el

BitTorrent : « non, nous ne sommes pas des pirates ! »… enfin pas que

BitTorrent a réagi à l'annonce faite par HBO du piratage de grande ampleur...

BitTorrent a réagi à l'annonce faite par HBO du piratage de grande ampleur de la série Game of Thrones. Sur son blog, BiTorrent explique ne pas être des pirates, et que ceux qui se servent de ce protocole à cette fin sont dans "l'erreur". Une parole qui devrait se perdre dans le vide du Net, tant le P2P s'est nourri de pratique d'échanges illicites de fichiers.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
26 juin 2013 à 18h21 | Peer2peer
13 juin 2013
el

« Hadopi » américaine : la Warner se fait justice toute seule

Aux Etats-Unis, la riposte graduée mise en place sur la base du volontariat...

Aux Etats-Unis, la riposte graduée mise en place sur la base du volontariat des fournisseurs d'accès à Internet laisse par définition les abonnés à des services non volontaires (quelques 15% des internautes, donc) pirater des biens culturels en toute sérénité. Une situation qui ne serait pas au goût de quelques ayants droit qui, selon les informations de TorrentFreak, auraient décidé de se passer de l'aide des FAI non impliqués, et viserait les internautes y ayant recours avec des avertissements et même des demandes d'amende en cas de violation du copyright. Les messages qu'auraient reçu certains "pirates" se voudraient très fermes voire carrément menaçants, rappelant que l'amende encourue peut monter jusqu'à 150 000 dollars par violation mais proposant un règlement à l'amiable, moyennant 20 dollars par oeuvre piratée. C’est la compagnie Rightscorp qui serait à l'origine de ces messages, mais Warner Bros collaborerait avec celle-ci. Une information qu'a d'ailleurs confirmée un porte-parole du studio en question, qui précise que "le message d'avertissement informe les consommateurs que notre contenu est disponible par de multiples canaux légaux".

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
13 juin 2013 à 9h38 | Peer2peer
10 avril 2013
el

Hadopi redresse une étude européenne sur le P2P

Sobrement intitulée, "Information et discussions sur l'étude Digital Music Consumption on the Internet...

Sobrement intitulée, "Information et discussions sur l'étude Digital Music Consumption on the Internet : evidence from clickstream data", cette nouvelle étude de la très active Drev (département recherche études et veille) de l'Hadopi s'en prend à l'Union européenne. Celle-ci avait financé une étude qui avait défrayé la chronique en affirmant que les plus gros "pirates" étaient également des consommateurs assidus de contenus légaux. L'étude allait plus loin en affirmant que les échanges illicites sur le P2P ne pouvaient être mis en cause pour expliquer la chute du marché légal. La Drev vient mettre quelques bémols à ces conclusions." un éclairage mathématique sur les utilisateurs et leurs pratiques" est ainsi porté sur les consommateurs de biens culturels en ligne. Et la Drev en conclue qu'il est impossible de ne pas faire de lien entre le piratage et la baisse (ou manque à gagner) des professionnels de la musique ou du cinéma... La Drev a d'ailleurs mené ses travaux en collaboration avec les auteurs de l'étude européenne.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
10 avril 2013 à 19h12 | Peer2peer
1 avril 2013
el

Little French songs de Carla Bruni déjà sur le P2P – #aprilfool

Récemment signée chez Universal Music, l'ancien mannequin Carla Bruni Sarkozy sort aujourd'hui 1er...

Récemment signée chez Universal Music, l'ancien mannequin Carla Bruni Sarkozy sort aujourd'hui 1er avril son nouvel et troisième album, déjà salué par la critique. Little French Song était certainement très attendu par les fans, car les fichiers des chansons sont déjà disponibles au téléchargement sur les réseaux Peer to Peer. L'annuaire de The Pirate Bay propose notamment l'album au complet au format Flac, la mise à disposition de l'oeuvre pour tous les internautes semble le fait du compte "tourangeauEcolo69". Interrogée, la maison de disque a affirmé qu'elle allait mettre tout en oeuvre pour stopper cette pratique, en concertation avec l'Hadopi.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
01 avril 2013 à 14h12 | Peer2peer
20 mars 2013
el

Les ayants-droit critiquent l’étude de l’Institut pour les Etudes Prospectives Technologiques

Cela ne pouvait leur plaire. Il y a quelques jours, l’Institut pour les...

Cela ne pouvait leur plaire. Il y a quelques jours, l’Institut pour les Etudes Prospectives Technologiques avait publié une étude financé par l'Europe qui arrivait à la conclusion que le piratage sur le Net n'entravait nullement la consommation licite. Voilà qui vient pas forcément contredire les études précédentes, même si cela pose le problème récurrent du statuts de la copie non autorisée des oeuvres à travers le réseau, notamment sur le P2P. La France avait installé l'Hadopi justement pour juguler ce phénomène, estimant que cela venait enfreindre le principe de propriété intellectuelle et artistique. Dans un communique, le SNEP, qui regroupe les majors de la musique notamment, a fustigé l'étude JCR, la qualifiant de "biaisée et déconnectée du principe de réalité".  Le relève quelques éléments qui sont présentés comme des biais dans cette étude : "les informations utilisées concernent le nombre de « clics » ou de « visites » sur les services légaux et illégaux de musique dans 5 des principaux marchés européens (France, Allemagne, Italie, Espagne, Grande Bretagne). Or ce critère n’est pas pertinent, dans la mesure où aucune transaction de musique n’y est comptabilisée ou analysée, et où toutes les conclusions sont basées sur des approximations et des estimations d’usages de musique." De même, le SNEP cite deux autres études qui montrent que 44% des usagers du P2P n'achètent jamais de musique : "dans ces conditions, si une large proportion de pirates n’achète pas de musique (et néanmoins en consomme une grande quantité), comment expliquer que des comportements illégaux peuvent encourager les ventes de téléchargements et n’infliger aucun dommage à l’industrie musicale ?", remarque les ayants-droit.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
20 mars 2013 à 17h46 | Peer2peer
13 mars 2013
el

Les téléchargeurs aussi nombreux que les pirates

L’Ofcom a sorti une nouvelle étude sur la consommation illégale de biens culturels...

L’Ofcom a sorti une nouvelle étude sur la consommation illégale de biens culturels dématérialisés au troisième trimestre 2012 au Royaume-Uni. Où il apparaît que 10% des internautes britanniques de plus de 12 ans consomment au moins un peu de musique illégalement, tandis qu’ils sont 11% à payer pour des téléchargements et tout juste 6% à avoir souscrit à un abonnement streaming. Quant aux raisons qui poussent les pirates à se tourner vers des contenus illégaux, la gratuité arrive en tête, citée par 50% des répondants, devant l’aspect pratique (46%) ou la rapidité (43%). Pourtant, interrogés sur les changements qui les inciteraient à se tourner vers des contenus légaux, des prix mois élevés ne sont cités que par 30% des répondants, 25% évoque une plus grande lisibilité de ce qui est légal ou non et 24% citent la disponibilité de tous les contenus recherchés, ce qui pointerait donc un manque de diversité.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
13 mars 2013 à 17h14 | Peer2peer
12 mars 2013
el

BitTorrent se lance dans le streaming

BitTorrent, le logiciel de téléchargement P2P a annoncé ce mardi l'ouverture au public...

BitTorrent, le logiciel de téléchargement P2P a annoncé ce mardi l'ouverture au public et en beta de sa plateforme de streaming Peer-to-Peer, BitTorrent Live. Selon le pitch officiel, le service est "conçu pour éliminer les obstacles à la diffusion, [...] un protocole entièrement nouveau, conçu pour diffuser de la vidéo de haute qualité à un large public - avec une réduction significative des coûts d'infrastructure et des retards  liés au réseau." Evidemment, officiellement, il s'agit de permettre aux internautes de  diffuser leurs créations vidéo. Tout aussi clairement, et surtout au vu de l'utilisation massive de BitTorrent pour le téléchargement illégal d'oeuvres protégées par le copyright, il y a fort à parier que cette nouvelle plateforme devrait aussi servir à des fins similaires. Les actions de sensibilisation et de pédagogie recommandées dans le récent rapport de l'Hadopi sur le streaming sont donc plus que jamais au goût du jour.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
12 mars 2013 à 16h29 | Peer2peer
1 mars 2013
el

Piratage : les FAI britanniques sommés de bloquer

Au Royaume-Uni, la lutte contre le piratage s’accélère avec la décision d’une Cour...

Au Royaume-Uni, la lutte contre le piratage s’accélère avec la décision d’une Cour de justice annoncée hier. Elle a en effet statué en faveur des 10 majors plaignantes contre 6 fournisseurs d’accès à Internet, qui devront donc bloquer Kat, H33T et Fenopy, des sites qui proposent des téléchargements illégaux de musique et de films. Les FAI concernés représentent 92% du trafic en Grande-Bretagne et ont 15 jours ouvrés pour mettre en place ce qui représente clairement un blocage effectif des sites incriminés. Des décisions similaires avaient déjà été prises au sujet de The Pirate Bay mais aussi de Newzbin. Mais la grande première de ce jugement réside dans les mots employés par le juge Arnold, qui a estimé que les ayants-droit ne devraient pas avoir à mobiliser leur temps et leur énergie pour traquer eux-mêmes ceux qui diffusent leur catalogue illégalement. Ce qui remet en cause la relative impunité actuelle des sites qui se contentent d’enlever les fichiers piratés au cas par cas et sur demande expresse ou décision de justice. Ceux-là pourraient donc par la suite être également visés par des ordonnances de blocage comme celle décidée jeudi.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
01 mars 2013 à 11h06 | Peer2peer
25 février 2013
el

Coup d’envoi de la Hadopi américaine

Selon le site TorrentFreak, la riposte graduée américaine devrait commencer à envoyer des avertissements...

Selon le site TorrentFreak, la riposte graduée américaine devrait commencer à envoyer des avertissements dès aujourd'hui après que la date de début d'application de ce procédé ait déjà été repoussée plusieurs fois. Assez similaire (mais pas identique) au mécanisme mis en place par la Hadopi en France, la riposte graduée made in USA prévoit que les ayants-droits repèrent les adresses IP des internautes qui téléchargent illégalement puis les signalent aux fournisseurs d'accès à Internet concernés (seuls 5 d'entre eux se sont impliqués). Aux FAI ensuite d'avertir leurs abonnés en 4 ou 6 étapes avant de passer à la sanction : réduction du débit Internet, redirection vers une page de pédagogie sur le piratage, mais pas de coupure pure et simple de l'accès à Internet.

 

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
25 février 2013 à 11h57 | Peer2peer
20 février 2013
el

Avis de tempête pour The Pirate Bay

Le parti Pirate suédois pourrait bientôt répondre devant la justice du financement du...

Le parti Pirate suédois pourrait bientôt répondre devant la justice du financement du site The pirate bay, qu'il héberge depuis 2010. L'organisation Rights Alliance (anciennement connue sous le nom de bureau Anti-pirate) a sommé le mouvement de cesser de fournir de la bande passante au portail de liens BitTorrent. L'ultimatum court jusqu'au 26 février. La responsable du Parti pirate en Suède, Anna Troberg, a fait savoir que le parti restait dans la légalité et n'avait aucune intention d'obtempérer. En 2010, le précédent hébergeur de The Pirate Bay, CyberBunker, avait déjà reçu une injonction des ayants-droit. Ils réclamaient alors 250 000 euros par infraction au droit d'auteur.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
20 février 2013 à 15h12 | Peer2peer
31 janvier 2013
el

Mega : pas la bonne planque pour le piratage selon Kim Dotcom

Kim Dotcom a retenu la leçon de MegaUpload. Sa nouvelle plateforme Mega a...

Kim Dotcom a retenu la leçon de MegaUpload. Sa nouvelle plateforme Mega a été conçue pour donner toutes les apparences de la légalité, et ça semble marcher. 50 millions de fichiers et seulement 150 avertissements de violation de copyright de la part des ayants-droit, concernant 250 fichiers. Selon l'avocate du service, Ira P. Rothken, voilà le bilan officiel des 10 premiers jours d'existence de cette nouvelle plateforme, malgré ses 100 millions d'abonnés. Créé le 20 janvier dernier, Mega permet à ses utilisateurs de télécharger gratuitement jusqu'à 50 Go de fichiers, pour un usage privé ou pour un partage, à condition de fournir la clef de chiffrement associée. Spécialiste ès-provocation, Kim Dotcom joue les vertueux sur son compte Twitter et compare ce bilan aux 400 000 demandes déréférencement journalières sur Google. Méga montre sa bonne volonté en s'engageant à supprimer dans la journée les fichiers signalés. Mais avec ce système de clef, impossible pour les ayants-droit de reconnaître les fichiers pirates à moins de les télécharger eux-mêmes, ce qui serait... du téléchargement illégal.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
31 janvier 2013 à 11h46 | Peer2peer
29 novembre 2012
el

Hadopi US, prévoir un petit retard indépendant de leur volonté

L'affaire devient comique... Les premières actions de l'Hadopi américaine sont à nouveau repoussées....

L'affaire devient comique... Les premières actions de l'Hadopi américaine sont à nouveau repoussées. Après un départ manqué cet été, puis un calendrier pour la fin de l'année, ce serait en 2013 finalement que les premiers messages seront envoyés par les FAI aux internautes échangeants des fichiers protégés par le copyright. Les responsables US évoquent vaguement une responsabilité de l'ouragan Sandy, qui a ravagé une partie de la côte Est des Etats-Unis, pour expliquer ce report. Rendez-vous donc en janvier prochain pour connaitre les modalités complètes de cette riposte graduée qui à la différence de la France ne fait pas appel à une institution étatique, et se gère entre ayants droit et FAI. Cependant, l'Hadopi US ne devrait pas aller jusqu'à la suspension de la connexion Internet comme c'est prévu en France. De même, les ayants droit n'ont pas l'intention de trainer devant les tribunaux les plus récalcitrants des "pirates".

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
29 novembre 2012 à 12h17 | Peer2peer
26 novembre 2012
el

UK : 25% de musique piratée en ligne selon l’Ofcom

L'Ofcom, équivalent britannique de notre Arcep national, publiait la semaine dernière une étude...

L'Ofcom, équivalent britannique de notre Arcep national, publiait la semaine dernière une étude sur la consommation de contenus des internautes de sa Majesté. L'une des statistiques, assez surprenante, était ce fameux 47% des interrogés qui disaient ne pas savoir s'ils avaient accédé à du contenu illégal ou pas. S'agissant de statistiques basées sur le déclaratif, difficile de ne pas y voir une légère malhonnêteté. Reste que d'autres chiffres intéressants apparaissent dans cette étude. On y apprend ainsi que 25% des sondés consomment de la musique piratée, ce qui est finalement moins que ce qu'on aurait pu attendre, et tend à montrer que la progression de l'offre légale, qu'il s'agisse de streaming ou de téléchargement, commence à porter ses fruits. La dégradation dans le référencement des sites pirates, demandée avec insistance par le gouvernement britannique pourrait aussi contribuer à faire baisser ce chiffre à l'avenir.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
26 novembre 2012 à 11h22 | Peer2peer
19 novembre 2012
el

Pas besoin de sécuriser son accès à internet en Allemagne pour faire condamner ses propres enfants

L'affaire pourrait bien faire grand bruit et rebattre les règles du jeu. La...

L'affaire pourrait bien faire grand bruit et rebattre les règles du jeu. La justice allemande vient en effet de donner raison à un couple contre leur propre enfant dans une affaire de piratage de contenus sur l'internet. Condamnés en première instance, les parents ont réussi à démontrer en appel qu'ils avaient bien mis en garde leur rejeton de 13 ans sur les risques encourus, à l'époque. La justice n'a pas retenu donc le précepte de la sécurisation de l'accès à Internet ou encore le devoir des parents de faire en sorte que le Pc familiale ne puisse plus servir à ces pratiques illicites. Les parents avaient écopé de 200 euros d'amende pour quinze fichiers téléchargés, sur plainte d'EMI. La maison de disque n'a rien touché au titre des dommages et intérêts.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
19 novembre 2012 à 12h57 | Peer2peer
16 novembre 2012
el

Riposte graduée : les FAI américains contre la coupure

Les pirates américains n'ont qu'à bien se tenir. La riposte graduée locale, qui...

Les pirates américains n'ont qu'à bien se tenir. La riposte graduée locale, qui devrait être mise en oeuvre dans le mois (AT&T préparerait des premiers envois d'avertissement pour le 28) n'a pas remporté la totale adhésion des fournisseurs d'accès à Internet. Ces derniers refusent toute coupure pour les internautes, et pour cause, la procédure pourrait être à leur charge. Pour autant, l'accord conclu avec les ayant-droits américain prévoit bien une panoplie de sanctions, parmi lesquelles la coupure d'Internet.Reste qu'avec des FAI récalcitrants, forcer la main à une coupure ne donnerait pas bonne presse à la riposte graduée made in USA.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
16 novembre 2012 à 15h45 | Peer2peer
11 octobre 2012
el

Piratage : vKontakte condamné en Russie

L'IFPI (organisation internationale de la musique) s'est félicité d'un jugement de la Cour...

L'IFPI (organisation internationale de la musique) s'est félicité d'un jugement de la Cour de St Petersbourg à l'encontre du réseau social vKontakte. Le tribunal a reconnu selon le représentant des majors, le rôle du site dans la diffusion d'enregistrements protégés par copyright. vKontakte a été condamné à 500 000 roubles (13 718 euros) de dommages et intérêts envers la société SBA Gala Records, dont les oeuvres sont distribuées en licence chez EMI. La plainte portée sur onze enregistrements, vKontakte aurait facilité la mise à disposition des fichiers selon le jugement de la Cour.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
11 octobre 2012 à 16h39 | Peer2peer
4 octobre 2012
el

La France recule sur la riposte graduée, pendant que les US avancent

Le projet est dans les tuyaux depuis déjà de nombreux mois, et le...

Le projet est dans les tuyaux depuis déjà de nombreux mois, et le président de la MPAA vient d'apporter quelques éclaircissements sur la "riposte graduée" à l'américaine dans un entretien au magazine Wired. Christopher Dodd, président de la puissante organisation du cinéma américain, décrit ainsi un mécanisme d'alertes et de sommations en direction des internautes, avec une phase répressive, mais seulement en étape cinq. Les Etats-Unis ont mené très tôt une guerre juridique au téléchargement illégal, avec des affaires emblématiques qui démontraient combien ces démarches pouvaient être lourdes et incohérentes pour des internautes condamnés lourdement. Un système de riposte graduée serait donc maintenant privilégié par les lobbys, après l'échec des lois Sopa et PIPA. Cela sonne étrangement alors que le pays qui a conçu ce mécanisme législatif est en passe de vouloir l'étouffer, la France.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
04 octobre 2012 à 12h10 | Peer2peer
2 octobre 2012
el

The Pirate Bay, une coupure et un imbroglio

Les serveurs du célèbre site The Pirate Bay, qui collecte et référence des...

Les serveurs du célèbre site The Pirate Bay, qui collecte et référence des liens Torrents, ont subi une coupure brutale hier. Les membres du site ont attribué cette extinction à un problème d'énergie, autrement dit une banale coupure d'électricité. Une explication qui semble loin de la vérité, car ce matin on apprend qu'en fait l'hébergeur de TPB a été l'objet d'un raide de la police suédoise. TPB avait dans un premier temps démenti cette information. Le site avait déjà été fermé une première fois en 2006. Pour une raison encore mystérieuse la police suédoise a donc saisi plusieurs serveurs chez PRQ, ce qui a causé un grand trouble sur le réseau. Les sites torrenthound.com, linkomanija.net, et tankafetast.nu ont également subi des coupures, étant hébergé également chez PRQ, le même prestataire.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
02 octobre 2012 à 12h41 | Peer2peer
1 octobre 2012
el

P2P : Le Japon dégaine la sulfateuse

Le Japon n'est pas connu pour être le pays du laxisme. Encore moins...

Le Japon n'est pas connu pour être le pays du laxisme. Encore moins maintenant qu'une loi a été votée pour punir les téléchargements illicites. Tout internautes de l'ile du soleil levant qui serait pris la main dans le réseau risque une peine de deux millions de yens (20 000 euros) et d'un maximum de deux ans de prison ! On se rapproche des 300 000 euros d'amendes et trois ans de prison de la loi française. Cependant, la loi française n'est pas appliqué dans les faits, la Hadopi prévient la plupart des cas de téléchargement de monsieur et madame tout le monde. Pour les autres, la loi aussi sévère soit elle s'applique comme l'a montré la condamnation récente des internautes de la Team Carnage.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
01 octobre 2012 à 17h46 | Peer2peer
17 septembre 2012
el

Le Top des films piratés

Chaque semaine, le site TorrentFreak publie un palmarès des films les plus piratés...

Chaque semaine, le site TorrentFreak publie un palmarès des films les plus piratés sur les réseaux P2P. Torrentfreak se défend d'offrir là des données qui intéresseraient les internautes qui souhaiteraient télécharger illégalement des films, en expliquant qu'il s'agit d'informations pour l'éducation - passons sur l'hypocrisie de l'affaire. Cela dit, ce classement est intéressant, car il apporte toujours quelque chose concernant les relations compliquées entre le piratage et les oeuvres. Ainsi, c'est le film Men in Black 3 qui arrive en tête devant Prometheus, le pensum "intelligent design" de Ridley Scott. Deux films qui ont connu une sortie consistante mais sans atteindre les sommets, comme ce fut le cas pour The Avengers par exemple, qui est déjà un des films les plus rentables de cette année. Prometheus a rapporté 386 millions de dollars dans le monde dont 126 millions seulement aux Etats-Unis, ce qui n'est cependant pas un échec pour un film dépassant les deux heures. Le film avec Will Smith a fait un peu mieux, avec 179 millions aux Etats-Unis, mais plus de 400 millions dans le reste du monde. Pour ces deux productions, il est compliqué de savoir si les internautes ont souhaité télécharger ces films pour en garder une copie, ou bien si certains les veulent pour enfin les visionner, mais sans payer, car pas suffisamment attirés. Même cas de figure avec Snow White and the hunter qui a réalisé 155 millions de dollars de chiffre d'affaires sur son marché local, mais se classe troisième du Top 10 du P2P. Enfin The Avengers, record de l'année avec plus de 600 millions de dollars de recettes n'est que huitième, et sixième sur la semaine passée, alors que le film existe en version VOD et DVD, ce qui est bien pratique pour en tirer de bonnes copies pour les réseaux pirates.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
17 septembre 2012 à 13h47 | Peer2peer
6 septembre 2012
el

Officialisation de la mission Lescure

La mission Lescure a été officialisée aujourd'hui. Nommée "mission de concertation sur les...

La mission Lescure a été officialisée aujourd'hui. Nommée "mission de concertation sur les contenus numériques et la politique culturelle à l'ère du numérique" pour ceux qui ne sont pas intimes, elle a reçu sa tant attendue lettre de mission et inauguré son site web dans la même foulée. Les conclusions de cette mission, attendues en mars 2013, aideront à la mise en place d'un "acte II de l'exception culturelle" qui sera propre aux contenus numériques.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
06 septembre 2012 à 16h01 | Peer2peer