L’optimisation fiscale d’Apple de nouveau sur la sellette – MacBidouille.com

Dans ces périodes où les états occidentaux sont de plus en plus difficiles à combler, ce que l'on appelle les optimisations fiscales des entreprises sont de plus en plus critiquées. BusinessInsider est revenu sur Apple, qui attire beaucoup les regards (comme d'autres, Microsoft ou Google par exemple) car faisant d'énormes bénéfices mais ne payant pratiquement pas d'impôts.L'analyse précise des résultats dévoilés par Apple montre que la société aurait dans le seul quatrième trimestre fiscal 2012 envoyé 11 milliards de dollars dans des paradis fiscaux.Au total, en Angleterre, aux Etats-Unis et dans la plupart des pays occidentaux, la société arriverait à ne payer que moins de 2% d'impôts sur ses bénéfices, chiffre à comparer aux 24% exigés en Angleterre, 33% en France ou 35% aux Etats-Unis.

Lire la suite
Partagez sur Facebook
Image du lien direct

Les commentaires sont fermés.