Chronologie, la proposition faite à Netflix

18 mois ! Le cinéma est d'accord pour faire des concessions jamais vues sur la chronologie des médias à l'américain Netflix. La première fenêtre pour la SVOD (dont Netflix est le champion mondial) s'ouvrirait donc pour les films non pré-financés par les chaînes gratuites 18 mois après leur sortie en salles. Cela représenterait une centaine de films par an, et permettrait à l'américain d'avoir des contenus frais. En contre-partie, Netflix devrait, bien entendu, satisfaire quelques unes des demandes du septième art. La première  serait la mise en place d'obligations de financement et d'exposition des oeuvres françaises sur son service. Certains des organismes de la profession ne sont d'ailleurs pas contre une évolution de ces mécanismes, pour calmer l'incompréhension des dirigeants de Netflix face à cette bronca. Le pré-financement ne serait pas la panacée universelle, d'autres méthodes sont à inventer. Les dirigeants de Netflix rencontrent la ministre Aurélie Filippetti à partir de 17 heures. C'est le début d'un processus ardu qui pourrait au final permettre de moderniser la profession.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct