Hulu n’est pas à vendre (à moins que…)

Le service de vidéo en streaming par abonnement Hulu ne serait toujours pas à vendre selon le site AllThingsD, qui affirme toutefois que des acheteurs se seraient manifestés et rappelle qu'après avoir été mis sur le marché il y a deux ans, le site de VOD en avait été retiré il y a un an, faute de propositions intéressantes pour ses deux actionnaires principaux, Disney et NewsCorp. Entre temps, le service a enregistré une hausse de 65% de son chiffre d'affaires en 2012 et passé la seconde sur le développement de ses contenus originaux, une voie que semblent décidés à emprunter de nombreux acteurs du marché, comme son principal rival aux Etats-Unis Netflix, ou encore comme Amazon. Et la concurrence n'est pas près de s'apaiser avec la rumeur d'une entrée de Spotify sur le marché. Toujours est-il qu'Hulu a su s'imposer dans plusieurs pays, et AllThingsD rapporte des propositions plutôt informelles de la part de Yahoo ou d'Amazon, justement, pour mettre la main sur ce service. Autre acheteur potentiel, Ross Levinsohn, qui convoitait déjà Hulu alors qu'il dirigeait Yahoo en 2011 et serait toujours intéressé maintenant qu'il travaille au sein du fonds d'investissement  Guggenheim Partners. Aucune offre formelle n'aurait cependant été déposée et pour cause, Disney et NewsCorp peinent toujours à se décider sur le business modèle et continuent d'osciller entre le financement par la publicité et le modèle sur abonnement. Avant que cet épineux dilemme ne soit réglé, il y a peu de chances qu'un rachat soit réellement envisagé.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct

Un commentaire sur cet article

  1. Ping : Hulu attise les convoitises | ElectronLibre