el

Bitcoin en perte de vitesse

La monnaie virtuelle, qui enregistrait ces dernières semaines une hausse sans précédent de...

La monnaie virtuelle, qui enregistrait ces dernières semaines une hausse sans précédent de sa valeur face au dollar (de 2$ à 48$!) au point qu'on parlait déjà de verser, pour certains acteurs des nouvelles technologies, une partie de leur salaire sous cette forme, rencontre depuis quelques jours des problèmes techniques qui ont obligé Mt.Gox, la bourse où s'échange cette monnaie, à fermer les dépôts et à vendre massivement tandis que le cours a dégringolé de plus de 23%. Cela devrait prendre fin d'ici la fin de la journée, mais en attendant, Mt.Gox incite à ne pas échanger de Bitcoin.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
12 mars 2013 à 9h37 | So_amazing
11 mars 2013
el

Cinéma : 21% d’entrées en moins en février 2013 !

La fréquentation des salles obscures en France plonge en ce début d'année 2013....

La fréquentation des salles obscures en France plonge en ce début d'année 2013. Selon le CNC, la fréquentation des salles de cinéma en France au mois de février 2013 aurait atteint 13,87 millions d’entrées, soit 21,0 % de moins qu’en février 2012. Il y a eu 28,31 millions d’entrées au cours des deux premiers mois de l’année, soit 16 % de moins que sur la période janvier-février 2012. Sur les 12 derniers mois écoulés, les entrées dans les salles sont estimées à 198,85 millions, ce qui constitue une diminution de 7,3 % par rapport aux 12 mois précédents. Toujours sur les deux premiers mois de l'année, la part de marché des films français a baissé de 10,9 % par rapport à février 2012 et de 3% sur un an. Celle des films américains a augmenté de 19,3 % par rapport à février 2012 et de 3% sur un an. Sur les 12 derniers mois, la part de marché des films français est estimée à 38,4 %, celle des films américains à 48,3 % et celle des autres films à 13,3 %.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
11 mars 2013 à 19h17 | So_cult’
el

OVH en Amérique : un billet à 140 millions d’euros

L'hébergeur français OVH a annoncé aujourd'hui une levée de fonds de 140 millions...

L'hébergeur français OVH a annoncé aujourd'hui une levée de fonds de 140 millions d'euros. Dans ce pool bancaire figurent 10 établissements, parmi lesquels BNP Paribas, Crédit Agricole et HSBC. L'opération a été conseillée par PMG Corporate Finance et Nabarro & Hinge. Cette somme doit permettre à l'hébergeur français de consolider sa position en Europe mais aussi de développer son activité au Canada et aux Etats-Unis. Le directeur financier d'OVh.com, Nicolas Boyer, déclare que ces fonds financeront "70% des investissements à venir en Europe et en Amérique du Nord, le reste étant autofinancé". Déjà présent au pays d'Oncle Sam, OVH projette notamment dans les 2 ans à venir l'installation de 3 de Data Centers, probablement en Oregon. Cet Etat à la fiscalité avantageuse accueille déjà les centres hébergeant les données de Facebook et d'Apple.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
11 mars 2013 à 17h34 | Web 1,2,3
el

Free : fin de l’itinérance pour 2018

Voilà qui ne va pas faire les affaires d'Orange, qui se plaint de...

Voilà qui ne va pas faire les affaires d'Orange, qui se plaint de l'arrivée sur le marché de Free mobile mais empoche sans broncher les centaines de millions d'euros du contrat d'itinérance. L'Autorité de la concurrence a en effet estimé que cet accord ne saurait se prolonger au delà de 2016 ou 2018 "car elle présente des risque concurrentiels", et enjoint donc l'Arcep à vérifier de très près "que Free est sur une trajectoire d'investissement compatible avec les obligations de sa licence", c'est à dire que l'opérateur mobile d'Iliad est bien en train de déployer son propre réseau en dehors de celui d'Orange. En novembre dernier, et selon les chiffres de l'Arcep, Free couvrait déjà plus de 37% du territoire en 3G, soit plus de 10% qu'en début d'année. Un rythme qu'il faudra accélérer pour que Free couvre l'ensemble ou presque de la France d'ici la fin de son accord d'itinérance, ce qui est clairement dans son intérêt au vu des tarifs pratiqués par Orange pour l'utilisation de ses infrastructures.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
11 mars 2013 à 14h48 | So_amazing
el

Du gros (et bon) son chez Radio France

Le groupe de radio public fait de l'oeil (ou plutôt de l'oreille) aux...

Le groupe de radio public fait de l'oeil (ou plutôt de l'oreille) aux mélomanes et auditeurs en lançant son "nouvOson", une plateforme accessible par tous les navigateurs web ainsi que sursmartphones et tablettes, et propose la diffusion en streaming et en multicanal (ou son 5.1) de documentaires, fictions, émissions ou concerts. Une écoute tridimensionnelle particulièrement intéressante pour les sonophiles qui souhaitent écouter comme s'ils y étaient leurs programmes favoris. Pour le groupe Radio France, il s'agit d' "une évolution majeure en termes de qualité et de sensations. Cette nouvelle technique d’enregistrement est aussi, (...), l’occasion de valoriser un patrimoine radiophonique sans équivalent".

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
11 mars 2013 à 12h56 | Old fashion media
el

Le « Harlem Shake » a un problème de copyright

La dernière vidéo virale à la mode, le (tristement?) célèbre "Harlem Shake", qui...

La dernière vidéo virale à la mode, le (tristement?) célèbre "Harlem Shake", qui a même été mis à l'honneur par Youtube comme le Gangnam Style avant lui, pourrait se voir confronté à un petit souci... de droit d'auteur. Il semblerait en effet que plusieurs des samples utilisés dans le mix de Baauer le soient sans l'accord des artistes, comme l'a révélé le New York Times. Hector "El Father" Delgado et MC Jayson Musson n'auraient probablement rien découvert sans l'écho qu'a donné Internet à ce titre, originellement sorti sur un label de seconde zone et qui aurait du passer en dessous du radar. Mais avec plus d'un milliard de téléchargements du titre, il est désormais question d'une jolie somme d'argent, et les deux artistes sont actuellement en négociation avec le label Mad Decent pour recevoir leur royalties.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
11 mars 2013 à 9h18 | So_cult’
8 mars 2013
el

La branche édition de NewsCorp aura de quoi tenir un hiver

NewsCorp est en train de séparer sa branche édition, pauvre financièrement, de sa...

NewsCorp est en train de séparer sa branche édition, pauvre financièrement, de sa branche télévision câblée, très bénéficiaire. Grâce à un dossier déposé à la Securities and Exchanges Commission dans ce cadre, le New York Times a pu apprendre que la nouvelle entité, qui conservera le nom de NewsCorp et qui rassemblera notamment les journaux du groupe, bénéficiera d'un épongeage total de dettes et d'une dotation de  2,6 milliards de dollars en cash. Ce qui n'est pas tellement, lorsque l'on sait que la perte de là branche édition du groupe de Rupert Murdoch pour 2012 seulement s'est élevée à 2,1 milliards de dollars...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
08 mars 2013 à 17h58 | Non classé, Old fashion media
el

Google liquide 10% des effectifs Motorola

Selon les informations du Wall Street Journal, Google s'apprêterait à sabrer de nouveau...

Selon les informations du Wall Street Journal, Google s'apprêterait à sabrer de nouveau dans les employés de sa division Motorola Mobility, et ce seraient plus de 10% des salariés (1200 postes) qui devraient être visés cette fois, aux Etats-Unis, en Chine et en Inde. Un mail reçu par les équipes de Motorola explique "bien que nous soyons très optimistes à propos des nouveaux produits que nous développons, nous devons toujours faire face à des défis" et de préciser "nos coûts sont trop élevés, et nous évoluons dans des marchés où nous perdons de l'argent quand nous ne sommes pas compétitifs."  En août dernier  Motorola avait déjà annoncé la suppression de 20% de ses effectifs d'alors, soit 4000 postes passés à la trappe.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
08 mars 2013 à 12h05 | So_amazing
el

Pandora : l’embellie et le changement de tête

Jeudi, Pandora a fait une double annonce choc, avec des revenus en hausse...

Jeudi, Pandora a fait une double annonce choc, avec des revenus en hausse de 54% sur le quatrième trimestre 2012 soit 125,1 millions de dollars (bien au dessus des attentes du marché à 122,8 millions), et la partie mobile en très bonne santé, puisqu'elle enregistre, sur la même période, une multiplication par 2 pour atteindre 80,3 millions de dollars. La compagnie a toujours du mal à faire rentrer des bénéfices ou du moins à les faire progresser, mais sa part de marché atteint désormais 8% aux Etat-Unis, et ces derniers résultats ont fait bondir de 20% son titre en Bourse. Et l'embellie devrait se poursuivre au premier trimestre 2013, puisque Pandora prévoit un chiffre d'affaires entre 120 et 125 millions de dollars, au-dessus, encore une fois, des attentes du marché, qui prévoit, lui, 119,5 millions. Mais le coup de tonnerre vient surtout de la décision de la compagnie de se séparer de son CEO, Joseph Kennedy, après 10 ans de bons et loyaux services. Un remplaçant serait déjà recherché, et plutôt qu'un musicien de formation, les observateurs espèrent que la nouvelle tête pensante sera issue du monde de la radio et solide sur le domaine de la publicité, principale source de revenus de cette webradio.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
08 mars 2013 à 10h19 | So_cult’
7 mars 2013
el

iTunes offrirait deux fois moins que Pandora

iStream ? Possible, en attendant que la rumeur se vérifie, les premières informations...

iStream ? Possible, en attendant que la rumeur se vérifie, les premières informations "business" commencent à apparaître sur la toile. Selon la presse américaine Apple se serait montrée particulièrement pingre dans les discussions préliminaires concernant les taux de reversement. La firme de Cupertino proposerait 6 cents pour le paquet de 100 streams basé sur un financement publicitaire. C'est deux fois moins que les prix de Pandora. Les labels auraient refusé. Cependant, on peut aussi s'interroger sur la réalité d'un service de streaming de musique en ligne créé par Apple en se fondant sur la vente de publicités. Apple s'est doté avec iAd d'un embryon de régie publicitaire qui n'a pas vraiment été couronné de succès, en prenant le parti pris de communication haut de gamme et onéreuse. Rien qui ne soit vraiment compatible avec un service de type musique streamée. De plus, Apple propose déjà un abonnement pour la musique avec iTunes Match. Il y a fort à parier que iStream serait proche de ce modèle.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
07 mars 2013 à 18h49 | So_cult’
el

Mediapart stagne dans le vert

Ce matin, le pure-player d'Edwy Plenel présentait ses résultats pour 2012, ainsi que...

Ce matin, le pure-player d'Edwy Plenel présentait ses résultats pour 2012, ainsi que sa nouvelle version qui doit voir le jour le 16 mars. Pour la deuxième année d'affilée, le site est  réalise un exercice rentable avec 5,97 millions d'euros de chiffre d'affaires et un bénéfice net de 700 000 euros. Le pari est donc réussi, d'où le satisfecit du moustachu patron de ce média qui estime que son lectorat a surement apprécié sa ligne éditoriale restée indépendante sous la gauche grâce à l'affaire Cahuzac. Là où le bât blesse, c’est du côté des abonnements qui sont en baisse, avec seulement 851 nouvelles souscriptions individuelles, et plus de 5000 abonnements collectifs de moins qu'en 2011 enregistré à la fin de l'année 2012. Cela, Plenel l'explique par des problèmes de prélèvements par carte bancaire, ajoutant même "Sans ces problèmes, Mediapart compterait 80.000 abonnés au lieu de 60.000". Une excuse qui semble un peu faible, surtout pour justifier les prévisions sur 2013 : un chiffre d'affaires de 6 millions, certes, mais seulement 400 000 euros de bénéfice net.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
07 mars 2013 à 14h47 | Old fashion media
6 mars 2013
el

Mission numérique pour Le Monde

Après l'élection vendredi de la nouvelle directrice des rédactions du Monde, Natalie Nougayrède,...

Après l'élection vendredi de la nouvelle directrice des rédactions du Monde, Natalie Nougayrède, Louis Dreyfus, invité du Buzz Média Orange-Le Figaro, expose les missions qui seront les leurs pour les mois à venir : qualité éditoriale, révolution numérique et rentabilité. Côté numérique, un domaine sur lequel Nougayrède a d'ores et déjà été mise en garde par les journalistes du monde interactif, Dreyfus insiste "il faut accélérer la mutation et passer d'un virage à une vraie révolution". D'ailleurs, celle qui succède à Érik Izraelewicz devra prendre en main très rapidement la refonte de la zone abonnés "enrichie avec de nouveaux usages, de nouvelles fonctionnalités et de nouveaux contenus", et qui est prévue pour début avril. Parmi ses autres missions à moyen terme, Louis Dreyfus cite également le lancement, trois semaines après la nouvelle version de la partie payante du monde.fr, d'un cahier économique quotidien, une façon de concurrencer, sur son terrain, Le Figaro et ses réputées pages saumon. Concernant la rentabilité du journal, Louis Dreyfus annonce que le résultat d'exploitation 2012 est bénéficiaire  pour la seconde année consécutive, mais estime que "c'est insuffisant pour nous garantir des soubresauts du marché. Il faut donc pousser les feux en termes économiques."

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
06 mars 2013 à 17h36 | Old fashion media
el

Hadopi – CGT, la guerre est déclarée

Ce mercredi, on apprenait par L'Expansion que la CGT-Culture avait assigné la Haute autorité...

Ce mercredi, on apprenait par L'Expansion que la CGT-Culture avait assigné la Haute autorité pour la diffusion des oeuvres et la protection des droits sur Internet (Hadopi) devant le tribunal administratif de Paris. Le syndicat estime que l'autorité n'a pas respecté la procédure pour la dissolution de ses "Labs" et aurait par ailleurs abusé des contrats à durée déterminée. "Nous n'avons été ni informés, ni consultés sur la fermeture des Labs, comme le droit l'exige" précise ainsi Vicent Krier, le secrétaire national de la CGT Culture, qui juge par ailleurs que le CDI, qui ne concerne que 10 personnes au sein de l'autorité  "devrait être la règle dans une administration" et il demande à être reçu par Aurélie Filippetti pour lui exposer ces problèmes. Du côté de la Hadopi, on met en avant le statut particulier de cette institution  une des 5 autorités publiques indépendantes en France : "il y a un corpus de règles existant et il est respecté". Mais l'affaire pourrait bien se retourner contre la CGT-Culture, loin de remporter l’adhésion des agents. Chez Numérama, on évoque l'hypothèse d'un conflit non pas social mais bien personnel,  et deux ex-agents de la Hadopi, libérées de leur devoir de réserve, se sont déjà exprimées à ce sujet sur Twitter.

 

 

 

 

 

 

 

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
06 mars 2013 à 13h14 | Politique
el

Culture numérique : le milliard, le milliard!

Selon les derniers chiffres publiés par l'institut GfK, les ventes de biens culturels...

Selon les derniers chiffres publiés par l'institut GfK, les ventes de biens culturels dématérialisés seraient sur le point de dépasser le milliard d'euros de revenus annuel en France, puisqu'elles s'affichent à 943 millions d'euros pour 2012, contre 767 millions en 2011 et à peine 590 millions en 2010.  Une progression appréciable, donc, mais qui ne parvient pas à endiguer l'hémorragie dans les ventes de livres, films, jeux vidéo ou musique sur des supports matériels, qui sont en baisse de 6% à 6,9 milliards d'euros, portant donc le marché culturel total à 7,9 milliards, ce qui représente une chute de 3% par rapport à 2011.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
06 mars 2013 à 11h36 | So_cult’
el

Microsoft encore à l’amende [MàJ]

La compagnie de Redmond risque à nouveau plusieurs centaines de millions d'euros d'amende...

La compagnie de Redmond risque à nouveau plusieurs centaines de millions d'euros d'amende pour n'avoir pas respecté ses engagements antitrust vis à vis de l'Europe. Microsoft avait en effet promis d'intégrer l'accès à différents navigateurs web pour les utilisateurs de Windows, ce qu'il n'a pas mis en oeuvre entre Février 2011 et Juillet 2012. Le patron de la concurrence dans l'UE, Joaquin Almunia, serait enclin à prononcer une sanction exemplaire, puisque c'est la première fois qu’une compagnie ne respecte pas les engagements pris auprès de sa commission à l'issue d'une enquête. Récidiviste, Microsoft a déjà du débourser 1,6 milliard d'euros à ce jour pour ses diverses atteintes à la concurrence, comme l'absence de data à un prix équitable, ou encore le fait d'avoir lié son lecteur média à son OS. Indépendamment de cela, la compagnie est actuellement en délicatesse avec le fisc danois.

MàJ 13h22 : c'est finalement la coquette somme de 561 millions d'euros que Microsoft se voit infliger comme amende par la Commission européenne. La société de Redmond a informé qu'elle ne ferait pas appel de cette sanction, assumant son erreur.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
06 mars 2013 à 10h04 | So_amazing
el

60 millions pour Beats

Le service de musique basé sur la curation développé par l'américain Beats et...

Le service de musique basé sur la curation développé par l'américain Beats et qui devrait voir le jour d'ici fin 2013 vient de boucler une levée de fonds de 60 millions de dollars auprès de différents investisseurs, dont Len Blavatnik, déjà propriétaire de Warner et détenteur de 30% de Deezer. Connu sous le nom de code "Daisy", le projet va donc pouvoir devenir une entité séparée de Beats, et s'attache donc la collaboration de grands noms de la musique, en plus de Trent Reznor, Jimmi Iovine et Dr Dre. D'autre part, Reuters fait état de discussions entre Jimmy Iovine et Tim Cook, qui pourraient laisser présager une future association entre Beats et Apple, ce qui est loin d'être anodin puisque certains parlaient d'un service de streaming chez Apple pour complémenter son service de téléchargement iTunes.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
06 mars 2013 à 9h52 | So_cult’
el

Streaming musical : Youtube s’y met

Il semble bien que Google soit décidé à occuper tous les terrains concernant...

Il semble bien que Google soit décidé à occuper tous les terrains concernant la musique numérique. Non content de développer son offre de clips en prenant des parts dans Vevo,  en améliorant la monétisation des covers et en intégrant la mesure des charts aux Etats-Unis, Youtube pourrait lancer dès cette année un service de streaming musical destiné à concurrencer Spotify ou Deezer, si l'on en croit les informations de Fortune.  Ce projet serait donc distinct de celui de cloud streaming Google Play destiné aux appareils Android, et qui permet d'acheter, de stocker et de trier des chansons. Des services qui devraient être freemium, avec une version payante qui donnerait accès à des fonctionnalités supplémentaires, ou peut-être à un accès sans pub dans le cas du service de streaming siglé Youtube. Un service de streaming de musique est prévu depuis le début de l'aventure Google Music. Le géant du Web a conclu de accords avec les majors pour couvrir toutes les formes de consommation de musique sur le Web, comme nous l'avions révélé il y a plus d'un an.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
06 mars 2013 à 9h34 | So_cult’
5 mars 2013
el

Gamco contre Vivendi, la Cour fédérale de New-York rejette les accusations de fraude

Dans une décision de justice rendue le 1er mars dernier, la Cour fédérale...

Dans une décision de justice rendue le 1er mars dernier, la Cour fédérale de New-York a débouté la GAMCO Investors, Inc. et ses filiales sur ses allégations de fraude boursière à l'égard de Vivendi. La GAMCO prétendait le groupe de divertissement et de télécoms avait dissimulé un prétendu risque de liquidité en 2001 et 2002. En 2010, dans une class action initiée par des actionnaires, un jury avait statué à l'encontre de Vivendi sur des faits similaires. La Cour a estimé que la décision de GAMCO d'acheter des titres Vivendi n'avait pas été fondée sur l'intégrité du prix du marché et que GAMCO aurait procédé à de tels achats même en ayant connaissance d'un « prétendu » risque de liquidité.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
05 mars 2013 à 19h12 | Old fashion media
el

UE vs Google : une taxe en préparation sur les données personnelles

Si tu ne viens pas à l'Europe, c'est l'Europe qui viendra à toi....

Si tu ne viens pas à l'Europe, c'est l'Europe qui viendra à toi. Google a choisi d'ignorer les mises en demeure de l'UE, mal lui en a pris. Les CNIL européennes se sont mises d'accord sur de nouvelles actions répressives à son égard. Après la Taxe Google sur la presse en ligne (d'un montant de 60 millions d'euros), une taxe Google sur la musique est en projet. Dans le collimateur de l'Europe, figure aussi la gestion par Google des données personnelles. C'est un marché juteux pour l'entreprise américaine : les données personnelles ont rapporté 315 milliards de dollars de revenus en 2011 et qu'elles devraient rapporter 1000 milliards d'ici 2020. Les CNIL européennes pointent la non-conformité des règles de confidentialité de Google avec la législation de l'UE. Attaqué de toutes parts, Google (qui paie très peu d'impôt en Europe) pourrait donc avoir à faire face à une troisième taxe en l'espace de quelques mois.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
05 mars 2013 à 18h07 | Web 1,2,3
el

L’OJD arrive enfin ! (Màj)

Avec plusieurs semaines de retard l'Ojd va enfin publier les chiffres de ventes...

Avec plusieurs semaines de retard l'Ojd va enfin publier les chiffres de ventes des quotidiens jeudi prochain. Habituellement ces chiffres sont publiés une vingtaine de jours après la fin du mois mesuré. Les chiffres de janvier 2013 auraient dû être en ligne sur le site de l'Ojd vers la fin février.

Mise à jour 12 mars : Nous ajoutons une réponse de l'OJD

Un rappel de situation :

-          Les DDM de l’OJD, c’est-à-dire celles concernant la presse quotidienne nationale payante, sont publiés depuis leur création il y a cinq ans, à n + 5 semaines, c’est-à-dire en effet, par exemple, le jeudi 7 mars pour les chiffres de février .

-          Pourquoi 5 semaines ? Nous ne voulons pas d’estimatif à géométrie variable mais un chiffre « en béton » à 99 % . Ceci  demande, pour les éditeurs, mieux qu’une « pifométrie sur  l’estimé », mais bien  un calage vrai  sur les retours d’invendus et ça c’est du temps, entre  18 et 21 jours.  Les abos sont connus, eux très vite.

-          Mais reste la « vente étranger », très , très  sensible pour beaucoup de quotidiens . Et là c’est plusieurs semaines,  quatre  en général.

-          Le temps de la vérification et du traitement.

-          Dernier point : l’intérêt est de publier tous les quotidiens nationaux en même temps.

-          Avenir : les progrès en cours et les améliorations permanentes des circuits chez les éditeurs vont permettre, à terme, de réduire ce laps de temps de 5 semaines,  d’au moins une semaine.

Ceci ferait alors que nous aurions une sortie de DDM identique pour la presse payante et pour la presse quotidienne gratuite d’information qui, elle, est publiée par l’OJD, le dernier  jeudi de chaque mois, soit une moyenne de n+ 4 semaines

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
05 mars 2013 à 16h35 | Old fashion media
el

Nick Leeder prend officiellement la tête de Google France

Le nouveau directeur de Google France est un francophone de 43 ans. Nick...

Le nouveau directeur de Google France est un francophone de 43 ans. Nick Leeder prendra la tête de Google France le 1er avril prochain. Diplômé de l'INSEAD (Institut européen d'administration des affaires) et de l’Université de Sydney (Licence en mathématiques), Nick Leeder a exercé des responsabilités au sein de Mc Kinsey, FairFax et News Limited avant d'occuper le poste de Directeur général de Google Australie et Nouvelle-Zélande. L'ancien Directeur général de Google France, Jean-Marc Tassetto, restera en poste jusqu’à la fin du mois de mars et assistera la transition au sein de l'entreprise américaine jusqu'en juin.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
05 mars 2013 à 16h21 | Web 1,2,3
el

Stratégies racheté par Infopro? (Màj)

La filiale française de Reed Business Information, qui publie les magazines Stratégies, spécialiste...

La filiale française de Reed Business Information, qui publie les magazines Stratégies, spécialiste des médias, du marketing et de la communication et Cosmétiquemag, pourrait être rachetée par Infopro Communication, qui tient déjà les rênes de "L'Usine Nouvelle" si l'on en croit les informations de "La Lettre de l'Expansion".

- Mise à Jour (17h20): selon PresseNews le fonds Rothschild serait également sur le coup.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
05 mars 2013 à 15h23 | Old fashion media
el

ARP : bravo à « l’exception culturelle italienne »

Le Cinéma de Cinéastes et les Cinéastes de l’ARP (société civile des Auteurs,...

Le Cinéma de Cinéastes et les Cinéastes de l’ARP (société civile des Auteurs, Réalisateurs et Producteurs) reçoivent aujourd'hui à 20h30 Marco Bellocchio pour l’avant-première de son film La Belle endormie. Le débat qui doit suivre la projection devrait porter sur la mise en valeur et la défense du cinéma italien. L'ARP s'est félicité de la nouvelle politique de promotion du cinéma italien et européen, grâce à la nouvelle contribution obligatoire des chaînes de télévision italiennes au financement des œuvres.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
05 mars 2013 à 14h36 | So_cult’
el

Le CNC lance un appel à projet pour développer la VOD

Le CNC (Centre National du Cinéma) apporte sa contribution au développement du traitement...

Le CNC (Centre National du Cinéma) apporte sa contribution au développement du traitement des images et du son concernant le marché de la VOD. En concertation avec OSEO, partenaire du dispositif, le CNC lance pour l’année 2013 dans le cadre du RIAM (Réseau recherche et innovation en audiovisuel et multimédia) un appel à projet thématique. Toutes les phases depuis l’étude de faisabilité jusqu’au développement final peuvent bénéficier d’un financement mixte en avance, remboursable sur fonds OSEO et en subvention sur fonds CNC.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
05 mars 2013 à 14h35 | So_cult’
el

Paramount revient à la télé

Alors que la Paramount avait abandonné depuis 2005 ses investissements dans la production...

Alors que la Paramount avait abandonné depuis 2005 ses investissements dans la production audiovisuelle lorsque Viacom s'est séparé de CBS, voilà que le studio s'y remet en collaboration avec Sony, pour produire le pilote d'une série inspirée du "Flic de Beverly Hills" pour CBS. A la production exécutive de ce projet, on retrouvera Shawn Yan (connu pour son travail sur la série "The Shield" mais aussi Eddie Murphy, star des trois opus au cinéma, et c'est Barry Sonnenfield qui sera à la réalisation. Pour Paramount, il s'agirait surtout de tâter le terrain pour son retour, ou de "mettre un doigt de pied dans l'eau" comme l'a formulé Philippe Dauman, CEO de Viacom (maison mère du studio).  Dauman a précisé "je pense que Paramount peut revenir dans le business de la rpoduction audiovisuelle avec très peu d'investissements et peut-être travailler avec quelques uns de de nos réseaux. J'y vois une opportunité." Pour Brad Grey, CEO de Paramount, il s'agit d'une "super chance de travailler avec nos anciens collègues".

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
05 mars 2013 à 11h22 | So_cult’
el

70 milliards d’applis, le duopole se maintient

Selon ABI Research, 56 milliards d'applications pour smartphones, tous OS confondus devraient se vendre dans...

Selon ABI Research, 56 milliards d'applications pour smartphones, tous OS confondus devraient se vendre dans le monde en 2013, avec des tablettes toujours un peu en retrait, puisque seules 14 milliards d'applications devraient être écoulées pour ce support. Google et Apple continuent à se tirer la bourre, puisque si le premier, avec son OS Android, devrait capter 58% des achats d'apps sur smartphone (contre 33% pour la marque à la pomme), le second étend sa domination sur les ardoises numériques, et 75% des applications pour celles-ci seront destinées à l'iPad (contre seulement 17% pour les tablettes Android, en excluant la Kindle Fire d'Amazon et ses 4% de pdm). En dépit du problème notoire de mises à niveau des différentes version de son OS qui rend la monétisation compliquée et la technique alambiquée, ABI Research prévoit que les développeurs se tourneront de plus en plus vers la plateforme Android.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
05 mars 2013 à 11h04 | So_amazing
4 mars 2013
el

« Lex Google » : « victoire » à la Pyrrhus pour le moteur de recherche

Vendredi dernier, le Bundestag (chambre basse allemande) a voté la "loi Google". Soutenue...

Vendredi dernier, le Bundestag (chambre basse allemande) a voté la "loi Google". Soutenue par les grands médias allemands, cet appareil législatif impose à Google News de payer pour l'utilisation de supports d'information allemands. Néanmoins, l'usage de simples mots ou "courts extraits" sans licence ni copyright sont tolérés. Selon Mathew Ingram de Paidcontent, ce n'est cependant pas assez pour parler de "victoire" comme le fait Google. La loi allemande permet aux éditeurs de contrôler les sites tiers ou de services alimentés avec leur contenu. A eux de déterminer les usages abusifs. De même, l'accord entre Google et les éditeurs français ne serait pas en définitive à l'avantage financier du moteur de recherche. Mathew Ingram estime que l'entreprise américaine montre ainsi qu'elle est prête à céder si ses interlocuteurs refusent de transiger. Ce serait donc un requiem européen pour le principe du "fair use" qui prévalait jusqu'ici.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
04 mars 2013 à 14h55 | Politique
el

Freissinier chez Arte France

Gilles Freissinier devient le nouveau Directeur du pôle web d’arte france. Il arrive...

Gilles Freissinier devient le nouveau Directeur du pôle web d’arte france. Il arrive en remplacement de David Carzon parti chez Télérama. Gilles Freissinier débarque de Canal Plus où il s'occupait des nouveaux contenus. Détail amusant comme souvent avec la chaîne franco-germanique, le communiqué précise que "Gilles freissinier est également titulaire d’une Maîtrise franco-allemande d’histoire contemporaine".

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
04 mars 2013 à 13h19 | Web 1,2,3
el

Vivendi vote sur Bolloré

L'arrivée de Vincent Bolloré au conseil de surveillance de Vivendi, annoncée en décembre dernier après...

L'arrivée de Vincent Bolloré au conseil de surveillance de Vivendi, annoncée en décembre dernier après que celui-ci a mis la main sur 5% des actions du groupe de télécoms et de divertissement, sera soumise au vote lors de la prochaine assemblée générale des actionnaire, le 30 avril.  Pour le chef de Bolloré médias, qui a récemment vendu ses canaux 8 et 17 de la TNT au groupe Canal +, lui aussi logé sous l'enseigne de chez Vivendi, il ne devrait s'agir que d'une formalité. Les quatre autres nominations du conseil de surveillance (parmi lesquelles celle de Pascal Cagni, ancien Directeur Général et VP Apple Europe, Moyen-Orient, Inde et Afrique ou celle d' Yseulys Costes, CEO et fondatrice de Millemercis.com) seront également proposées devant l'AG. Dans son communiqué  Vivendi précise  que Maureen Chiquet et Christophe de Margerie n’ont pas sollicité le renouvellement de leur mandat en 2013, le conseil de surveillance se composerait donc, si les 5 nouvelles candidatures sont approuvées, de 13 personnes, dont 5 femmes.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
04 mars 2013 à 11h32 | So_amazing
el

Du cinéma sur les consoles

C’est une grande première au Royaume-Uni : un film indépendant va sortir dès aujourd'hui...

C’est une grande première au Royaume-Uni : un film indépendant va sortir dès aujourd'hui  sur la plateforme de distribution liée à la XBox 360 de chez Microsoft, plutôt que de passer par le circuit traditionnel, salles de cinéma et support DVD. Baptisé "Pulp", le film a été réalisé par Adam Hamdy, qui s'est tourné vers ce nouveau filon car il craignait que son film ne sorte en "direct to DVD", ce qui, compte tenu des multiples fermetures de points de vente pour les biens culturels, aurait constitué une voie de garage. Pour ce réalisateur indépendant, l'un  des problèmes de l'industrie cinématographique britannique est le coût marketing d'une sortie en salles, aux alentours de 2 millions de livres sterling (soit plus de 2,3 millions d'euros), engloutis dans le marketing et la publicité. Et pour rentabiliser cette somme, on demande du "bankable", ce que Adam Handy n'a pas dans ce film. Une vraie aubaine donc pour le distributeur de contenus de chez Microsoft, qui espère sortir d'autres longs-métrages par ce biais dans les mois à venir.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
04 mars 2013 à 8h29 | So_cult’