Plan social chez L’Express-Roularta

Le groupe de médias belge Roularta a annoncé ce mardi par voie de communiqué à la sortie d'un comité d'entreprise extraordinaire un "plan de sauvegarde de l'emploi" qui devrait amener à la suppression de 80 postes sur les 750 employés actuels de la branche L'Express-Roularta, soit plus de 10% de la masse salariale. Pour justifier cette mesure drastique, la direction met en avant "la situation économique générale et la baisse des recettes publicitaires qui s'ensuit." Mais aussi les "difficultés dans la distribution de la presse en France [...]Presstalis a fini par restructurer son organisation, ce qui provoque des grèves et des sabotages dans le circuit de diffusion des quotidiens et magazines." Ce n’est pas la grève des kiosquiers ce mardi qui viendra les contredire. Au delà de cette décision touchant directement à l'emploi, le mensuel "L'Entreprise" pourrait voir sa version papier supprimée, ce qui ne serait guère étonnant étant donné que ses ventes ont chuté de 40% en un an comme le rappelle Le Figaro. Au sein du pôle "information business", du changement est aussi à prévoir du côté de l'hebdo phare du groupe, "L'Express", qui va sur ses 60 ans en 2013 et devrait revenir sous une nouvelle formule. Selon le Figaro, le magazine "Studio Ciné Live" serait également dans la ligne de mire de la maison mère, tout comme "Maison française" et "Maison magazine" qui pourraient fusionner.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct