Facebook fait face au fisc français

Après Google, Apple et plus récemment Amazon, voilà qu'on apprend que le dernier des "GAFA" est aussi visé par une enquête du fisc français, décidément remonté à bloc face aux géants du numérique, et qui semble oublier, c'est surprenant, les "optimisations" pratiquées par les entreprises dans d'autres domaines. Selon une information de L'Expansion, "la Direction nationale des enquêtes fiscales et les Douanes ont procédé cet été à une perquisition du nouveau siège parisien de Facebook". Des documents auraient été saisis, et ce afin de "recalculer les montants de l'impôt sur les sociétés et de la TVA dus par le réseau social". Il faut dire qu'en 2010, alors que Facebook enregistrait 1,55 milliard d'euros de chiffre d'affaires mondial, seuls 2,8 millions étaient déclarés en France. Pis, en 2011, Facebook n'a pas publié ses résultats pour la France, tandis qu'un cabinet estimait que l'entreprise de Mark Zuckerberg sous évaluait ses revenus britanniques, les divisant par huit et déclarant le reste en Irlande, terre d'accueil fiscale par excellence pour les multinationales soucieuses d'optimisation.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct

Les commentaires sont fermés.