Humour : Netflix signe des contrats d’exclusivité plus courts

Les années de l'abondance semblent passées : Netflix commence à signer des contrats d'exclusivité plus courts sur certaines formes de contenus. Le Wall Street Journal a annoncé aujourd'hui qu'au lieu d'acheter les droits des spectacles d'humour pour une quinzaine d'années, la plateforme demande à présent des licences de seulement deux ans, et rémunère les comédiens 200 000 dollars par épisode. "Ces derniers mois, Netflix a commencé à accorder à certains humoristes des licences de deux ans pour de nouvelles émissions spéciales, pour un montant d'environ 200 000 dollars, plutôt que de les acheter directement, ce qui est plus onéreux, selon les personnes interrogées. Auparavant, de nombreux humoristes recevaient un paiement forfaitaire - souvent jusqu'à 1 million de dollars - qui les aidait à payer les coûts de production", explique le WSJ. Cette tendance des plateformes à dépenser moins s'étend aussi sur le nombre de territoires sur lesquels elles rachètent les droits. Il y a quelques années, elles achetaient systématiquement les droits monde, alors qu'à présent elles tendent à limiter le nombre de territoires sur lesquels elles achètent, comme l'expliquait Cécile Lacoue du CNC il y a quelques jours à l'occasion d'un évènement d'Unifrance à Biarritz.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct

Les commentaires sont fermés.