el

Vers une loi sur la Net Neutralité

Comme attendu la neutralité du net est au centre des préoccupations politiques françaises...

Comme attendu la neutralité du net est au centre des préoccupations politiques françaises sur la question du numérique. D'après le quotidien les Echos, le Conseil national du numérique (CNN) s'est réuni aujourd'hui pour voter à l'unanimité un avis dans lequel il recommande au gouvernement de légiférer. Le président du CNN Benoît Thieulin a indiqué en revanche que le 12 mars prochain, le CNN remettra à Fleur Pellerin, ministre de l'économie numérique, un rapport complet sur la question. Ce document compilera les conclusions du groupe de travail présidé par Christine Balagué. L'avis du CNN définit le futur cadre juridique de cette prochaine "neutralité" et a déjà fait l'objet de plusieurs amendements. Le gouvernement devrait suivre les recommandations du CNN. De leur côté, les éditeurs de services Web réclament que la non-discrimination des contenus soit garantie.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
01 mars 2013 à 17h38 | Politique
el

Bertelsmann s’empare de 100% de BMG

Bertelsmann est désormais propriétaire de BMG, après avoir entièrement racheté les parts détenues...

Bertelsmann est désormais propriétaire de BMG, après avoir entièrement racheté les parts détenues par Kohlberg Kravis Roberts & Co. (KKR). Le groupe allemand prend ainsi le contrôle total de l'éditeur de musique et de l'entreprise des droits. Encore assujettie à l'approbation réglementaire, la transaction devrait être conclue au cours du premier semestre de cette année. Les parties ont souhaité garder confidentiels les détails financiers (le New York Times avait parlé d'un montant de 40 millions de livres). Avec cette fusion, le PDG de Bertelsmann, Thomas Rabe, a déclaré que son groupe prenait la 4e place du classement des plus gros acteurs des affaires de gestion de droits musicaux.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
01 mars 2013 à 16h56 | So_cult’
el

Piratage : les FAI britanniques sommés de bloquer

Au Royaume-Uni, la lutte contre le piratage s’accélère avec la décision d’une Cour...

Au Royaume-Uni, la lutte contre le piratage s’accélère avec la décision d’une Cour de justice annoncée hier. Elle a en effet statué en faveur des 10 majors plaignantes contre 6 fournisseurs d’accès à Internet, qui devront donc bloquer Kat, H33T et Fenopy, des sites qui proposent des téléchargements illégaux de musique et de films. Les FAI concernés représentent 92% du trafic en Grande-Bretagne et ont 15 jours ouvrés pour mettre en place ce qui représente clairement un blocage effectif des sites incriminés. Des décisions similaires avaient déjà été prises au sujet de The Pirate Bay mais aussi de Newzbin. Mais la grande première de ce jugement réside dans les mots employés par le juge Arnold, qui a estimé que les ayants-droit ne devraient pas avoir à mobiliser leur temps et leur énergie pour traquer eux-mêmes ceux qui diffusent leur catalogue illégalement. Ce qui remet en cause la relative impunité actuelle des sites qui se contentent d’enlever les fichiers piratés au cas par cas et sur demande expresse ou décision de justice. Ceux-là pourraient donc par la suite être également visés par des ordonnances de blocage comme celle décidée jeudi.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
01 mars 2013 à 11h06 | Peer2peer
el

SFR à liquider mais pas à vendre

En début de semaine, Vivendi annonçait un résultat en baisse, et notamment sur...

En début de semaine, Vivendi annonçait un résultat en baisse, et notamment sur division télécom, mais s'empressait de nier les rumeurs qui voulaient que SFr soit à vendre. Reste que la parte de vitesse de son opérateur devait bien se répercuter dans les faits, et on a appris jeudi soir par Les Echos que la direction optait pour la fermeture de 150 boutiques d'ici fin 2014. Autres pistes évoquées par les documents remis au CE en novembre dernier et que s’est procuré le quotidien économique : la «gestion tactique de l'enseigne The Phone House selon les opportunités», un «arrêt de Darty à terme» ainsi que de Telephone Store et Tel and Com, mais aussi un renforcement des ventes via Carrefour et Auchan pour les cartes prépayées ou un ralentissement du déploiement de ses "corners" à la FNAC. Autant de changements qui devraient, selon la direction, permettre d'atteindre, d'ici 2015, un chiffre d'affaires de 10,3 milliards d'euros, avec un excédent brut d'exploitation  de 2,8 milliards d'euros.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
01 mars 2013 à 10h36 | Web 1,2,3
28 février 2013
el

Canal gonfle la F1

Après avoir dépensé quelque 30 millions d'euros pour mettre la main sur les...

Après avoir dépensé quelque 30 millions d'euros pour mettre la main sur les droits de diffusion de la Formule 1, Canal + présentait aujourd'hui son plan pour valoriser ce nouvel atout dans son portefeuille sportif. Pour ce faire la chaîne payante déboursera 10 millions d'euros supplémentaires, pour s'offrir "Le Professeur" Alain Prost comme consultant, mais aussi et surtout pour mettre à niveau son matériel de prise de vue et la formation des équipes concernées. L'ensemble de la Formule 1 sera diffusée en totalité et en direct, mais il n'est pas sûr que Canal y gagne une audience formidable, puisque TF1, pendant la période où elle possédait les droits, avait du mal à rameuter autant de téléspectateurs qu'escompté pour rentabiliser cet effort financier.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
28 février 2013 à 18h12 | Old fashion media
el

Deezer monte à l’assault du marché américain du streaming musical

Deezer aurait-il changé d'avis ? Depuis que son concurrent suédois Spotify s'était lancé...

Deezer aurait-il changé d'avis ? Depuis que son concurrent suédois Spotify s'était lancé aux Etats-Unis en juillet 2011, la plateforme française de streaming audio affirmait que ce marché n'était pas intéressant pour elle. Trop concurrentiel par rapport à d'autres territoires encore dépourvus d'offre musicale légale en ligne. Mais ça, c'était avant. Aujourd'hui présent dans 180 pays, Deezer n'est absent que des EU, de la Chine, du Japon et de l'Inde. Fort d'une levée de fonds record de 100 millions d'euros, réalisée en octobre 2012, Deezer revoit ses ambitions à la hausse. Son PDG Alex Dauchez a confirmé lors du Mobile World Congress de Barcelone qu'il était en discussion avec de potentiels partenaires américains. Selon Alex Dauchez, Deezer devrait également annoncer sous peu des accords avec des constructeurs automobiles. Un catalogue de musiques classiques sera bientôt proposé, avant que la plateforme n'aille chercher fortune en Amérique.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
28 février 2013 à 17h36 | Web 1,2,3
el

PaNook à bord chez Barnes and Noble

La division numérique de Barnes and Noble fait grise mine après l'annonce des...

La division numérique de Barnes and Noble fait grise mine après l'annonce des résultats du troisième trimestre fiscal se terminant fin janvier. Plus que décevants ceux-ci sont carrément catastrophiques, et enregistrent des revenus en baisse de 25,9% à 316 millions de dollars si l'on prend en compte les ventes du ereader et des tablettes maison sous la marque Nook, additionnées à celles des ebooks. Mais c’est encore pire si l'on examine séparément les performances de la gamme Nook qui, en dépit d'un prix revu à la baisse, affichent des pertes multipliées par deux, à 190,4 millions de dollars. Bon nombre d'analystes voient là un effet de la concurrence des ardoises d'Apple et Google, nettement plus performantes et offrant d eplus larges possibilités, d'ailleurs ils sont plusieurs à prédire   une fermeture imminente de la division Nook en dépit de l'engagement réaffirmé de William Lynch, PDG de Barnes and Noble, qui détient à l'heure actuelle 78% des parts de Nook Media (le reste étant détenu en partie par Microsoft et en partie par Pearson).

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
28 février 2013 à 17h36 | So_amazing
el

Apple ne cède pas

Hier soir, Tim Cook, le Pdg d'Apple, était face aux actionnaires. L'action de...

Hier soir, Tim Cook, le Pdg d'Apple, était face aux actionnaires. L'action de la firme est chahutée depuis quelques mois déjà, après un pic à plus de 700 dollars qui avait fait d'Apple la société la plus chère du monde, elle est redescendue vers les 450 dollars, sans que les résultats aient été véritablement décevants. Fidèle à sa ligne, Tim Cook n'a rien dévoilé des projets futurs de la pomme, laissant juste échapper le fait que Apple travaillait "d'autres catégories de produits". La plupart des propositions faites par les actionnaires qui n'avaient pas été acceptées par le board ont été retoqués. Le PDG a également écarté l'idée comme quoi il suffirait d'occuper tous les segments avec de nouveaux produits pour conserver les parts de marché face à la concurrence. Pas de Phablet ou d'iPhone low cost, alors ? Cela semble être clair, pour l'instant. Les actionnaires demandaient surtout un revenu supérieur, alléchés par le trésor de guerre de la pomme de 130 milliards de dollars. Là encore, Tim Cook a indiqué que le board avait de grandes discussions à ce sujet, mais pour l'instant la politique appliquée au dividende par action n'évoluait pas.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
28 février 2013 à 10h40 | So_amazing
el

Pandora limite l’écoute gratuite sur mobile

Le site de streaming musical et de création de webradios Pandora (dont on...

Le site de streaming musical et de création de webradios Pandora (dont on n'a toujours pas bien compris le business model) vient d'annoncer que l'écoute de musique sur mobile gratuite serait désormais limitée à 40 heures par mois. Après cela, il faudrait payer 0,99 dollar pour bénéficier d'une écoute illimitée le reste du mois, ou bien s'abonner à la version premium  Pandora One qui propose une écoute illimitée et sans publicité. Selon la note de blog de Tim Westergren, cofondateur de la compagnie, il s'agit pour Pandora, qui tire pour le moment le plus gros de ses revenus de la vente d'espaces publicitaires, d'engranger de nouvelles rentrées pour payer les royalties réclamées par les ayants-droits. Il explique ainsi que les royalties par chanson ont augmenté de 25% sur les trois dernières années, et devraient encore grimper de 9% en 2013, et de 16% sur les deux prochaines années. Il va sans dire qu'il se garde bien de préciser que le montant de départ était si ridiculement bas qu'il ferait même honte aux moins rémunératrices des plateformes de streaming. Mais c'est bien normal qu'il passe cela sous silence, puisque Pandora mène depuis des mois un lobbying extrêmement actif afin de faire voter un texte qui plafonnerait les royalties versées par les webradios aux Etats-Unis.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
28 février 2013 à 10h33 | So_cult’
el

Free triomphant fait le bilan

Un an après son lancement, il était temps pour la division mobile de...

Un an après son lancement, il était temps pour la division mobile de Free de faire les comptes. Et, n'en déplaise aux concurrents qui ont dû baisser leurs prix pour faire face, le bilan est clairement positif, ce que la compagnie ne peut s'empêcher de trompeter dans son communiqué, où elle estime avoir "révolutionné le mobile". Il faut dire qu'avec un chiffre d'affaire de 843,9 millions d'euros, dont  719,5 millions dans les services et 124,4 millions dans les ventes de téléphones, la toute jeune division mobile représente à elle seule plus d'un quart du CA consolidé d'Iliad! Autre indicateur dont s'enorgueillit Free Mobile, le nombre d'abonnés recrutés: 5,2 millions en un an, soit près de 8% du marché en France métropolitaine... Soit la moitié de la part de marché de Bouygues Télécom, dont les récents résultats montrent l'impact phénoménal du nouvel acteur sur ses finances (toutes considérations juridiques mises à part). Du côté des abonnements fixes, Free a enrôlé 515 000 nouveaux clients en 2012, ce qui permet à cette branche d'enregistrer une progression de 9% à 2,3 milliards d'euros de CA.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
28 février 2013 à 9h57 | So_amazing
27 février 2013
el

Standard & Poors pourrait dégader le A- de France Télécom

L'agence de notation Standard & Poor's a annoncé mercredi dans un communiqué qu'elle...

L'agence de notation Standard & Poor's a annoncé mercredi dans un communiqué qu'elle plaçait la note à long-terme (A-) du groupe France Télécom sous surveillance négative, suite à la publication le 20 février dernier de résultats pour 2013 "pires qu'attendus". La note à court-terme du groupe reste à A2. France Télécom a réalisé en 2012 un chiffre d'affaires de 43,5 milliards (-3,9%). Son bénéfice net a été divisé par environ cinq à 820 millions d'euros, du fait de dépréciations d'actifs. L'agence de notation compte prendre d'ici les prochaines semaines sa décision sur un éventuel abaissement de la note de France Télécom.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
27 février 2013 à 18h26 | Le_Flouze
el

Free vs Orange : prix compétitifs contre absence de problème technique

Un observatoire 2012 des résiliations chez les opérateurs Internet fixe vient d'être publié...

Un observatoire 2012 des résiliations chez les opérateurs Internet fixe vient d'être publié sur le site Ariase. En se fondant sur les lettres de résiliation de box générées tout au long de l’année sur le site (soit plus de 41 000 lettres en 2012), Ariase a élaboré des statistiques. La concurrence d'offres fixe+mobile jugées plus avantageuses est à l'origine de 38,86% des résiliations. Free est l'opérateur le moins concerné (32,56% des résiliations). Orange au contraire essuie plus de la moitié de ses résiliations (51,28%) à cause de la concurrence. Par ailleurs, 13,8% des demandes de résiliations sont liées à un problème technique. Cette fois-ci, Free est l'opérateur le plus concerné par ce type de problème (19,98% des résiliations). Il est suivi par Bouygues (19,52%) puis SFR (14,59%), Alice (14,87%), Numericable (9,51%), Dartybox (8,61%). Orange reste le mieux placé dans ce domaine (seulement 5,29% de résiliations pur problème technique).

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
27 février 2013 à 16h17 | Web 1,2,3
el

Variety, le virage web

A partir du 18 mars, Variety, titre culte consacré au show business et...

A partir du 18 mars, Variety, titre culte consacré au show business et lancé en 1905, cessera sa parution quotidienne sur papier, afin de ne conserver que son édition hebdomadaire, qui se refera une beauté à partir du 26 mars. L'idée, évidemment, est de pousser le lectorat vers le site du journal pour les infos les plus fraîches, et de conserver des exclusivités et de l'analyse plus poussées pour l'hebdo. D'ailleurs, la version numérique aussi va changer puisque le paywall devrait être abandonné dès le 1er mars, là encore pour attirer un maximum de lecteurs. Jay Penske, propriétaire du titre depuis l'année dernière, a estimé que l'instauration du paywall avait été une erreur et qu'il fallait donc mettre fin à cette "expérimentation intéressante qui n'a pas fonctionné". Du côté des équipes, il n'y a plus un mais trois rédacteurs en chef, qui s'occuperont chacun d'une section du magazine, à la fois on et offline.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
27 février 2013 à 9h25 | Old fashion media
el

Dreamworks, la fabrique des rêves est dans le rouge

Créée en 1998, puis rachetée par Paramount en 2004, DreamWorks a annoncé hier...

Créée en 1998, puis rachetée par Paramount en 2004, DreamWorks a annoncé hier soir, et pour la première fois depuis 9 ans, un résultat déficitaire pour l'année écoulée, avec une perte nette de 36,4 millions de dollars. Si le chiffre d'affaires est en hausse de 11% par rapport à 2011, et s'affiche à 706 millions de dollars, la santé de l'entreprise a indéniablement fléchi, puisqu'elle enregistrait alors un bénéfice net de 86,8 millions de dollars. Premier responsable de cette chute, le film "Les Cinq Légendes", qui a coûté 145 millions de dollars pour n'en rapporter que 302 millions, bien en dessous de la rentabilité des "Schreck", "Kung Fu Panda" ou "Madagascar". Un échec commercial que reconnait le CEO Jeffrey Katzenberg, même s'il jure que des investissements sont aussi à l'origine de la perte nette de l'entreprise, et que ceux-ci devraient porter leurs fruits les prochaines années. Toujours est-il qu'il va bien falloir amortir le déficit, et que le Hollywood Reporter évoque la suppression de 400 emplois pour ce faire.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
27 février 2013 à 8h58 | So_cult’
26 février 2013
el

Bilan 2012 pour Canal : plutôt moins en France, plutôt plus à l’étranger

Le bilan définitif de 2012 est en demi-teinte pour Canal Plus. Pour l'année...

Le bilan définitif de 2012 est en demi-teinte pour Canal Plus. Pour l'année le groupe présidé par Bertrand Meheut s'en sort essentiellement grâce à ses activités hors-hexagone. Malgré une perte de 80 000 abonnements en France, Canal+ et Canalsat enregistrent plus de 5 milliards d'euros de revenus en 2012, soit une hausse de 3,2% pour un total de 9,68 millions d'abonnements. Dans "un contexte économique et concurrentiel difficile" la filiale de Vivendi mise sur ses nouvelles activités en Pologne, et sur les nouveaux abonnements en Outremer et en Afrique. A la présentation de ces résultats, Vivendi a ajouté que D18 et D17 seront bénéficiaires dès 2013. En janvier dernier, l'audience cumulée des deux chaînes a progressé pour atteindre plus de 3%. Canal+ n'a pas l'intention d'augmenter les tarifs de ses abonnements en France malgré l'augmentation de la TVA de 7 à 10%.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
26 février 2013 à 17h12 | Old fashion media
el

L’institut Montaigne propose à l’Etat son « New Deal » numérique

L'institut Montaigne publie aujourd'hui un rapport "Pour un New Deal numérique", censé présenter...

L'institut Montaigne publie aujourd'hui un rapport "Pour un New Deal numérique", censé présenter une série de mesures concrètes en faveur du développement numérique. Sous la direction de Gilles Babinet, ancien président du CNN (Centre National du Numérique) et actuellement "Digital Champion" auprès de la Commission Européenne, ce rapport traite du financement, de la modernisation de l’action publique et des possibilités de spécialisation de la France en matière numérique. L'Institut souligne ainsi la faiblesse de l'investissement national dans ce domaine. Là où les Etats-Unis investissent 2,5% de leur PIB dans le développement numérique, la France n'y consacre que 1,7%. Le rapport recommande notamment la création d'un statut particulier pour les startups, agrémenté d’une fiscalité adaptée. Gilles Babinet insiste sur l'intérêt du passage au numérique pour le secteur public - il lance aussi une diatribe relativement violente contre la CNIL qualifié d'ennemi de la nation dans un entretien à Usine Nouvelle. Il prône également une démocratisation accélérée de l'Open Data, un marché estimé entre 10 et 48 milliards d’euros en 2006 par la Commission Européenne. Selon l'Institut, la France devrait se spécialiser dans l’e-éducation et l’e-santé. Le rapport évoque les collaborations entre universités et le secteur privé, et les possibilités offertes par la robotique dans la lutte contre la dépendance du troisième âge comme des pistes possibles.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
26 février 2013 à 16h27 | Politique
el

Radio France se met en règle avec les ayants-droit

Un nouvel accord a été signé hier entre Radio France et les sociétés...

Un nouvel accord a été signé hier entre Radio France et les sociétés d’auteurs (ADAGP, SACD, SACEM, SCAM, et SDRM). Il permet à Radio France de concilier la poursuite son développement multimédia avec la rémunération des ayants-droit. Cet accord remplace les précédentes conventions signées depuis 2006. Sur les plateformes numériques de Radio France, l'internaute peut écouter, visualiser (soit à la demande soit en flux continu) et même télécharger l'ensemble des émissions. Radio France compte ainsi renforcer sa présence sur internet, "nouveau support de création radiophonique", et toucher de nouveaux publics. La nouvelle convention court jusqu'au 31 décembre 2016.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
26 février 2013 à 15h19 | Old fashion media
el

Vivendi en baisse

Le rebond en bourse d'hier, provoqué par des rumeurs de cessions, n'aura pas...

Le rebond en bourse d'hier, provoqué par des rumeurs de cessions, n'aura pas empêché Vivendi de présenter des résultats en berne pour l'année 2012, avec un résultat net ajusté de 2,55 milliards d'euros en 2012, en baisse de 13,6% par rapport à 2011.  En revanche,  le résultat net ajusté avant impact des éléments non récurrents s’élève à 2,86 milliards d'euros au dessus donc des prévisions du groupe qui pronostiquait, en novembre, 2,7 milliards d'euros. Ceci dit, le chiffre d'affaires enregistre une hausse de 0,6% à 28,9 milliards d'euros. Du côté de SFR,  les ventes pour 2012 se clôturent à 11,3 milliards d'euros, en baisse de 7,3% par rapport à 2011, et la résultat d'exploitation ne fait guère mieux, puisqu'à 3,29 milliards, il est en recul de 13,2% par rapport à l'année précédente.

 

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
26 février 2013 à 10h46 | So_amazing
el

Pixmania ferme boutique(s) en France

Les boutiques physiques n'ont décidément pas le vent en poupe. En parallèle de...

Les boutiques physiques n'ont décidément pas le vent en poupe. En parallèle de la multiplication des fermetures de points de ventes de biens culturels, on apprend aujourd'hui que Pixmania, spécialisé dans les produits high tech et d'électroménager, va fermer l'ensemble de ses boutiques en France. Ce sont donc 10 magasins sont concernés dans l'hexagone et pas moins de 150 emplois. A l'international, Pixmania se retire également de 12 pays et le groupe Dixons, qui possède la totalité des actions depuis août 2012 affiche clairement son objectif : redevenir un pure player du ecommerce et limiter la dégringolade financière. Il faut dire qu'en 2012, Pixmania a enregistré une baisse de 10% de son chiffre d’affaires à 843 millions d’euros ainsi qu’une perte de 25 millions d’euros.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
26 février 2013 à 10h16 | So_amazing
el

Samsung et Visa transforment le smartphone en carte bancaire

Hier lors du Mobile World Congress à Barcelone, Visa et Samsung ont annoncé...

Hier lors du Mobile World Congress à Barcelone, Visa et Samsung ont annoncé avoir trouvé un accord. Les smartphones de la marque Samsung pourront désormais être équipés d'une application de paiement mobile sécurisée, fournie par la banque de l'utilisateur. Via le service Visa Mobile Provisioning, le client pourra relier son appareil à son compte bancaire Visa avec l'application Payware. Cette association commerciale n'est pas la première du genre. Lors des JO de Londres, les propriétaires d'un smartphone Samsung ont pu s'en servir pour acheter des billets, marchandises et autres produits dérivés. L'application Payware devrait se généraliser sur les produits de la marque Samsung, en particulier le Samsung Galaxy S4 qui devrait sortir le mois prochain.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
26 février 2013 à 8h00 | Le_Flouze
25 février 2013
el

France Télé offensif sur la VoD

Selon Les Echos, on pourra dès aujourd'hui acheter des épisodes de la série...

Selon Les Echos, on pourra dès aujourd'hui acheter des épisodes de la série "Plus Belle la vie" une semaine avant leur diffusion sur France 3 par le biais de France Télévisions Distribution, filiale commerciale du groupe d'audiovisuel public. Il s'agirait avant tout d'endiguer le piratage, puisque les épisodes sont diffusés en Belgique une semaine avant la France, ce qui pousse de nombreux aficionados du feuilleton à se les procurer illégalement sur Internet. Pourtant, "Plus Belle la vie" connaît un gros succès d'audience à la fois lors de sa diffusion quotidienne la semaine et télévision de rattrapage  mais les plus impatients se tournent encore vers le piratage. A raison d'un euro par épisode via les box des fournisseurs d'accès à Internet ou de 1,49 euros directement sur Internet, cette grande première dans le paysage audiovisuel français pourrait se généraliser si elle rencontre le succès escompté.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
25 février 2013 à 16h14 | Old fashion media
el

RTL Group se fait sucer les bénéfices par sa maison mère

Le groupe RTL a annoncé hier le versement d'un dividende de 10,50 euros...

Le groupe RTL a annoncé hier le versement d'un dividende de 10,50 euros par action en 2012, contre 5,10 euros en 2011. Cette multiplication par deux permet à son actionnaire majoritaire Bertelsmann (92,3% des droits de vote au sein du groupe RTL) de réunir les fonds nécessaires à sa future réorganisation. Fin octobre 2012, Bertelmann avait annoncé un accord de fusion avec le britannique Pearson. Leurs deux maisons d'éditions respectives, Penguin et Random House, devraient se réunir pour créer le numéro un mondial de l'édition grand public. Le numéro un des médias européens avait également annoncé en janvier 2013 qu'il souhaitait réduire sa participation dans RTL. Bertelsmann resterait majoritaire avec 75% des parts, ce qui signifie qu'il pourrait vendre jusqu'à 17,3% du diffuseur européen pour une valeur de marché de 1,9 milliard d'euros. Deux sources proches du dossier ont confié à Reuters que la vente d'une partie des actions pourrait intervenir dès le deuxième trimestre.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
25 février 2013 à 15h44 | Old fashion media
el

Spotify continue la conquête des voitures

On apprenait en décembre 2012 que Spotify serait bientôt disponible dans les véhicules...

On apprenait en décembre 2012 que Spotify serait bientôt disponible dans les véhicules Volvo, à travers le système Connected Vehicle Cloud d'Ericsson. Mais le géant suédois du streaming musical ne comptait pas en rester là et on sait désormais qu'il devrait débarquer dans les voitures siglées Ford, par le biais de son système Sync AppLink. Un bon début donc pour Spotify qui devra multiplier les partenariats s'il espère se tailler une part de ce marché prometteur sur lequel d'autres acteurs ont déjà de l'avance, à l'image de Pandora, par exemple. Chez Ford, ce n'est qu'une application musicale de plus, qui rejoindra celles djà disponibles dans les véhicules : Pandora, donc, mais aussi Slacker, Mog, Rhapsody, TuneIn, IHeartRadio, et le Cloud Player d'Amazon. En dehors des commandes manuelles par le tableau de bord, il sera possible de sélectionner un artiste ou une chanson vocalement et l'application Spotify prévoit des notifications sonores en cas d'ajout de chansons dans les playlists des contacts.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
25 février 2013 à 15h25 | So_amazing
el

Coup d’envoi de la Hadopi américaine

Selon le site TorrentFreak, la riposte graduée américaine devrait commencer à envoyer des avertissements...

Selon le site TorrentFreak, la riposte graduée américaine devrait commencer à envoyer des avertissements dès aujourd'hui après que la date de début d'application de ce procédé ait déjà été repoussée plusieurs fois. Assez similaire (mais pas identique) au mécanisme mis en place par la Hadopi en France, la riposte graduée made in USA prévoit que les ayants-droits repèrent les adresses IP des internautes qui téléchargent illégalement puis les signalent aux fournisseurs d'accès à Internet concernés (seuls 5 d'entre eux se sont impliqués). Aux FAI ensuite d'avertir leurs abonnés en 4 ou 6 étapes avant de passer à la sanction : réduction du débit Internet, redirection vers une page de pédagogie sur le piratage, mais pas de coupure pure et simple de l'accès à Internet.

 

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
25 février 2013 à 11h57 | Peer2peer
el

Numéricable pourrait racheter SFR

Alors que les rumeurs vont bon train depuis des mois concernant l'avenir de...

Alors que les rumeurs vont bon train depuis des mois concernant l'avenir de SFR, dont Vivendi cherche à se séparer, BFMTV croit savoir que Numéricable se préparerait à un rachat. En octobre, lorsque cette rumeur de fusion, rapprochement ou rachat a commencé à circuler, Stéphane Roussel, alors tout nouveau PDG de SFR, dément, assurant que l'opérateur "n'est pas à vendre et ne l'a jamais été". Pourtant, BFMTV jure que Carlyle et Cinven, actionnaires majoritaires de Numéricable, seraient toujours sur la brèche pour un rachat en bonne et due forme pour une somme entre 3 et 6 milliards d'euros. Un montant bien en deçà des estimations d'autres spécialistes qui prédisent une transaction aux alentours de 15 milliards d'euros, laquelle forcerait Numéricable à trouver des alliés pour cette acquisition. Cette nouvelle rumeur, combinée à la confirmation par le gouvernement brésilien de l'autorisation pour Vivendi de revendre sa filiale locale GVT, a permis à l'opérateur de voir son cours bondir en bourse et même enregistrer la plus forte hausse du CAC 40 (+2,78%) , à 15,88 euros.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
25 février 2013 à 10h01 | So_amazing
22 février 2013
el

L’UE permet de changer d’opérateur en 24 heures

Il aura fallu deux ans, le délai habituel pour la validation d'une directive...

Il aura fallu deux ans, le délai habituel pour la validation d'une directive européenne. La commissaire européenne à l'agenda numérique, Neelie Kroes, a indiqué hier sur son blog que les nouvelles règles relatives aux contrats téléphoniques au sein de l'Union européenne sont devenues effectives. Désormais, tous les consommateurs de l'UE peuvent changer d'opérateur fixe et mobile en seulement 24 heures, tout en conservant leur numéro. Les durées d'engagement minimales sont plus courtes et le client obtient le droit à l'information en cas de faille dans les données personnelles conservées par un opérateur. En France toutefois, ces nouvelles directives ne changeront pas grand-chose. L'hexagone a déjà pris les devants, en adoptant une législation encore plus favorable à la liberté du consommateur que celle de l'UE. Par exemple, la France limite l'engagement du client sous contrat à 12 mois, contre 24 avec la directive européenne.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
22 février 2013 à 18h00 | Web 1,2,3
el

Bouygues écope de 5 millions, Free de 25 millions d’euros !

Bouygues et Free sont renvoyés dos-à-dos par la justice. Free va devoir indemniser...

Bouygues et Free sont renvoyés dos-à-dos par la justice. Free va devoir indemniser Bouygues à hauteur de 25 millions d'euros de dommages et intérêts pour "dénigrement et concurrence déloyale". Bouygues réclamait 99 millions... A l'origine de ce démêlé judiciaire, la diffusion d'un petit film parodique pendant la conférence de lancement de Free Mobile. Pour mettre en valeur ses tarifs défiant toute concurrence, Free se moquait des trois opérateurs concurrents, appelant leurs clients "pigeons" ou "vaches à lait". Le juge a également interdit à Free de qualifier les consommateurs de "pigeons", sous astreinte de 100 000 euros par infraction constatée. De son côté, Bouygues a aussi été condamné à verser 5 millions d'euros pour "dénigrement". Free va bien entendu comme c'est toujours le cas dans pareille affaire porter la décision devant une chambre d'appel.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
22 février 2013 à 17h51 | Web 1,2,3
el

Virgin à vendre, prix à débattre

Mercredi, le plan de continuation présenté par la direction a été écarte en...

Mercredi, le plan de continuation présenté par la direction a été écarte en Comité d’entreprise extraordinaire en présence de la direction de l’Administrateur et du Mandataire judiciaires du groupe, les syndicats présents jugeant qu'il serait "très difficile à mettre en place". Virgin est donc bien à vendre et cherche désormais un repreneur pour  ses 26 magasins et son siège, soit 1.000 salariés. Les candidats auront jusqu’au 5 avril pour  présenter leur offre et si un rachat par l'étranger n'est pas écarté, un communiqué précise déjà que "la Direction et l’Administrateur judiciaire souhaitent que soient privilégiées les offres les mieux disantes en matière sociale".

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
22 février 2013 à 17h32 | So_cult’
el

BMG France met la main sur FKO

La concentration continue dans le monde de l'édition phonographique. Francis Kertekian vient de...

La concentration continue dans le monde de l'édition phonographique. Francis Kertekian vient de signer un accord avec BMG Rights Management France au terme duquel FKO rejoint la maison d’édition filiale de Bertelsmann, apportant des oeuvres de Fela Anikulapo Kuti, Rachid Taha ou encore le groupe Les Têtes Raides. Cet accord permettra aussi à BMG de collaborer avec la nouvelle structure de Francis Kertelian, FKGC, "Francis Kertekian et BMG travaillerons ensemble au developpement de nouvelles signatures au travers d'un accord de co-édition."

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
22 février 2013 à 16h56 | So_cult’
el

Un programme pour diriger Le Monde

Le 12 février, les actionnaires ont choisi leur candidate à la direction du...

Le 12 février, les actionnaires ont choisi leur candidate à la direction du quotidien Le Monde. Natalie Nougayrède doit encore être élue par la Société des Rédacteurs du Monde, c'est-à-dire par les journalistes. Hier, elle leur exposait son programme. A 46 ans, Natalie Nougayrède a été grand reporter en Russie. Elle se dit attachée à un journal généraliste "vigie de la démocratie". Sa future ligne éditoriale tient en trois axes : "information en majesté" (exigence de l'information), "proximité" (attention aux lecteurs) et "approfondissement et recul" (différencier communication et publicité du rédactionnel). Les premières mesures qu'elle compte mettre en place concernent l'offre payante sur le web (fin avril), le cahier éco du quotidien, l'organisation bi-médias de la rédaction (la commission actuelle sera renforcée et rendra ses conclusions mi-juillet) et l'organisation d'évènements hors-média prestigieux (dans la ligne de ce que fait le New-York Times). Pour la seconder, elle nommera Vincent Giret, actuel directeur délégué de la rédaction de Libération. Pour obtenir son mandat de 6 ans, Natalie Nougayrède doit réunir 60% des "parts émargées" (438 votants potentiels, représentant au total 1478 parts) au 1er mars prochain. Au cours d'une séance de questions/réponses, il a été question du  journalisme du Net qui ne serait que la réécriture de dépêches, à comparer avec un noble métier qui s'exprimerait sur le support papier. Des échanges qui pèseront au moment du vote pour les journaliste de MIA, la filiale multimédia du Monde.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
22 février 2013 à 15h47 | Old fashion media