el

Martin Ajdari, un pacificateur rue de Valois

Les derniers événements politiques ont laissé le cabinet de la rue de Valois...

Les derniers événements politiques ont laissé le cabinet de la rue de Valois dans une situation inconfortable. Les petites mains du ministère ne sont pas loin de la révolte, avec le sentiment que leur travail n'aboutit jamais. La ministre Aurélie Filippetti n'est pas forcément en cause, car par exemple, l'absence de visibilité sur la loi Création, dont nous avons révélé qu'elle pourrait être scindée en plusieurs parties pour disons "sauver les meubles", relève de la responsabilité de Matignon. Quoi qu'il en soit, la position de Laurence Engel n'était plus tenable, et le changement de directeur de cabinet, avec l'arrivée de Martin Ajdari, annoncée hier soir - en provenance de France Télévisions - est une bonne nouvelle pour tous. L'homme a la confiance de l'Elysée, et il connait les rouages de l'administration pour avoir été longtemps un commis de l'Etat au plus haut niveau. Sa première mission sera donc de remettre de l'ordre et de pacifier un climat quelque peu électrique. Ensuite, il devra trouver une solution décente pour la loi Création et le surplace législatif du ministère de la Culture et de la Communication.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
16 mai 2014 à 19h12 | Politique
29 avril 2014
el

Agnès Saal prend l’INA

Après avoir manqué le CNC, c'est finalement à l'INA qu'Agnès Saal est nommée...

Après avoir manqué le CNC, c'est finalement à l'INA qu'Agnès Saal est nommée par la ministre de la Culture et de la Communication. "J'ai proposé au président de la République et au Premier ministre de la nommer, car elle est unanimement reconnue et connaît bien la maison INA pour en avoir été l'administratrice», explique la ministre dans le Figaro. Agnès Saal, une proche d'Aurélie Filippetti, est actuellement directrice du Centre Pompidou - dont une déclinaison a ouvert dernièrement à Metz, la ville dans laquelle Aurélie Filippetti a été élu en seconde position sur la liste du maire Dominique Gros. Agnès Saal remplace donc Mathieu Gallet, le nouveau président de Radio France.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
29 avril 2014 à 13h27 | Politique
16 avril 2014
el

Jacques Toubon veut une fiscalité européenne sur le numérique

Lors des Rencontres Européennes de l'Adami, l'ancien ministre Jacques Toubon a appelé de...

Lors des Rencontres Européennes de l'Adami, l'ancien ministre Jacques Toubon a appelé de ses vœux une expérience européenne de la fiscalité. Il s'agit pour l'ancien député européen de remettre l'Europe dans la course avec les Etats-Unis. Et sur ce plan, Jacques Toubon estime que Barack Obama n'y est pas opposé, et que le président américain peut même être un allié face aux sociétés du numérique. "Mais la volonté politique ne s'est pas beaucoup manifesté et dans ce domaine on a l'impression que c'est un peu chacun pour soi", lâche quelque peu désabusé Jacques Toubon, à propos de l'Europe. "Si l'Allemagne et la France sont capables de travailler ensemble lors du prochain sommet en novembre, nous pouvons entamer le mur d'indifférence et même l'hostilité de certains états membres". Car, explique Jacques Toubon, il s'agit de faire de la politique culturelle une politique industrielle, malgré l'hostilité des "cercles dogmatiques de la commission".

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
16 avril 2014 à 17h00 | Politique
10 avril 2014
el

Xavier Niel et Anne Hidalgo à la Halle Freyssinet

Anne Hidalgo et Xavier Niel (qui a investi 170 millions d'euros) étaient ensemble...

Anne Hidalgo et Xavier Niel (qui a investi 170 millions d'euros) étaient ensemble à la Halle Freyssinet, pour présenter ce qui deviendra l'un des plus importants "incubateur" à start-up. Le bâtiment de la Halle Freyssinet, reconstruit sur les plans de l'architecte Jean-Michel Wilmotte, pourra accueillir jusqu'à 2600 entrepreneurs sur une surface de plus de 33.000 mètres carré. Un projet qui tient à coeur de l'entrepreneur qui s'est donc affiché aux côtés d'Anne Hidalgo, la nouvelle maire de Paris. Interrogé pour l'occasion sur les suites de l'affaire SFR, Xavier Niel a nié être intéressé par Bouygues Télécom, comme nous l'avions indiqué. Pourtant, la rumeur voulait que l'opérateur soit en discussion pour une reprise à un prix avoisinant les 5 milliards d'euros. Des discussions closes donc, si l'on en croit les déclarations du patron de Free.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
10 avril 2014 à 19h09 | Politique
9 avril 2014
el

La ministre de la culture au coeur d’un scandale

La ministre britannique de la Culture, Maria Miller a présenté sa démission. "Mon maintien au...

La ministre britannique de la Culture, Maria Miller a présenté sa démission. "Mon maintien au sein du cabinet de David Cameron risque de perturber son travail et de l'éloigner des tâches vitales du gouvernement", a déclaré la ministre du gouvernement de David Cameron, alors qu'elle était l'objet d'attaques incessantes depuis une semaine. Maria Miller est accusée d'avoir escroqué l'Etat en se faisant rembourser une partie d'un crédit contracté pour une résidence secondaire à Wimbledon, un quartier de Londres !

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
09 avril 2014 à 19h20 | Politique
7 avril 2014
el

Le CSA prêt à réguler le partage de la valeur

Lors du MIPTV qui s'est ouvert ce matin à Cannes, Olivier Schrameck, le...

Lors du MIPTV qui s'est ouvert ce matin à Cannes, Olivier Schrameck, le président du conseil supérieur de l'audiovisuel est revenu sur le rôle que l'institution devrait avoir pour affronter les mutations. Le président du CSA a souligné trois défis à relever : celui des données privées collectées par les sociétés qui pratiquent le "Bigdata" qui font peser une menace sur la vie privée; autre défi, le respect du pluralisme et de la diversité culturelle, et enfin "le troisième défi concerne le partage de la valeur, notamment entre producteurs, éditeurs et distributeurs". Sur ce dernier point, le président du CSA estime qu'il est primordial de savoir "à qui appartiennent les données collectées, notamment sur les réseaux sociaux, et leur partage doit-il donner lieu à rémunération ? Qui contrôle le choix des publicités insérées dans les programmes ? Comment assurer la portabilité des données, indispensable à une concurrence effective ?". Des questions qui sont aussi celles des chaînes de télévision qui voient arriver la télévision connectée ou la menace des OTT.  Pour Olivier Schrameck, cela ne surprendra personne, la solution est la régulation, et le CSA doit tenir la première place : "sur toutes ces questions, des garde-fous sont nécessaires et le régulateur peut jouer un rôle utile de médiateur voire d’arbitre".

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
07 avril 2014 à 17h10 | Politique
3 avril 2014
el

Le Forum de Chaillot : c’est pour demain

C'est réaffirmée dans ses prérogatives de ministre de la culture qu'Aurélie Filippetti arrivera...

C'est réaffirmée dans ses prérogatives de ministre de la culture qu'Aurélie Filippetti arrivera demain au Forum de Chaillot, auquel elle a convié tous les ministres de la culture européens ainsi que des représentants du secteur de la culture. Il s'agit de réunir dans un même lieu les parties prenantes de l'industrie et de la politique culturelles afin d'ouvrir le débat sur l'avenir de la culture en Europe, et ce quelques semaines avant les élections parlementaires européennes. Parmi les tables rondes, entre autres : "La culture, un atout économique et social pour l'Europe", ainsi que "La place du droit d'auteur dans le financement de la création à l'ère numérique". 

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
03 avril 2014 à 19h10 | Politique
2 avril 2014
el

Fleur Pellerin repêchée au commerce extérieur

Le soutien d'une partie des utilisateurs de Twitter a t-il compté ? Fleur...

Le soutien d'une partie des utilisateurs de Twitter a t-il compté ? Fleur Pellerin, désormais ex ministre délégué au numérique, serait nommée au commerce extérieur, à la place de Nicole Bricq. Ce nouveau rôle de secrétaire d'Etat serait annoncé la semaine prochaine. Le Monde et Reuters ont confirmé l'information. Fleur Pellerin serait rattachée à Laurent Fabius. Arnaud Montebourg aura t-il également une secrétaire d'Etat pour reprendre en direct le numérique ? Une éventualité tout à fait envisageable.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
02 avril 2014 à 18h19 | Politique
21 mars 2014
el

Les intermittents connaissent la chanson

Les intermittents sont très présents dans le secteur de la musique, plus que...

Les intermittents sont très présents dans le secteur de la musique, plus que dans les arts dramatiques, révèlent les chiffres publiés par le CPNEF-SV. La proportion est forte pour atteindre 44,1 % des artistes qui ont exercé une activité dans la musique (interprètes) contre 14,0 % dans le chant. En comparaison, les acteurs, et techniciens sont au nombre de 33 492 salariés, soit 24,1% de l’emploi artistique. Dans les négociations actuelles sur la branche des indemnités chômage, aucun accord n'a été signé entre les représentants syndicaux. Les intermittents ont d'ailleurs manifesté hier en marchant sur le siège du Medef.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
21 mars 2014 à 11h50 | Politique
19 mars 2014
el

Projet de loi création : le voile est levé

Haut Parleur, magazine destiné aux professionnels de la musique, révèle en exclusivité dans...

Haut Parleur, magazine destiné aux professionnels de la musique, révèle en exclusivité dans son numéro 4 le contenu du projet de loi Création, porté par le ministère de la Culture et de la Communication. Le projet, qui est actuellement en interministériel, couvre entre autres, la répartition des compétences des collectivités territoriales en matière d'enseignement artistique, ainsi que la création de "labels" publics pour des projets artistiques, afin de leur permettre d'obtenir des subventions. Grand absent du projet, cependant, le numérique, ce qui ne ravit pas une grande partie de l'industrie musicale.

Couverture de Haut Parleur #4 du 20 mars 2014

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
19 mars 2014 à 18h14 | Politique
13 mars 2014
el

Aurélie Filippetti a reçu la filière pour évoquer le CNM

A quelques semaines d'un remaniement annoncé par les médias, la ministre de la...

A quelques semaines d'un remaniement annoncé par les médias, la ministre de la Culture et de la Communication, Aurélie Filippetti a reçu les membres de Tous pour la musique. A menu de cette rencontre, le fameux centre national de musique, troisième mouture. Au Midem, la ministre avait surpris son monde en remettant ce projet sur la table - l'établissement public doit naitre sur le squelette du CNV, cette fois. Dans un communiqué commun, ADAMI, CSDEM, PRODISS, SACEM, SCPP, SNAM, SNEP et UPFI SPPF ont affirmé, sans ambages, "La maitrise du dossier (CNM) par la ministre est un signal encourageant vis à vis d’une filière qui demande à être accompagnée dans sa transition numérique". D'autant que selon TPLM la ministre et son cabinet aurait laissé entendre que les données compilées lors des missions précédentes sur le CNM pourraient servir. Enfin, la filière a donné rendez-vous à la ministre lors du Printemps de bourges, le 22 avril prochain.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
13 mars 2014 à 12h28 | Politique
27 février 2014
el

Et le Parlement de dire oui à la copie privée

Le vote ne devait être qu'une formalité. Le rapport de Françoise Castex sur...

Le vote ne devait être qu'une formalité. Le rapport de Françoise Castex sur la copie privée a été adopté par le Parlement européen, "à une large majorité", a précisé la SACD dans son communiqué. Le rapport de la député, qui vient de s'engager sous les couleurs de Nouvelle Donne, propose une harmonisation des différents régimes de copie privée, ainsi qu'un peu plus de transparence. Ce rapport vient redonner un peu plus de poids aux sociétés des ayants droit après le rapport de Vitorino, qui prônait une disparition progressive de ce régime. La modernisation de la copie privée sera l'un des chantiers des années à venir pour les Sacem et compagnie.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
27 février 2014 à 19h30 | Politique
26 février 2014
el

Une commission de plus sur le numérique

Le gouvernement des experts se profile toujours plus. L'Assemblée nationale prépare l'instauration d'une...

Le gouvernement des experts se profile toujours plus. L'Assemblée nationale prépare l'instauration d'une nouvelle commission pour débattre des sujets liés au numérique - il en existe déjà deux. Cette fois, selon Claude Bartolone, la commission sera chargée de veiller aux questions relatives au numérique et aux libertés privées - dont les sujets ont enflammé l'AN lors du vote du projet de loi militaire - mais aussi au développement de l'économie. La commission sera composé de 26 membres, dont 13 issus de la société civile. Cette commission pourra aussitôt plancher sur le projet de loi concernant les libertés numériques voulu par le gouvernement, prévu pour le début d'année, mais en retard. A noter que Eric Walter, secrétaire général de la Hadopi, avait proposé dans une tribune sur Rue89 la création d'une commission permanente, ce qui aurait plus de poids certainement : "Je soumets l’idée que Internet, le Web et le numérique aient toute leur place au Parlement, dans la forme d’une commission permanente dédiée. Cela appelle une modification de la Constitution puisqu’il s’agit d’en créer une neuvième quand celle-ci les limite à huit".

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
26 février 2014 à 14h18 | Politique
24 février 2014
el

Paolini, Tavernost, Meheut : les « 3 frères » chez Filippetti

La ministre de la Culture et de la Communication, Aurélie Filippetti, s'entretient mardi...

La ministre de la Culture et de la Communication, Aurélie Filippetti, s'entretient mardi 25 février à 12h15 avec Nonce Paolini, PDG du groupe TF1, Nicolas de Tavernost, président du directoire de M6 et Bertrand Meheut, président du groupe Canal+. Les "trois frères" de la télévision privée française, comme a qualifié la semaine dernière Nonce Paolini, le trio qu'il forme avec ses concurrents, avaient écrit le 11 février à la ministre pour lui faire part de leurs inquiétudes, comme l'a révélé le blog Immédias de l'Express. Ils dénonçaient la réglementation et la fiscalité qui pèsent sur leurs entreprises, à l'aube de l'arrivée de nouveaux acteurs comme Google, Apple, Netflix, qui peuvent s'affranchir de ces règles et viendront les concurrencer avec des services audiovisuels à la demande. La ministre semble donc prête à écouter leurs doléances. De là à y répondre...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
24 février 2014 à 16h52 | Politique
el

L’Hadopi, comme un boomerang

George Brandis, ministre des « arts » australien a estimé dans une déclaration récente que...

George Brandis, ministre des « arts » australien a estimé dans une déclaration récente que l’instauration d’une « riposte graduée » pourrait contribuer à la lutter contre le piratage des oeuvres. C'est dans la cadre d’une refonte du droit d’auteur en Australie, qu'une disposition législative du type Hadopi serait en préparation. Le modèle de l’Hadopi australien serait proche de ce qui avait été prévu aux Etats-Unis avec une implication plus importante des FAI pour sensibiliser les citoyens. Les représentants de l'industrie de la musique estiment que la lutte contre le piratage est devenue légitime au pays des Kangourous, car le fait que "la musique contribue à l'économie australienne", a été reconnue par George Brandis.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
24 février 2014 à 13h17 | Politique
21 février 2014
el

La grande loi Création, encore repoussée

Cela devient comique. La grande loi Création, qui doit refondre en partie les...

Cela devient comique. La grande loi Création, qui doit refondre en partie les textes sur le spectacle vivant et les arts plastiques, mais aussi reprendre le travail entamé par le rapport Lescure sur le numérique, n'est plus dans le calendrier du gouvernement. Ce projet de loi, dont il était annoncé en off qu'il serait sur le bureau du gouvernement à la mi février, serait maintenant présenté au conseil des ministres en juin... selon Les Echos. Une échéance relativement éloignée, qui n'est pas une véritable surprise, mais surtout ne règle pas les problèmes inhérents à ce projet de loi. Comme nous l'avions expliqué, il y a presque un an maintenant, le transfert de l'Hadopi au CSA est un risque politique. L'aile gauche du parti socialiste pourrait en effet trouver là un bon terrain d'entente avec l'opposition pour tout simplement désintégrer l'Hadopi. Une éventualité tout à fait plausible que le gouvernement ne peut se permettre d'affronter sans quelques garanties de la part des frondeurs. Or, pour l'instant, le travail parlementaire de la rue de Valois n'a pas abouti.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
21 février 2014 à 14h13 | Politique
17 février 2014
el

Presse : TVA à 2,1% c’est voté !

Après l'Assemblée nationale, c'est maintenant le Sénat qui a voté la loi sur...

Après l'Assemblée nationale, c'est maintenant le Sénat qui a voté la loi sur la TVA à 2,1% pour les sites de presse en ligne. Le texte présenté par Patrick Bloche et Bruno Le Roux a été voté dans l'urgence, comme prévu par le gouvernement. A partir du mois de février la TVA applicable aux services de presse en ligne est donc de 2,1%, mais on ne sait pas encore si cela aura un effet rétro-actif pour les sites comme Médiapart. Enfin, la France se met dans une situation illicite par rapport au droit européen en la matière, qui ne prévoit pas ces dérogations. La France devra batailler pour faire modifier la directive européenne sur les taux de TVA réduit.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
17 février 2014 à 19h37 | Politique
el

Filippetti défend les intermittents face au Médef

Dans une interview au Parisien de dimanche, Aurélie Flippetti a taclé le Médef qui...

Dans une interview au Parisien de dimanche, Aurélie Flippetti a taclé le Médef qui aurait eu, en proposant de supprimer le régime des intermittents dans le cadre des négociations sur l'assurance chômage, une "attitude agressive et scandaleuse". Selon elle, l'organisation patronale "veut tuer la culture". La ministre de la Culture en a profité pour rappeler que la culture pesait pour 3,2% du PIB de la France et représentait "presque 59 milliards d'euros de valeur ajoutée" et a mis l'accent sur la richesse créée par le secteur "Quand vous investissez un euro dans un festival ou un établissement culturel, vous avez 4 à 10 € de retombées économiques pour les territoires." Manifestement scandalisée par le fait que le Médef ait présenté les intermittents "comme des parasites", la tenante de la rue de Valois a contre-attaqué, estimant que celui-ci cherchait "bouc émissaire, car il est incapable de s’engager sur des contreparties au pacte de responsabilité proposé par le président". Elle a par ailleurs jugé "inévitable" le fait que ce régime soit déficitaire (encore qu'elle parle de 300 millions d'euros eu lieu du milliard "avancé par la Cour des comptes") puisqu'il s'adresse à "des gens plus précaires que les autres".

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
17 février 2014 à 12h17 | Politique
5 février 2014
el

Montebourg veut bouter Google hors de France

Les révélations prennent une tournure surprenante quand il s'agit de Google. Voici que...

Les révélations prennent une tournure surprenante quand il s'agit de Google. Voici que selon le site Internet de la radio Europe 1, le ministre Arnaud Montebourg serait prêt à mettre Google dehors si le géant refusait de localiser les "data", comprenez les données personnelles recueillies par le moteur de recherche, en France. Cette assertion, qui ressemble bien à ce que le ministre peut déclarer parfois avec un certain emportement, a semble t-il était démentie par son cabinet, mais le mal est fait comme l'on dit. Dernièrement, Le Point avançait que Bercy allait frapper Google d'une amende de 1 milliard d'euros, ce qui n'est pas une révélation ; la somme avait été évoquée en 2012. Le dossier n'aurait pas progressé, depuis, et il est fort possible que ces coups de boutoir médiatiques soient faits à dessein.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
05 février 2014 à 16h10 | Politique
3 février 2014
el

Pellerin veut renforcer la CNIL

"La sanction maximale que peut prononcer la Cnil, 150 000 euros, n'est pas...

"La sanction maximale que peut prononcer la Cnil, 150 000 euros, n'est pas à la hauteur des géants de l'Internet" a estimé Fleur Pellerin, ministre déléguée à l'Economie numérique, faisant notamment référence à l'amende infligée début janvier à Google (pour qui cette somme est très clairement dérisoire face à son bénéfice net de 12,9 milliards de dollars au quatrième trimestre 2013, et ne saurait suffire à l'inciter à mieux respecter et protéger la vie privée des internautes, ce qui n'a pas empêché la firme de Mountain View de faire appel, probablement surtout à cause de l'obligation d'afficher en page d'accueil une mention concernant cette condamnation pendant 48 heures). Par conséquent, la ministre souhaiterait que figure dans le prochain projet de loi sur le numérique une disposition permettant à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) de sévir avec plus de sévérité.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
03 février 2014 à 10h59 | Politique
24 janvier 2014
el

Aurélie Filippetti renforce l’aide « à l’écriture »

Lors du FIPA qui se tient à Biarritz, Aurélie Filippetti, la ministre de...

Lors du FIPA qui se tient à Biarritz, Aurélie Filippetti, la ministre de la Culture et de la Communication, a annoncé que le fonds d'aide à l'innovation audiovisuelle allait bénéficier d'un doublement des aides au "concept", qui passe de 500 000 à 1 millions d'euros. La SACD et la SCAM se sont réjouit de ces annonces, qui représentent "un geste important pour soutenir et accompagner les auteurs dans la phase de conception de leurs projets". La ministre a également insisté, après le discours prononcé lors des voeux, sur l'exploitation continue des oeuvres.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
24 janvier 2014 à 19h17 | Politique
23 janvier 2014
el

Aurélie Filippetti trace la route

Certainement pour calmer l'attente des milieux de la culture, Aurélie Filippetti s'est livrée...

Certainement pour calmer l'attente des milieux de la culture, Aurélie Filippetti s'est livrée à l'exercice de l'interview pour Libération. La ministre socialiste s'est donc exprimé sur les différents chantiers en cours. On retiendra surtout le flou qui entoure encore la future loi Création, dont le calendrier ne semble toujours pas établi. Celle-ci a déjà été retardée deux fois, en décembre dernier, et maintenant en février. La ministre ne se mouille pas plus, se contentant d'indiquer que l'inter-ministériel allait démarrer, et que les parlementaires seraient concernés en 2014. La contenu de la loi n'a pas tellement changé, il s'agit toujours pour la ministre d'acter le passage des pouvoirs de l'Hadopi vers le CSA... Avec cependant une variante, puisque cette fois tout le volet Drev (études) serait concerné, autrement dit l'Hadopi serait transposé à périmètre égal au CSA. Ce qui ne permettrait peut-être pas les économies souhaitées. Enfin, les artistes auraient toutes les raisons de se réjouir puisque la ministre a insisté sur le fait que le rapport Phéline ne resterait pas lettre morte et qu'en conséquence la gestion collective serait imposée par la loi si les discussions en cours achoppaient. Une menace que Frédéric Mitterrand en son temps avait aussi utilisée. Sans plus de résultat...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
23 janvier 2014 à 18h11 | Politique
6 janvier 2014
el

La SACD est d’accord pour que le CSA contrôle aussi le Web

Le CSA avait rendu un rapport sur les modifications à apporter au décret...

Le CSA avait rendu un rapport sur les modifications à apporter au décret SMAD avant la fin d'année. Ce rapport avait fait coulé beaucoup d'encre, sur le fait que le CSA voulait mettre au pas les sites de vidéo du Web, qui, parce qu'ils sont sur le Web, devraient être traités différemment qu'une chaîne ou un service audiovisuel ; une conception concentrationnaire du réseau des réseaux qui se manifeste périodiquement. En réalité le CSA applique, dans ce rapport, les mécanismes "donnant donnant" qui prévalent dans l'univers de l'audiovisuel, ou des accords entre production et diffusion permettent de maintenir une source de financement de la création. La SACD se montre ravie de la tournure voulue par le CSA. Dans une communication, la plus ancienne des société civile estime à propos des recommandations du CSA : "La SACD souscrit à cette proposition d’adaptation de la chronologie des médias suffisamment équilibrée et souple pour ne pas déstabiliser le système de financement des films par les diffuseurs", ou encore "la SACD partage également avec le CSA le souci d’assujettir aux dispositifs de soutien à la création tous ceux qui participent effectivement à la distribution de services audiovisuels, et notamment les plateformes communautaires lorsqu’elles fournissent des services proches de ceux d’un éditeur ou d’un distributeur". Reste maintenant à la rue de Valois de se faire entendre auprès du premier ministre et de l'Elysée pour engager ces modifications des décrets.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
06 janvier 2014 à 16h44 | Politique
el

Bonne nouvelle, le calendrier est encore renvoyé aux calendes grecques

Cela devient une sorte de running gag. Depuis sa prise de fonction, la...

Cela devient une sorte de running gag. Depuis sa prise de fonction, la ministre Aurélie Filippetti n'a qu'une obsession : en finir avec Hadopi. Et pour son plus grand malheur, la ministre voit régulièrement ses plans machiavéliques échoués. Le rapport Lescure ? Une somme, des dizaines de propositions, dont Aurélie Filippetti ne fera la publicité que pour trouver les arguments d'achever l'honnie institution. La loi Création ? Au chaud à la DGCA depuis des mois, elle devait être le point fort des arts vivants et du spectacle... Aujourd'hui, bien malin celui qui saurait dire ce que cette loi va contenir. Pas de chance une fois de plus, le transfert de l'Hadopi au CSA attendra. Dans sa communication de début d'année, le gouvernement a énoncé le calendrier législatif à venir, et la loi Création n'y est plus. La ministre avait prévenu qu'elle souhaitait une présentation au conseil des ministre en février, certainement pour avoir le plaisir d'en parler lors du Midem. A moins d'un retournement de dernière minute, cela ne sera pas le cas, et la loi pourrait être devant les parlementaire en fin d'année, au mieux. Ce qui ne fait pas du tout l'affaire de la DGCA qui piaffe de voir son texte englouti.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
06 janvier 2014 à 16h30 | Politique
19 décembre 2013
el

La loi Création s’éloigne encore davantage

Ce n'est pas un mystère, la rue de Valois est dans al seringue....

Ce n'est pas un mystère, la rue de Valois est dans al seringue. La grande loi "création" qui devait être présentée fin décembre, avant d'être décalée à février, pourrait finalement encore être remisée pour atterrir devant le parlement à l'automne, au mieux. C'est BFM TV qui avance cette nouvelle échéance. Depuis l'arrivée aux affaires d'Aurélie Filippetti, l'action du gouvernement en faveur de la culture n'a été que partie remise, se succédant les unes aux autres. Après le rapport Lescure, puis celui remis par Christian Phéline, sans compter l'impatience du CSA, l'action du gouvernement est au point mort, noyée par les échéances qui ne cessent de s'accumuler sans recevoir de solution. La loi Création est devenue ainsi un fourre tout dans laquelle devait se régler pèle-mêle le transfert d'Hadopi au CSA, la nouvelle régulation des SMAD, la rénovation du CSA, le partage de la valeur ou encore, son but initial, le spectacle vivant. Ce dernier est d'ailleurs la première victime de cet amateurisme de la rue de Valois.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
19 décembre 2013 à 19h34 | Politique
18 décembre 2013
el

Canal versera moins au CNC… contre l’avis du gouvernement

Un amendement a été voté hier au Parlement dans le cadre de l'examen...

Un amendement a été voté hier au Parlement dans le cadre de l'examen du projet de loi de finances rectificative (PLFR) par l'Assemblée nationale. Il permet à Canal + de baisser de 10 millions d'euros sa contribution au Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) par le biais de la TST. De quoi adoucir la claque de la hausse de la TVA qui devrait représenter un important manque à gagner en 2014, puisqu'elle devrait passer de  7% à 10%. Mauvaise nouvelle pour le CNC, qui voit donc environ un dixième de cette contribution lui échapper, mais aussi pour le gouvernement qui se voit défié par le Parlement et notamment par le président de la Commission des finances, Gilles Carrez, et le président de la Commission des Affaires culturelles, Patrick Bloche, qui se sont tous les deux prononcés en faveur de cet amendement contre son avis. Du côté des autres chaînes de télévision, l'amertume est grande, puisque plusieurs d'entre elles avaient tenté de voir leur contribution diminuée de la même manière, sans succès.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
18 décembre 2013 à 12h16 | Politique
10 décembre 2013
el

Montebourg clashe Niel sur Twitter

Après l'annonce ce matin de la décision de Free mobile d'inclure la 4G...

Après l'annonce ce matin de la décision de Free mobile d'inclure la 4G dans les forfaits à 2 euros, le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg s'est fendu d'un tweet assassin à l'attention de Xavier Niel,  vice-président d'Iliad, maison-mère du FAI et opérateur.

Une attaque en bonne et due forme que n'a pas vraiment apprécié, puisqu'il n'a pas tardé à répliquer aux accusations du ministre en le mettant face à son propre bilan au gouvernement.

Il a d'ailleurs été conforté dans ses affirmations par Olivier Gravelle, vice président chargé du marketing et des ventes chez Free qui a sorti les chiffres de l'Arcep sur l'emploi dans les télécoms.

 

Dans le même temps, quelques internautes facétieux ont pris un malin plaisir à rappeler à Arnaud Montebourg ses précédentes déclarations sur Free mobile. Lors du lancement de ce nouvel opérateur sur le marché, le ministre s'était en effet montré quasiment dithyrambique concernant les forfaits illimités présentés par Xavier Niel...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
10 décembre 2013 à 16h08 | Politique
6 décembre 2013
el

Taxe sur les reventes de fréquences, cette fois c’est la bonne

Cette mesure voulue par le gouvernement n'avait pas su trouver son chemin dans...

Cette mesure voulue par le gouvernement n'avait pas su trouver son chemin dans le dédale législatif depuis deux ans. Cette fois, l'amendement déposé par le député Christian Eckert prévoyant une taxe de 5 % sur la valeur d’une chaîne lors de la revente d'une fréquence obtenue gratuitement a été enfin votée. Ce texte est cependant relativement équilibré avec un abattement de 1 million d'euros accordé pour éviter de trop taxer les opérations dans le monde de la radio. La taxe devra être acquittée par l'acheteur. Cependant, cette mesure si elle est définitivement adoptée arrive un peu tard, puisque la plupart des groupes ont maintenant pris des positions solides dans le PAF, depuis la revente de Bolloré Média à Canal Plus.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
06 décembre 2013 à 18h07 | Politique
4 décembre 2013
el

Netflix à l’Elysée

Nous l'annoncions hier, et les choses n'ont pas trainé ! Des représentants de...

Nous l'annoncions hier, et les choses n'ont pas trainé ! Des représentants de Netflix ont été reçus à l'Elysée, dès ce matin. Selon Reuters, "Netflix voulait se renseigner sur les conditions juridiques de son éventuelle installation en France dans le cadre d'une tournée européenne de prospection". L'arrivée de Netflix a fait les gorges chaudes de la presse spécialisée le mois dernier. Des cabinets de chasseurs de tête sont en effet à la recherche de l'oiseau rare qui pourrait chapeauter les activités du service en ligne de vidéo. Cependant, Netflix fait face, pour le moment, à un environnement législatif qui fait la part belle aux chaînes, avec une chronologie des médias protectionniste pour ceux qui financent l'audiovisuel et le cinéma. Netflix a donc rencontré David Kessler, le conseiller élyséen sur les médias et la culture. Les représentants de la société américaines se sont également entretenus avec Pascal Rogard de la SACD. Netflix hésite actuellement pour sa future implantation entre la France et l'Allemagne. Une arrivée en France est rendue très compliquée dans les circonstances actuelles à cause de la réglementation, quand à l'Allemagne, le grand nombre de services de SVOD existants complique aussi la tâche.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
04 décembre 2013 à 12h47 | Politique
2 décembre 2013
el

CNC : Un amendement pour tout prendre

Décidément la validation de la TST-d par Bruxelles, cette taxe qui abonde le...

Décidément la validation de la TST-d par Bruxelles, cette taxe qui abonde le CNC en prenant aux FAI, déchaine les appétits et les initiatives. Ainsi, après l'UPFI, c'est le député Lionel Tardy, bien connu dans les milieux connectables, d'en remettre une couche. Dans un amendement, le député UMP, propose d'affecter dans le carde du projet de loi de finances 2014 les recettes de la TST-d au budget de l'Etat. Sans passer par la case CNC donc... Les milieux du cinéma apprécieront, eux qui se battent depuis plusieurs mois déjà pour que l'Assemblée Nationale ne capte pas le produit de la TST-d. Le gouvernement avait déjà privé le cinéma d'un surplus de recettes du CNC pour affecter la manne au désendettement de la France. Cette fois, le député a rédigé son amendement de manière différente : "afin de permettre à l’État de financer sur la base de ces ressources une série de mesures complémentaires en faveur de la culture, il est proposé d’affecter intégralement les revenus de la taxe TST au Budget général de l’État". Quand au CNC il devra se rabattre sur la rue de Valois pour combler le manque.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
02 décembre 2013 à 13h13 | Politique