DSA : Christel Schaldemose empêche Geoffroy Didier de s’exprimer sur les moteurs de recherche

Le trilogue politique sur le DSA, censé être le dernier, commencé il y a à peine une heure et demie est déjà tendu. La rapporteure parlementaire - Christel Schaldemose - a en effet empêché Geoffroy Didier de s'exprimer sur le sujet de l'application de l'obligation de retirer les contenus notifiés aux moteurs de recherche, dont Google. "Je ne souhaite pas entendre ce que vous avez à dire", a t-elle expliqué. Geoffroy Didier, en tant que rapporteur du texte pour la commission affaires juridiques, avait rendu une opinion allant dans le sens d'une intégration de Google dans toutes les obligations du DSA relatives aux hébergeurs. D'autres au Parlement, tels que Dita Charanzova, veulent en revanche que soit appliqué le régime des service de cache aux moteurs de recherche, ce qui les évincerait de certaines obligations, dont le retrait des contenus notifiés. Christel Schaldemose n'a jamais pris la parole clairement sur ce sujet, mais son assistante avait penché en réunion technique en faveur de la position défendue par Dita Charanzova. En empêchant Geoffroy Didier de parler aujourd'hui, elle marque sa préférence pour une minimisation des obligations de Google dans le cadre du DSA. Rappelons que la Commission européenne et nombre d'Etats membres, dont la France, soutiennent une position proche de celle de Geoffroy Didier.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct

Les commentaires sont fermés.