Google brade Motorola à Lenovo

On a appris cette nuit la vente de la partie mobiles hardware de Motorola par Google à Lenovo pour 2,91 milliards de dollars. La firme de Mountain View avait racheté Motorola en 2012 pour 12,5 milliards de dollars, et on aurait donc tôt fait de conclure que cette vente à perte est une forme d'aveu d'un échec sur la stratégie des fusions-acquisitions menée par la compagnie de Larry Page. Ce serait aller en peu vite en besogne et oublier que Google conserve, après cette vente, les quelque 17 000 brevets (sans compter plus de 7 000 brevets en attente) ainsi que toute la partie recherche et développement regroupée sous le nom de Motorola Advances Technology. Or, comme le rappelle le site Frandroid, Google aurait déjà, au travers de ventes au détails de diverses parties de Motorola Mobility et de multiples restructurations, récupéré 10,95 milliards de sa mise initiale, ce qui ramène le prix desdits brevets à 1,55 milliards alors que leur valeur aurait été évaluée à 5,5 milliards de dollars l'an passé. Au final, il semble bien que Google soit déterminé se développer dans la propriété intellectuelle comme on a pu le voir avec le deal récemment passé avec Samsung, une idée que vient renforcer la rumeur selon laquelle la compagnie serait sur le point d'abandonner la gamme Nexus. Pourtant, dans sa déclaration, Larry Page assure qu'il n'est pas question d'abandonner le hardware, précisant que "la dynamique et la maturité des marchés des appareils portables (comme les Google Glass, ndlr) et des terminaux à domicile, par exemple, sont très différentes de celles de l'industrie du mobile".

 

Partagez sur Facebook
Image du lien direct

Les commentaires sont fermés.