Le Prodiss fait sa liste de rentrée

L'assemblée générale annuelle du Prodiss se réunissait hier, occasion pour l'organisation du représentant des acteurs du live de livrer "ses attentes à l’égard des pouvoirs publics et de l’ensemble des acteurs du secteur". Sans surprise, le financement du CNM est le premier item de la liste de rentrée du Prodiss, qui annonce soutenir la "taxe streaming" : "aux côtés d’une partie importante de la filière musicale, le Prodiss appelle à l’instauration d’une contribution des acteurs de la diffusion en ligne affectée au Centre national de la musique. Cette contribution redistributive servirait, comme la taxe sur la billetterie existante, à alimenter un système de financement favorable à la diversité musicale et à la souveraineté culturelle." Le Prodiss estime également que "si le développement de l’offre virtuelle représente une opportunité d’innovation et de collaboration indéniable, il ne peut pas se faire au détriment de tout l’écosystème physique de la filière puisqu’il repose sur l’expérience réelle" et demande aux pouvoirs publics de "réviser la chaîne de valeur, en reconnaissant un droit de propriété intellectuelle pour le producteur de spectacles". Cette demande de droit voisin pour les producteurs de spectacles revient régulièrement à l'affiche.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct

Les commentaires sont fermés.