Chronologie des médias : les propositions de Canal et TF1

Entre le rapport Lescure, celui, plus récent, du CSA et les voix qui partout se multiplient pour réclamer un changement rapide et radical dans la chronologie des médias, les chaînes de télévision se sentent forcément un peu bousculées. C'est sans doute ce qui a présidé à la tribune co-signée par Bertrand Méheut, PDG du groupe Canal Plus, et Nonce Paolini, son homologue aux rênes de TF1, dans Les Echos. Plutôt que de s'accorder aux propositions déjà formulées dans ces rapports, ceux-ci y vont de leur offre pour le moins timorée, ainsi, ils se disent "pas opposés à un avancement, à vingt-quatre mois après leur sortie en salle, de la possibilité d'exposer en vidéo à la demande par abonnement les films français ou étrangers non préfinancés et ayant réalisé moins de 100.000 entrées en salle en France." Et de jurer que "cette proposition concernerait plus de 50 % des films de première exclusivité qui sortent chaque année en France." Mais pour obtenir cette non-opposition", il faudrait, cela va sans dire, réduire les obligations qui sont les leurs en termes de financement du cinéma. Une vieille marotte dont on peut légitimement douter qu'elle aboutira cette fois. La balle est dans le camp du gouvernement.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct