Pandora veut lever 280 millions de dollars

L'annonce est tombée lundi : la webradio Pandora (actuellement engagée dans un face à face houleux avec les ayant droits par l'intermédiaire de leurs lobbyistes respectifs au Sénat américain à propos du Internet Radio Fairness Act, et dont le CEO a changé récemment), va émettre 12,1 millions d'actions supplémentaires dans le but de lever 279,4 millions de dollars. Il faut dire que les conditions sont idéales pour lancer une telle opération, puisqu'en dépit des résultats financiers négatifs, le titre continue de progresser et a atteint un pic historique à 24,43 dollars la semaine dernière, soir une progression de 161,33% sur un an. Le dossier remis à la Stock and Exchange Comission (SEC) pour l'occasion montre que Pandora met aussi en avant ses 200 millions d'utilisateurs enregistrés au 31 juillet 2013 ( dont 150 millions accèdent au service via mobile) et les 3,88 milliards d'heures de musique streamée les trois derniers mois. D'autre part, Pandora peut se prévaloir de plus de 70% de part de marché sur la webradio aux Etats-Unis en dépit de son catalogue, bien plus limité que ceux des services du type Deezer, Spotify ou Rhapsody. Mais la compagnie devra avoir les reins solides si la loi tant discutée passe, puisqu'elle l'obligerait à payer des royalties plus élevées. D'ailleurs il y a quelques mois, Pandora avait racheté une radio terrestre, espérant peut-être se voir accorder le droit, comme ces dernières, de ne rien reverser aux artistes diffusés. Mais il semble bien que le mouvement se fera dans le sens inverse, et que les radios terrestres américaines pourraient bientôt avoir à payer, elles aussi, leur dû aux artistes. C’est en tout cas ce que laissent penser plusieurs deals conclus ces dernières semaines.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct

Un commentaire sur cet article

  1. Ping : Abonnement à ElectronLibre | ElectronLibre