Google : Almunia jette l’éponge

Le commissaire Almunia avait bien envie de clore le dossier Google avant la fin de son mandat avec une solution à l'amiable, mais cela n'aura probablement pas lieu. Son porte parole Antoine Colombani nous avait dit, en mai dernier : "nous allons expliquer à chacun des plaignants de façon détaillée pourquoi nous considérons à ce stade que les concessions que nous avons obtenu de Google sont à même de résoudre les quatre problèmes de concurrence que nous avons identifié dans le cadre de l'enquête". Cependant, devant les préoccupations - dont certaines sont nouvelles et ont été exprimées cet été - des plaignants dans cette affaire, le commissaire à la concurrence, qui laissera les rênes à son successeur au mois de novembre, a du abdiquer. Il a admis dans une interview auprès de Bloomberg TV que "la commission essaie d'obtenir de la part de Google des solutions pour répondre à ces arguments solides (de ses concurrents)». La balle est donc à nouveau dans le camp de Google, qui devra proposer, encore une fois, des engagements supplémentaires. Cette affaire dure déjà depuis un bout de temps : le moment se rapproche où la Commission devra prendre une décision, que les propositions de Google pour rassurer ses concurrents suffisent ou non.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct

Un commentaire sur cet article

  1. Ping : News Corp vs Google, le retour - ElectronLibreElectronLibre