Patrick Drahi sauve la trésorerie de Libération

Le fondateur d'Altice va bien renflouer Libération à hauteur de 18 millions d'euros. L'investissement a convaincu Laurent Joffrin de revenir dans les murs du journal en tant que directeur. Chassé du Nouvel Obs après le rachat du groupe par le trio Bergé, Niel, Pigasse, Laurent Joffrin revient pour la troisième fois aux manettes du journal. Cette fois, la situation est pire qu'avant. Les ventes sont tombées en dessous de 30 000 exemplaires par jour, la publicité est aux abonnés absents, et la rédaction est en guerre ouverte avec ses actionnaires représentés par François Moulias. Le plan proposé qui doit déboucher sur la recapitalisation doit maintenant être approuvé par le personnel du journal, qui était jusque là opposé aux projets présentés par l'ancienne équipe. Libération a des besoins financiers importants de l'ordre de 1 à 1,5 millions d'euros par mois. L'accalmie sur la compatibilité pourrait n'être que de courte durée. Un plan d'économies devrait donc être enclenché pour sauver le journal.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct