Exception culturelle : Victoire au finish de François Hollande (màj : De Gucht tacle Aurélie Filippetti sur Twitter)

Jean-Marc Ayrault s'était montré intraitable devant les députés. Le premier ministre avait réaffirmé l'intransigeance de la France pour les prochaines négociations commerciales avec les Etats-Unis. Un refus de la commission d'exclure l'exception culturelle de ce round de discussion aurait déclenché un veto de la France. François Hollande jouait gros donc lors de la réunion du conseil de l'Europe cet après-midi. Alors que celle-ci se poursuivait tard, et que beaucoup prenait le pari d'un report, la décision a été prise de ne pas inclure l'audiovisuel et la culture dans le mandat, qui est confié au Flamand Karel De Gucht. Ce dernier ainsi que le président de la commission, Barroso étaient favorables à une négociation comprenant les biens culturels avec les États-Unis. La plupart des pays de l'Union étaient de leur avis, sauf la Belgique et la Grèce. L'Allemagne et l'Angleterre ont pesé de tout leur poids pour faire pencher la balance, en vain. Le vote du Parlement européen et la prise de position très claire de son président Martin Schulz, favorable à une exclusion de la culture des négociations, et la menace de veto française ont emporté le morceau. Les discussions avec les États-Unis commencent en juillet.

- Mise à jour : visiblement vexé le commissaire De Gucht ne lâche pas le morceau, estimant qu'il peut encore discuter avec les américains les sujets audiovisuels. En atteste ce tweet de son porte-parole qui se permet de réprendre la ministre française de la Culture et de la Communication Aurélie Filippetti sur le réseau social. Lire le mémo de l'union qui prévoit bien la possibilité de discuter de nouveaux éléments tout en restant dans ce mandat...

 

Partagez sur Facebook
Image du lien direct