France Télécom devient Orange

France-Télécom devrait disparaître définitivement le 1er juillet, du moins si l'assemblée générale décide aujourd'hui de renommer l'opérateur en Orange, nom jusqu'alors réservé à la filière mobile et Internet, qui a bien sûr supplanté la branche téléphonie fixe. Mais au delà, cela signifie que la compagnie de Stéphane Richard est décidée à se diversifier en dehors des simples réseaux, fussent-ils 4G, pour axer la stratégie de l'entreprise sur les services (et peut-être avec des équipes de dépanneurs hi tech, selon une source citée par BFMTV),  un changement de paradigme que l'on avait déjà pu pressentir de manière embryonnaire lors de la conférence en novembre 2012.  Du côté des syndicats, ce changement, auquel le dirigeant se voit forcé au vu des piètres résultats de ces derniers mois comme des échecs successifs à redresser la barre, ne plaît pas du tout, et plusieurs dénoncent la perte d'un repère symbolique, ce mot France dans le nom de l'entreprise qui signifie son rattachement à l'Etat. Mais derrière cette grogne, il y a évidemment la peur d'une baisse de la participation de l'Etat (actuellement actionnaire majoritaire avec 27% des parts).

Partagez sur Facebook
Image du lien direct

Les commentaires sont fermés.