Pascal Nègre retrouve un fauteuil de président

L'ancien patron de la première major de la musique est élu président du conseil d'administration des labels indépendants.

Il fut longtemps le président de la SCPP. Il est désormais le président nouvellement élu de la SPPF. Pascal Nègre, ancien patron d'Universal Music France, et fondateur du label 6&7 vient d'être coopté en tant que président du conseil d'administration, lors de l'assemblée générale de la société civile des producteurs indépendants. Il succède à Emmanuel De Buretel, qui avait occupé la fonction durant six ans. L'arrivée à la présidence de la SPPF de celui qui fut pendant des années le chef de file des majors était cependant attendue, depuis que Pascal Nègre avait adhéré à la SPPF.

Ensemble de la profession

Sitôt élu, le président du label 6&7, a déclaré « Tout mon parcours professionnel témoigne de ma volonté inlassable de défendre le métier de producteur phonographique en œuvrant au service de l’ensemble de la profession et de la nécessaire diversité des acteurs qui la composent. Je suis un homme de rassemblement et je mettrai toute mon énergie pour faire face aux nombreux défis et enjeux qui se présentent à nous ». Et les défis à venir sont nombreux, tout comme les enjeux sont devenus cruciaux dans une période marquée depuis plus d'un an par les mesures sanitaires drastiques.

Priorités

La SPPF est également dans une situation compliquée vis à vis de la SCPP sur plusieurs dossiers, notamment celui concernant les droits des artistes américains. Ce dossier n'est pas encore réglé, et il implique une action commune entre les deux OGC de producteurs. De même, leur action au sein du CNM en cette période de crise du Live sera déterminante pour les années à venir. Enfin, la SPPF est très active sur des dossiers comme le crédit d'impôt phonographique ou encore les quotas radios. Des sujets sur lesquels Pascal Nègre saura sans aucun doute faire parler son savoir-faire.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct

Rédigé par Emmanuel Torregano

Redacteur en chef

Les commentaires sont fermés.