Google. La démission de la société de Bill Gates du lobby qu'elle avait contribué à fonder a eu lieu suite à la signature d'un "sweetheart deal" entre Microsoft et Google, par lequel ils acceptaient de laisser tomber leurs poursuites mutuelles dans différents dossiers. Or Lagardère et Google avaient annoncé en octobre 2015 "la signature d'un partenariat stratégique de long terme."

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
20 octobre 2016 à 13h15 | Non classé
6 juillet 2016
el

Eurostat : près de la moitié des artistes sont des travailleurs indépendants

Eurostat vient de publier les statistiques de la culture au niveau européen pour...

Eurostat vient de publier les statistiques de la culture au niveau européen pour l'année 2014. Selon les estimations d’Eurostat, en 2014, "6 millions de personnes travaillaient dans le domaine de la culture dans l’Union européenne, soit un peu moins de 3% du nombre total de personnes occupées". Cette proportion diffère cependant nettement d'un État membre à l'autre, la France étant en dessous de la moyenne avec 2,8% de personnes travaillant dans le secteur culturel. "Les plus fortes proportions d’emploi culturel", souligne Eurostat, "ont été affichés par le Luxembourg (5,2%) et la Suède (4,1%), devant la Finlande et les Pays-Bas (3,9% chacun) ainsi que le Danemark (3,8%). À l'autre extrémité de l'échelle, la proportion la plus faible d’emplois culturels a été observée en Roumanie (1,1%), suivie de la Slovaquie (2,0%), de la Bulgarie (2,1%), du Portugal (2,2%), de la Grèce (2,3%) et de Chypre (2,4%)." Une particularité du secteur culturel relevée grâce aux statistiques d'Eurostat est "la proportion de personnes diplômées de l’enseignement supérieur", qui est "nettement plus élevée dans l’emploi culturel que dans l’emploi total". Autre spécificité de ce secteur, qui ne surprendra pas : le nombre d'auteurs travaillant en tant qu'indépendants est nettement supérieur à la moyenne des travailleurs indépendants de l'UE. Voici ce qu'en dit Eurostat : "on recensait environ 2 millions d’artistes et d’auteurs dans l’UE, représentant 30% de l’emploi culturel total. Près de la moitié d’entre eux (49%) étaient indépendants, soit une proportion plus de trois fois supérieure à celle enregistrée dans l’emploi total (15%) dans l’UE." Voici un bel argument pour les organisations représentant les créateurs dans leurs négociations avec certaines plateformes du numérique, concernant notamment le paiement de droits d'auteur.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
06 juillet 2016 à 16h33 | Non classé
17 novembre 2015
el

Radio en ligne : Pandora avale Rdio

C'est désormais officiel : Pandora devrait racheter une partie des avoirs de Rdio...

C'est désormais officiel : Pandora devrait racheter une partie des avoirs de Rdio pour la modique somme de 75 millions de dollars, et Rdio déposera une déclaration de faillite. Rdio, service de radio en ligne, ne va pas bien depuis longtemps et c'est sans surprise que le marché a appris que la société allait jeter l'éponge. Pandora, auquel Rdio essayait en vain de faire concurrence, récupérera de la technologie et des brevets. Pour les payer le mois cher possible, Pandora a exigé que Rdio dépose un dossier de déclaration de faillite. Cela a néanmoins l'inconvénient que Rdio est obligé d'accueillir les offres potentielles venant d'autres que Pandora. Si une autre société venait à offrir plus de 75 millions pour les mêmes avoirs, Pandora perdrait la main, mais semble prêt à prendre le risque. Le marché de la radio en ligne outre-Atlantique est très houleux en ce moment : même le leader, Pandora, perd des auditeurs et ses couts - notamment de licence de contenu - ne baissent pas.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
17 novembre 2015 à 11h33 | Non classé
9 novembre 2015
el

Macron II : vers une multiplication de l’auto-entreprise numérique, sans le soutien des banques

Après le flop annoncé de la future loi Lemaire, Emmanuel Macron se devait...

Après le flop annoncé de la future loi Lemaire, Emmanuel Macron se devait de battre le fer du numérique tant qu'il était chaud. Cela dit, très peu de détails, au final, ont émergé pendant la conférence d'aujourd'hui sur le contenu précis de la future "Loi Macron II", autrement appelée Noé (Nouvelles Opportunités Économiques) qui sera présentée en janvier 2016 en conseil des ministres. Le ministre des finances, qui souhaite faire un grand texte sur l'adaptation de la France à l'économie numérique, reviendra a priori vers l'un de ses dadas : montrer que le salariat n'est pas nécessaire au travail notamment dans le numérique. "Il ne faut pas protéger l’emploi, mais l’individu", a-t-il déclaré. Cela pourra renforcer le sentiment qu'en France, le modèle de la start-up se confond de plus en plus avec l'entreprise uni-personnelle : une série de structures minuscules ne pouvant chacune faire vivre qu'une seule personne, personne qui échappe ainsi aux chiffres du chômage mais ne crée pas de croissance. Il faut "généraliser le statut d'auto-entrepreneur" a d'ailleurs affirmé le ministre. Lors de la présentation d'aujourd'hui, Emmanuel Macron a également parlé de la nécessité de développer des fonds de pension à la française, afin de canaliser l'épargne des Français "vers l'économie réelle". Car selon lui, les start ups n'ont pas besoin de crédits, mais de fonds propres. Il est vrai qu'en France, elles ont difficilement accès à l'un et à l'autre, mais certains auraient peut-être espéré une grande enquête sur les problèmes réels des entreprises du numérique - non seulement start-ups, mais aussi et surtout "scale up" - (entreprises existant depuis plus de trois ans et qui ont besoin de grandir) avant l'adoption d'une loi.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
09 novembre 2015 à 18h08 | Non classé
9 juin 2015
el

Responsabilité des hébergeurs : le couac d’Axelle Lemaire à l’assemblée nationale

"La remise en cause du régime des hébergeurs ne fait pas partie des...

"La remise en cause du régime des hébergeurs ne fait pas partie des positions soutenues par le gouvernement français" a affirmé de but en blanc Axelle Lemaire lors d'une audition à l'assemblée nationale cet après-midi. Et pourtant la position du gouvernement français... est bel et bien de remettre en cause le régime d'irresponsabilité des hébergeurs mis en place par la Directive 2000/31. Cette position a notamment fait l'objet d'une note du gouvernement français à la Commission, que nous avions révélée la semaine dernière. Dans celle-ci, le gouvernement consacre pas moins de quatre pages sur un peu plus de dix à la responsabilisation des hébergeurs sur le piratage et sur le partage de la valeur. S'enfonçant dans l'erreur, la secrétaire d'Etat au numérique a ensuite estimé que "sur la régulation des plateformes, il ne faut pas agir dans l'urgence", alors même que c'est la posture inverse qui a été défendue dans la note précitée, qui estime qu'il est plus urgent de responsabiliser les plateformes que de modifier le droit d'auteur, ainsi que dans une autre note de Matignon au Parlement européen datant de janvier, dans laquelle le gouvernement souhaite que, si révision de la directive droit d'auteur il y a , elle passe aussi "par un effort de régulation des plateformes".

 

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
09 juin 2015 à 19h56 | Non classé
6 janvier 2015
el

L’Express presque dans l’escarcelle de Patrick Drahi

Les Echos en sont certains. Patrick Drahi associé au Figaro vont mettre la...

Les Echos en sont certains. Patrick Drahi associé au Figaro vont mettre la main sur le groupe L'Express. Le journal du groupe Dassault entend ainsi s'enparer une partie des magazines, quand son associé conservera L'Express et L'Expansion. Vivendi n'aurait pas su proposer une offre suffisamment convaincante selon Les Echos. La transaction pourrait être signée dès demain.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
06 janvier 2015 à 18h05 | Non classé
5 janvier 2015
el

Accord majeur entre Universal et Havas

Universal Music et le groupe Havas ont annoncé un accord lors du CES...

Universal Music et le groupe Havas ont annoncé un accord lors du CES qui s'est ouvert ce lundi à Las Vegas. Les deux groupes lancent Global Music Data Alliance (GMDA), une plateforme d'échange de données qui leur permettra de travailler avec les artistes de la major à une meilleure monétisation. Le groupe de communication et la major vont en effet mixer les données issues de la diffusion de la musique, videoclips, radio, télévision, mais aussi de l'écho des artistes sur les réseaux sociaux, etc., pour obtenir une vue d'ensemble de l'éco-système. il s'agit ensuite d'utiliser ces informations pour améliorer les actions dans le marketing, le marchandising ou tout autre domaine alliant la musique, les artistes et la communication.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
05 janvier 2015 à 18h30 | Non classé