Gestion des données administratives : une réalité décevante

Le gouvernement est en train de mettre en place sa feuille de route sur la gestion des données des administrations. Pour évaluer ce qui reste à faire en la matière, Invenis a mené une enquête auprès d'elles. Le constat est édifiant : 60% des administrations s’estiment en retard en matière de données, quatre acteurs publics sur dix pointent un manque de compétences et près de 70% des sondés affirment que la circulaire Castex d'avril 2021, qui prône une meilleure circulation des données entre administrations, n’a eu aucun impact immédiat. Si 58% des sondés affirment analyser leurs données en vue d’améliorer les politiques publiques, 93% se jugent peu ou pas matures dans ce domaine. Pour 54% des personnes interrogées, le manque de compétences et d’outils est le principal frein dans le traitement des données publiques.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct

Les commentaires sont fermés.