Convention collective du cinéma, décision à venir du Conseil d’Etat

Le verdict devrait tomber en fin de semaine de la part du Conseil d'Etat, saisi en référé par des syndicats de producteurs de cinéma afin de se prononcer sur une éventuelle suspension de l'application au 1er octobre de la très controversée nouvelle convention collective du secteur. Entendus vendredi dernier par les sages du Palais Royal, les signataires et les opposants au texte se sont de nouveau affrontés sur plusieurs points centraux, à savoir la représentativité du seul syndicat patronal signataire, l'API (qui compte en son sein les plus grands groupes comme UGC, Pathé ou Gaumont mais ne représenterait qu' 1% de la production française) mais aussi la mise en place d'un statut dérogatoire pour les films à petit budget. De leur côté, les pouvoirs publics estiment qu'il est urgent de mettre en application ce cadre de travail, dont l'élaboration et les négociations ont occupé une décennie entière, et ce afin de sortir les salariés de "l'insécurité juridique". Les opposants au texte (APC, SPI, UPF et APFP) représentent 95% de la production française et estiment que l'application de la nouvelle convention collective conduirait à la mise ne danger, voire l'extinction d'un quart de la production française.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct